Portrait de Mau56

Bonjour à tous,

Depuis une quinzaine de jours, nous sommes un groupe de personnes à subir une épidémie pour laquelle les médecins ne diagnostiquent rien au niveau sanguin... Curieuse, mais surtout soucieuse en raison de la "violence" des symptômes et surtout de la durée de la convalescence, j'aimerais savoir si les symptômes suivants parlent à quelqu'un :

CONTEXTE : tropical, DOM-TOM, saison : décembre, météo : chaud humide, pas de lien remarquable au niveau alimentaire entre les personnes, ni air, ni eau...

SYMPTOMES :

Phase 1: durée moyenne de quelques jours
1- Mal de tête modéré durant plusieurs jours
2- Grosse fatigue
3- Nausée, perte d'appétit
4- Tournis
5- En fonction des personnes : légère diarrhée ou pour ma part cystite (infection annexe ?), petit rhume

Phase 2 : disparition des maux de tête, durée moyenne de ????, phénomène de "crise" (tout va bien puis arrive une sensation de coup de barre énorme suivie de :
1- sensation de malaise général
2- bouffées de chaleur
3- frissons
4- nausée
5- tournis
6- asthénie : on ne sent plus ses jambes
7- crampes voire raideur de la nuque
Pour les crises les plus violentes :
8- Perte de la notion du temps, de l'espace, confusion mentale
9- observés sur une collègue au moment du malaise : dilatation des pupilles, pâleur du visage, cernes apparents, confusion...
10- sensation de presque s'évanouir
11- en fonction des personnes : spasmophilie : tachycardie, palpitations, léger "délire" avant une crise

En permanence dès la phase 2 : période de grosse fatigue (quelques heures) suivi de période "normale" mais le moindre effort donne l'impression de "vider ses batteries".

Nous sommes actuellement à 50% de "contaminés", les médecins diagnostiquent une forme de "dengue" mais ayant effectuée des analyses sanguines, ce n'est pas la dengue, ni le paludisme... ni rien d'anormal dans le sang, pas un parasite : le taux d'éosinophiles reste normal...

Bref, aucune idée de la "chose", les premiers malades trainent ça depuis déjà plus de 15 jours...

Personnellement, le seul changement dans ma formule sanguine que j'ai pu trouver sur une moyenne effectuée sur 4 prises de sang de ces 4 dernières années est une légère augmentation des leucocytes (normal) mais surtout une baisse du taux de plaquettes (toujours dans les normes mais une baisse moyenne de 75g/l par rapport aux analyses précédentes...). NB : RAS côté sodium, potassium, glycémie, etc, etc, etc.......

Quelqu'un a-t-il une idée ?

Portrait de Bema
J'aime 0

Bonjour

j'ai aussi les mêmes problemes pourriez vous me dire ce qui a été finalement diagniostique ?

Tel : 00237 74 34 49 24

email addresse :

je suis vraiment desamparé

Portrait de Mau56
J'aime 0

Bonjour,

les médecins ne m'ont jamais trouvé quoique ce soit l'an passé au sujet de ce virus. ma convalescence a duré environ 1 mois 1/2 pour récupérer totalement. Au bout de plusieurs semaines de cette grosse fatigue, un ami m'a recommandé un traitement que les antillais avait l'habitude de prendre dans le cas de maladies ressemblant à la dengue, à savoir : VIRAPIC, à base d'Herbe à pic, ceci associé à de la vitamine C, ce que j'ai fait. Je dois avouer qu'au bout d'une semaine de ce traitement je me sentais déjà mieux.

Curieuse, j'ai donc effectué quelques recherches sur la plante de ce médicament, à savoir Neurolaena lobata.

Cf. Wikipédia :

Composants principaux de la plante

* Flavonoïdes méthoxylés en 3 (O-CH3) et hydroxylés en 5 (-OH)
* Flavonoïdes : axillarine, dérivés du kaempférol, de la lutéoline, de la quercétagénine
* Sesquiterpènes (neurolénines A et B dans les feuilles, neurolénines C, D, E, F dans les parties aériennes), lobatine A, B, C
* Acide acétique, acétates de Calcium et de Potassium
* Lactones sesquiterpéniques : germacranolide, furanohéliangolide

Propriétés de la plante

* Vulnéraire
* Antiviral vis-à-vis des rhinovirus (grippe, dengue)
* Antigrippal presque spécifique (VIRAPIC® : commercialisé par Phytobocaz docteur Henry Joseph) [3]
* Inhibe les virus à ARN (empêche la fixation des virus sur la cellule) identique au mode d'action du Relenza et du Mantadix, apparemment d'effet beaucoup plus rapide)
* Antipaludéenne
* Anti-maladie de Chagas (Trypanosoma cruzi)
* Anti-ulcéreuse, anti-inflammatoire, analgésique

Indications de la plante entière (phytothérapie)

* Grippe
* Dengue
* Rhinovirus
* Fièvre et paludisme en médecine traditionnelle
* Bilharziose (macérée dans du rhum)
* Maladie de Chagas
* Ulcère gastrique

Ayant effectué les tests de la dengue, de la bilharziose et du paludisme, je me suis donc intéressée aux maladies que cette plante combat. J'ai pu également éliminer l'ulcère gastrique et la maladie de Chagas. Seuls virus restants : les rhinovirus, à savoir, ces virus du "rhume" ou de la grippe.

Mais quel rhinovirus ? Devant la durée de la maladie et la "violence" de la fatigue, certains ont émis l'idée que c'était peut-être H1N1 puisque l'on était dans la période fortement médiatisée au sujet de cette épidémie. Quelques cas de H1N1 avaient d'ailleurs été diagnostiqués dans notre entourage, maintenant, nous avions tous très peu de symptômes respiratoires...

La conclusion est donc un grand "?". Aucune idée de ce que nous avons contracté, ce qui est sûr, c'est que ça nous a affecté le système nerveux, tous ont eu des symptômes de panique, d'angoisse, de sensation étrange comme sous l'effet d'une drogue, voire de léger délire et surtout cette confusion mentale assez impressionnante.

Je ne peux donc vous en dire plus sinon conseiller cette plante qui nous a aidé à récupérer.

Bon courage.

Participez au sujet "Virus non identifié... ?"