Portrait de Invité

BONJOUR, je vie ces dernières trois semaines dans les plus grand doutes, c'est a dire, les battements de mon coeur sont normale c'est a dire entre 70 et 85 par minute, mais ce qui chamboule tout c'est qu'a plusieur reprises et a different moment de la journée c'est comme si quelque chose retenait mon coeur de battre pendant 1 voir 2 secondes puis il se relance avec 2 a 3 battement fort, ensuite c'est de nouveau ok. ça ne m'arrive que dans l'après midi puis dans la soirée. sachant que je suis déja tombé au urgences dans la nuit croyant que j'était entrain de faire un infarctus (qui n'était pas le cas, soit disant, ce n'était que nerveux"heureusement" car je suis quelqu'un de très nerveux mais ça dépend pour quelle raison, et quand on perd le controle de ses nerf, il peuvent aller très très loin"inimaginable") a savoir que le médecin m'a prit un rdv chez le cardio pour un Holter, je sais pas si je doit m'inquièter ou pas, ça me fait énormément peur car je n'ai que 28 ans et j'ai encore beaucoup de projet dans la vie. j'espère y trouver un remède...
A savoir que les examens que j'ai fait au urgences (prise de sang, electro cardio, tension et que j'ai passé la nuit chez eux) étaient ok, donc je me rassure un peu en me disant que peut ètre ce n'est rien de trop trop grave.
Pour conclure psychologiquement je me suis toujours focalisé sur le coeur, c'est cela qui me rend nerveux ou qui m'angoisse a la moindre douleurs ou autres...
Pour finir, je ne demande qu'une seule chose, j'espère que quelqu'un lira ce message, et que si une personne c'est déja trouver dans cette situation, qu'elle me tienne au courant, car je croit que ce serait une des plus grosses choses qui me rassurerait(j'ai toujours l'impression d'avoir des choses rares et donc je me sent pas comme les autres)...

Portrait de anonymous
J'aime 0

bonjour, j'ai eu comme vous depuis trois ans des signes semblables. je ne m'en suis jamais inquiété jusqu'au jour ou je suis tombé dans les pommes.
les investigations n'ont pas tardées à démontrer que je souffrait d'une maladie qui s'appelle ANGOR, on dit aussi angine de poitrine.
les signes qui peuvent allerter sont les suivants: douleurs dans la poitrine pendant un effort , marche longue ( pour moi 500 suffisait)
des douleurs aux coudes droit , des lalaises pendant certains travaux penible ou portes de charges lourdes.
conclusion , le cardiologue en l'espace de quinez jours m'a trouvé une place dans un hopital de paris pour une intervention rapide,
j'ai eu droit à un tripple pontage, sur les 4 corronaires une était boucher et deux obstruées à plus de 80 pour cent, le cardio m'a engeuler car je n'avais pas pris soin de moi.
les causes sont bien connus de tous mais généralement , on se résigne à ne rien faire et bref le tabac, le colesthérol sont les principales causes.
les gens qui ont du diabete doivent etre encore plus vigilant car leur pathologie rends plus délicats la preception des simptômes de l'Angor.
brefs j'ai 52 ans et le tripple pontage n'est plus qu'un mauvais souvenir, je revis, certe il y à des choses que je n'ai plus le droit de faire comme de la plongée en apnée, porter des charges tres lourdes sinon casiment toutes les autres activités normales (pas les sports violent) me sont permis.
je dois néammoins prendre des médicament à vie, comme un bétabloquent et un vasodilatateur,( pour que le sang soit plus liquide,) sinon ma vie est normale

Portrait de anonymous
J'aime 0

Salut,ce que tu as ressentit était probablement des pauses cardiaques,(extrasystoles),des palpitations,pour en etre sur il faut enregistrer l événement cardiaque au moment ou il ce produit et il est possible que pendant l enregistrement du holter sur 24h ou 48h il ne ce passe rien,dans ce cas demande un "r test" qui enregistre sur 1 semaine,et pense a l échocardiographiecardiaque ainsi tu sauras si ton coeur est sains,car en général des extrasytoles sur un coeur sains c est totalement bénin, bye

Portrait de anonymous
J'aime 0

Salut,ce que tu as ressentit était probablement des pauses cardiaques,(extrasystoles),des palpitations,pour en etre sur il faut enregistrer l événement cardiaque au moment ou il ce produit et il est possible que pendant l enregistrement du holter sur 24h ou 48h il ne ce passe rien,dans ce cas demande un "r test" qui enregistre sur 1 semaine,et pense a l échocardiographiecardiaque ainsi tu sauras si ton coeur est sains,car en général des extrasytoles sur un coeur sains c est totalement bénin, bye

