Portrait de Justin Avenel

Bonjour à tous,

Après quelques hésitations, je viens finalement me réfugier ici pour vous exposer le cas qui est le mien. Voici ma situation :

Depuis Aout dernier me sont apparus des symptômes qui ne m'étaient pas inconnus pour avoir déjà été victime de Chlamydia doublé d'un Gonocoque, à savoir douleurs mictionnelles, démangeaisons au niveau de l'urètre, écoulement jaunâtre. Par conséquent, je me suis décidé à me diriger vers mon médecin généraliste qui m'a prescrit divers examens tels qu'une sérologie infectieuse, un ECBU et un prélèvement urétral.

Aujourd'hui, j'en suis à 4 batteries d'examen qui ont chacun révélés des éléments différents dont je vous fais la chronologie ci-après :
Aout : Sérologie négative - ECBU négatif - Le prélèvement urétral révèle la présence d'un Haemophilus influenzae pour lequel du C*flox m'a été prescrit
Aucun changement.
Septembre : Sérologie négative - ECBU négatif
Les symptômes sont toujours présents.
Octobre : ECBU négatif - Le prélèvement urétral révèle un Staphylocoque doré ainsi qu'un Enterobacter aerogenes pour lequel de l'Ophloc*t m'a été prescrit.
Aucun changement.
Novembre - Examen sanguin complet négatif - ECBU négatif - Le prélèvement urétral révèle un Staphylocoque Epidermidis ainsi qu'un Escherichia coli pour lequel de la Fur*dantine m'a été prescrit.

Entre temps, j'ai consulté aux urgences puisque aucun des traitements ne venait à bout de mes symptômes, par conséquent, j'ai également été traité pour un Gonocoque que je n'avais apparemment pas.

Je dispose également d'informations complémentaires qui pourraient éventuellement vous permettre de poser un diagnostic. J'urine très régulièrement mais je vois énormément, je n'ai pas de mal à uriner. Durant cette même période, j'ai subi pour la première fois de ma vie une conjonctivite. Aussi, un soir, j'ai été pris de frissons, sueurs froides, vertiges et nausées, autant de symptômes qui ont immédiatement disparus le lendemain matin. Enfin, même si les symptômes me sont apparus en Aout, j'ai perdu mon père fin Juin ce qui pourrait expliquer une altération de mon état général.

Ma question est donc : après avoir consultés plusieurs médecins, ingurgité de nombreux traitements, mon parcours vous évoque-t-il quelque chose ? Que me conseillez vous de faire ?

Je vous avoue que malgré des symptômes légers (en comparaison à d'autres maladies bien plus handicapantes), c'est mon moral, ma libido et mon quotidien qui en prend un coup en ce moment à cause de ces symptômes que personne ne parvient à éradiquer.

Merci par avance pour vos réponses.

Participez au sujet "Urétrite sans fin..."

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.