Portrait de varico

A cause d'un ami qui disait qu'il fallait se masturber "jusqu'à temps de dégueuler" (j'avais 12 ans), j'ai eu à 16 ans, tout à coup, une douleur au testicule gauche qui s'est transformée en un petit écoulement de sperme permanent, qui faisait se rétracter la verge et qui m'a empoisonné durant toute mon adolescence. J'avais l'impression que le testicule se vidait progressivement et que je ne pouvais rien y faire. A 21 ans, j'ai été opéré d'une varicocèle mais j'ai toujours pensé que j'avais déclenché un processus que rien n'arrêterait jamais. Aujourd'hui, j'ai 40 ans, je n'ai pas passé une seule journée sans penser à ce problème (pour la bonne raison que cet écoulement de sperme n'a jamais cessé) et le testicule droit (je ne sens plus le gauche) suit le même processus que l'autre. J'ai maintenant franchement honte car je n'ai plus aucune envie sexuelle (je suis marié) et des problèmes d'érection apparaissent (je trouve que c'est un peu tôt car je suis par ailleurs en bonne santé). Je simule un plaisir sexuel mais je reste persuadé que cette masturbation excessive au moment où les testicules devenaient fonctionnels m'a privé à jamais d'une évolution normale de ma sexualité. Et sans jouissance, sans envie sexuelle (alors que j'ai tant de plaisir à regarder les femmes), une vie est-elle acceptable? Qu'en pensez-vous? Comme me disait une amie : "Si y'avait pas ça, il manquerait quelque chose".

Portrait de Dr Martzolff Richard
J'aime 0

"Si y'avait pas ça, il manquerait quelque chose".

En réalité que signifie cette phrase, d'après vous ?

Ne s'agit-il pas d'un problème psychologique ?
Ne conviendrait-il pas de demander un avis ?

Qu'en pensez-vous ?

Avez-vous trouvé des renseignements sur le varicocele ?

Dr Martzolff Richard médecin responsable de l'encyclopédie médicale Vulgaris

Portrait de varico
J'aime 0

Cela signifie que sans sexe, sans jouissance sexuelle, une vie manque de sel. Ou alors il faut avoir décidé de tirer un trait sur cette part de nous-mêmes. Je ne l'ai pas décidé parce que l'art est important pour moi et que la sexualité, disons l'érotisme, est pour moi précisément un art et une forme d'expression irremplaçable. Je peux peut-être m'en passer mais alors il me faut cesser de voir dans la femme la beauté et l'attirance. Mais je suis marié! et la présence permanente de ma femme me rappelle sans cesse mes insuffisances et avant tout un manque de désir, que j'ai pourtant eu, et une réalité qui n'est pas à la hauteur de mes conceptions en matière de vie sexuelle.
J'aimerais simplement avoir des testicules que je n'aurais pas cassés avant de m'en servir et un taux de testostérone au moins moyen pour susciter un vrai désir (entre 3 et 4, c'est pas énorme!). C'est bien ça qui crée le besoin sexuel!? Mais c'est vrai que n'étant pas médecin et pensant que tout vient des testicules, j'avoue ne pas comprendre, et je doute, que des hommes qui se font ligaturer les cordons spermatiques puissent avoir les mêmes envies sexuelles qu'avant.

Merci

Participez au sujet "varicocèle"