Portrait de abeilles6
J'aime 0

Salut, je suis infirmière en cardiologie et ce que tu décris ressemble bien a une extrasystole autrement dit une palpitation. D'apès ce que tu dis tu es très nerveux, inquiet et pour peu que tu boives du café, tes symptômes n'ont rien d'étonnant.
Une consultation te rassurera, c'est un phénomène très courant que je ressent parfois aussi, c'est quasi tout le temps bénin (surtout vu ton âge) même si c'est très desagréable.
Courage.....

Portrait de anonymous
J'aime 0

abeilles6 wrote:
Salut, je suis infirmière en cardiologie et ce que tu décris ressemble bien a une extrasystole autrement dit une palpitation. D'apès ce que tu dis tu es très nerveux, inquiet et pour peu que tu boives du café, tes symptômes n'ont rien d'étonnant.
Une consultation te rassurera, c'est un phénomène très courant que je ressent parfois aussi, c'est quasi tout le temps bénin (surtout vu ton âge) même si c'est très desagréable.
Courage.....

Je suis vraiment content, car ça va de mieu en mieu, je veut dire par là que ça ne s'agrave pas, sachant que a la base, j'ai oublier de préciser que les 6 derniers mois je me suis servi de l'alcool c'est a dire (bière et vin) comme anti anxiolitique, et donc je pense que c'est une des grosses raison provoquant mes extrasystoles... pour ce qui est du café je l'ai rayé de ma liste il y a bien 5 ans tout comme le tabac. ensuite pour ce qui est de l'alcool, je suis fière de moi, je suis en totale progression, je diminue le week end, et plus une goutte d'alcool la semaine, et je continue a me motiver tout ça grace a vos témoignages et au gens qui m'entoure, je vous en suit vraiment très reconnaissant....
Merci a tous et restons positif quoi qu'il arrive
Et encore merci de me rassurer, car pour moi c'est le plus grand cadeau qui peut faire du bien psychologiquement...

Portrait de esteban
J'aime 0

L'abus D'alcool Est Dangeureux Pour La SantÉ,À Consommer Avec ModÉration... !!!!

Portrait de anonymous
J'aime 0

bonsoir
Je reviens de chez le cardiologue,et avais les memes symptomes que toi
Ce soir je porte un holter qui enregistrera sur 24 h
J'en ai eu un il ya 2 ans,et on avait constaté des extra systoles,mais pas d'anomalie au coeur,et je n'avais eu aucun traitement.
Là,le docteur m'a prescrit du magnésium.,et si il ya quelque chose,j'aurai à prendre de la flexoine
Il m'a dit que ,en l'état,ce n'était pas grave,mais qu'il fallait surveiller
bon courage,et ne t'en fais pas trop,car le stress n'arrange pas les choses
cordialement
ps,j'ai 63 ans

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bonjour.

J'ai 15 ans et j'ai moi aussi des problème depuis 3 ans.
J'ai eu un holter, puis un autre appareil (qui mesure durant 1 semaine).
Sur ceux, aucun résultat.

Ce n'est que cette année (donc déjà 3 ans de problème) qu'ils m'ont fait une exploration du coeur.

Moi aussi je me suis posée pleins de quetsions, et je m'en pose toujours : comment sera ma vie plus tard ? Mes enfants ? etc ...

¤¤ Si je te dis tout ça, c'est que j'ai ressenti dans toutes ma tachycardie une douleur déchirante : mon coeur battait très vite et je n'avais réussi à calculer mon pou tellmement sa allait vite. La douleur, c'était comme si on me tuait de l'intérieur, donc je te laisse imaginer. Mais ce n'est que depuis mon exploration du coeur que l'on sait que mon coeur va jusqu'à 280 voir 298 barttements par minutes ! Quand même, piur une jeune fille de 15 ans on m'a di que c'était grave ! Mais toi as 28 ans tu peux te faire cotériser (ils enleve le probleme de tachycardie), mais moi à 15 ans je suis trop jeune ! Donc je prend sans arrêt des médocs, et à forcent j'en oubli tellement depuis 3 ans je me bourre la gueule si on pe dire ¤¤

Je te raconte pas toute ma vie, mais juste ce que moi aussi j'ai, et seul conseil, n'hésites pas à faire des choses s'il faut que sa te guérissent ou avance les médecins. Moi j'aurais pu demander à ne pas faire l'exploration, mais le temps des tachycardie m'agacait, et certaines personnes pensaient que je racontais des conneries, mais aujourd'ui ils savent que ce n'est que la stricte vérité.

