Portrait de julie38

Bonjour, je voudrais avoir quelques avis de spécialistes... J'ai mon ami qui depuis un an et demi a des crises d'urticaires qui sont de plus en plus fortes, au quotidien. C'est de fortes démangeaisons, des grosses plaques qui lui prennent tout le corps jusqu'au visage, les lèvres et les yeux. Il prend un traitement, du KESTIN, mais il commence à s'accoutumer... On a vu plusieurs médecins, personne ne sait nous répondre, sauf jusqu'à hier, un médecin nous a parler de l'œdème de Quincke... qui serai dû aux acariens, et animaux.

comment savoir si on doit se fier à ce diagnostic et comment faire ? Je croyais que cet œdème ne donnait pas de démangeaisons, mais en même tant, cet urticaire lui a déjà attaqué la gorge, avec des difficultés à respirer...

Que doit on faire dans ces cas là ? L'emmener à l'hopital ne servirai pas soit-disant car il s'étoufferait directement ???

C'est quelque chose qui me térifie, je ne sais pas ce que je devrais faire s'il lui arrive ça...

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

L'oedème de Quincke peut aussi être déclenché par certains aliments, comme par exemple les fruits de mer.
Mais tout autre aliment auquel une personne peut avoir une allergie.

Lorsque l'oedème est très important, jusqu'à empêcher la respiration, il faut appeler les secours d'urgences : pompiers ou samu.

Mais effectivement l'oedème de Quincke ne donne pas de démangeaison et cela le différencie avec d'autres problèmes.

Mais la présence simple d'un urticaire peut entrainer la difficulté à respirer, car l'urticaire est visible de l'extérieur, mais il y en a autant voire même plus à l'intérieur.

Donc je pense que le problème de votre ami est en fait une urticaire géante.
Donc il faut qu'il trouve ce qui lui provoque cette urticaire.
LIre : http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/urticaire-generalites-4721.html

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Participez au sujet "URGENT oedeme de quincke"