Portrait de nanette31

je me suis inscrite l'autre jour sur le forum pour témoigner moi aussi des tristes conséquences de "la dépendance à l'alcool" dans notre vie familiale. mon mari est touché par ce fléau ; il n'a que 41 ans mais tellement atteint !!!....et je suis désemparée depuis de longs mois, La maladie ne vous laisse pas de répit et je voudrai vous dire à tous : que depuis que je viens lire vos témoignages et discussions, cela me permet de tenir mieux le coup (on vit tous la même chose à des stades différents,plus ou moins graves, plus ou moins avancés ...), si je ne réponds pas aux témoignages c'est que je me sens tellement impuissante moi même dans mon propre cas que je n'arrive pas à répondre. Je n'ai même pas assez de recul face à ce qui va advenir dans notre cas (pour lui et pour nous, ses filles et moi puisque nous serons toujours liés quoiqu'il arrive) , ni même quoi répondre à tant de détresse ....mais je suis de tout coeur avec TOUS et en fait je tiens à dire à TOUS "bon courage" et grâce à ce forum nous sortons un peu de notre isolement ...merci...je passe aussi le bonjour à Morenater et la remercie pour sa réponse.

Portrait de morenater
J'aime 0

BONJOUR NANETTE,

tiens le coup et surtout ne t'isole pas. c'est très difficile a vivre, nous en sommes tous conscients sur ce forum mais tes petites ont besoin de toi alors tu n'as pas le choix, il faut aller de l'avant pour elles.

n'hésites surtout pas si tu as besoin d'en parler

courrage a toi

Portrait de angienico
J'aime 0

courage à toi nanette31
baisse pas les bras surtout pas, je sais que tout cela est dur.
moi c'est pas mon mari mais c'est mon papa qui est alcoolique depuis qu'il a 20 ans on va dire tu vois et il en a 58. c'est dur aussi pour les enfants donc faut du courage et encore du courage donc je t'en souhaite vraiment et tient le coup
tu dis qu'il est tellement atteint c'est à dire ? si tu veux pas en parler sur le forum envoie moi un courriel si tu veux je t'écouterai enfin je te lirai
gros bisou à toi
angie

angie qui veille sur vous

Portrait de nanette31
J'aime 0

bonjour à Morenater et à Angienico,
merci pour le soutien et c'est très important. je vous retourne aussi le mien...en échange...
Pour te répondre Angienico mon mari a 41 ans et il s'alcoolise massivement depuis début 2007, quand je dis massivement CAD qu'il a déjà eu 5,38 g/litres de sang et il boit des alcools durs (wysky et ricard pratiquement pur), et surtout sa santé se dégrade il est squelettique, il se souille, il a déjà été hospitalisé pour des escarres (pire qu'un viellard grabatère ....qui ne peut plus se bouger) , je l'ai vu trembler comme un ressort (très impressionant ....) lors de ses dernières hospitalisations quand les ambulanciers l'ont soulevé pour le mettre sur le brancard.....je viens lui faire la toilette quand il est trop souillé, y compris lui mettre des couches et ça me fend le coeur pour lui, car après cette phase de vulnérabilité totale, il replonge dans l'alcool et recommence..sa dignité n'est même plus là..il se laisse "mourrir" à petit feu sans que je puisse rien faire (mais heureusement pour mes filles je suis partie vivre ailleurs car la vie était,avant cette phase, insoutenable dans notre maison (comme je l'explique dans mon tout premier message...) et les médecins de l'hopital où il va à chaque fois (11 fois déjà) me disent que le déclic ne peut venir que de lui, que ce n'est pas mon combat mais le sien (car j'ai vraiment tout tenté...pour lui enfin je crois,car avec 2 enfants et le travail on n'a pas toujours le temps d'entamer d'autre démarches ailleurs ou avec d'autres soignants )...j'ai vu une assistante sociale pour lui mais c'est comme pour qu'il se soigne : elle ne l'aidera que s'il fait lui meme la démarche ....alors dans l 'état où il est si je ne le faispas PERSONNE ne le fera (il a pourtant de la famille, des parents et un frère !!!) voilà son état, auquel s'ajoute la neuropathie, il a une jambe qui ne répond plus (il marche avec un déambulateur et les fois entre deux phases ou il arrive à se requinqer il sort dehors il marche très très mal....sa mémoire est défaillante, il est dans un monde que je qualifierai de "second", il ne sait parfois plus quel jour on est et de plus en plus souvent...défois il m'appelle sans arrêt à une minute d'intervalle et si défois il va """mieux""" si on peut dire ainsi il fait des achats bizarres, ou bien veut récupérer son fusil (que j'avais au tout début 2007 donné aux gendarmes ..car à ce moment là il était de plus en plus violent et menaçait de se tuer mais en plus il faisait de nombreuses crises de délirium et nous on avait trop peur avec les filles (je les faisais dormir avec des boules quies dans le grand lit de la chambre d'ami (car elles avaient trop peur de dormir seules ) et moi par terre sur un matelas juste à l'entrée de la même chambre au cas ou il surgisse dans le nuit si défois je m'endormais car ça m'arrivait rarement de pouvoir dormir j'avais trop peur (il voyait des rats passer, des lutins , voyait des personnages bizarres, parlait avec le diable, entendait la musique sortir du mur...et j'en passe il se levait sans cesse la nuit (car lui il dormait toute la journée) et tombait et il gueulait jusqu'à temps que je me lève le ramasser...enfin c'était l'enfer...mais maintenant il est tellement vulnérable ...mais il arrive malgré tout à avoir la force de se requinquer mais c'est de plus en plus dur...voilà alors on continue à vivre mais l'angoisse est présente. là demain je vais passer le voir mais j'ai la trouille de le trouver mort !!!! ça me le fait souvent !!! mais les docteurs m'ont bien tout expliquer et je m'y attends comme il se peut qu'il résiste encore des années...mais les organes eux résisteront-ils longtemps??? voilà notre vie et mon questionnement quotidien "quand je vais ouvrir la porte sera-t-il vivant ou mort ? (je l'ai cru déjà mort plusieurs fois et j'ai trop paniqué (un soir il y avait du sang partout dans la maison ,et là terrible ...ça menait à la chambre et le spectacle était terrible j'ai appelé les secours mais j'ai bien cru que c'était la fin...ce sentiment est trop dur à supporter à chaque fois, c'est comme si on subissait la douleur de sa mort mais ça se répète sans cesse...c'est inexplicable...mais c'est insupportable...voilà j'espère que je suis pas trop rentrée dans les détails mais tu sais quand je suis partie à en parler je crois que c'est un besoin que ça sorte ...et d'en parler ça soulage ...merci à toi et toi ton père , arrivet-il à assumer un peu quand même sa vie ou c'est ta mère qui s'occupe à 100% de lui? comment trouve -t-elle le courage , est-elle seule aussi avec vous à continuer à l'aider ? la famille vous soutient-elle ? A +++++

Participez au sujet "VOS témoignages sur "vivre avec l'alcool ""