Pour toute question j'hésite pas, c'est soulant de rester sans réponse pendant plusieurs années ...

Gros bisous et essai de me rendre au courant de ton problème, je peux te donner mes conseils et tu peux te confier à moi c'est toujours comme ça avec moi !

¤¤ Pauline ¤¤¤

Portrait de fabiennetokyo
J'aime 0

Bonjour
Moi aussi j'ai ce problème depuis plus de 20 ans.
En médecine ils appellent ça L'arythmie. C'est-à-dire des troubles du rythme cardiaque. Il est important de faire des examens généraux pour vérifier que le coeur est sain et qu'il ne s'agit donc pas d'un problème du coeur lui-même mais d'un pb du rythme.
C'était pour moi très angoissant au début aussi. Je faisais régulièrement des apparitions aux urgences. Je m'y suis habituée mais il y a tout de même des périodes où ça m'angoisse encore terriblement.
Le médecin m'a expliqué le pourquoi on a l'impression d'avoir un battement qui 'saute'. En fait c'est parce qu'il ya a deux battements qui se passent en même temps donc on a l'impression qu'il en manque un. Par exemple si tu prends le shéma de 3 battements, 1 2 et 3, il se peut que 1 et 2 se passent en même temps puis 3 arrive en son temps normal. Au niveau de la sensation ressentie on ne perçoit que 1 et 3. Donc on pense que 2 ne s'est pas produit. Mais en fait, 2 s'est bien produit mais pas au bon moment. Il s'est synchronisé sur 1. Cette explication m'a beaucoup aidée à supporter.
Le holter est une sorte de magnétophone qui permet d'enregistrer les coeur sur une période de 24 ou 48 heures. C'est comme un électrocardiogramme portatif. on te fixe des petites électrodes sur la poitrine autour du coeur comme pour un ECG. C'est relie au petit magnétophone que tu portes à la ceinture. Ensuite, quand tu auras rendu le matériel, le médecin branchera la disquette ou la casette sur l'imprimante d'un ECG qui fournira une impression sur papier des battements de ton coeur. Ça permet au patient d'éviter une hospitalisation de 24 h pour un simple ECG. Et en plus ça permet d'avoir des données plus "réelles" puisque ton coeur est enregistré dans ton environnement quotidien.
Pour moi, dans la plupart des cas, à chaque fois qu'on me met un Holter, il ne se passe pratiquement rien. Ça me frustre énormément. car dès que j,ai remis le matériel, ça recommence !!
Mon médecin me dit que ce n,est pas grave. Il y a des moments où j'en suis convaincue. Je me dis que ce n,est rien, qu'il n'y a pas à s'inquiéter. Mais il y a d,autres moments où l'angoisse prend le dessus. Quelquefois je ne sais plus si c'est l'angoisse qui provoque mon arythmie ou si c'est l'arythmie qui est la cause de mon angoisse.
J'ai aussi parfois un battement qui est très très "lourd". Je ne sais pas comment expliquer cette sensation. Mais c'est comme s'il était plus puissant que les autres, comme s'il avait plus de force. Et le plus insupportable c'est quand j'ai une dizaine de battemenst qui se passent comme en cascade, totalement irrégulièrement. C'est comme une image de quelqu'un qui dégringolerait d'un escalier. C'est assez rare mais ça m,arrive de tempas en temps. Quelqu'un a-t-il déjà eu ce genre de choses ?
Je suis toujours découragée quand les médecins me disent qu'il faut faire avec...
Bon courage

Portrait de madeline
J'aime 0

bonjour j'ai un tres gros probleme je c'est pas quoi faire j'ai 18 ans et parfois (le soir tar) je c'est pas pourquoi ni c'est quoi mais j'ai mon bras gauche qui durcit ce contracte je me met a tremblé pui sa monte au coeur puis j'ai chaud et froid mes jambe tremble et moi je panique sa veut dire quoi ??? aidez moi j'ai peur parfois j'ai l'emprésion que je vai mourrire j'en n'est parlé a personne sa me la fait 3 ou 4 fois merci de vite me repondre j'ai peur de dormire le soir car quand ji pence sa revien
ps je sui une personne tres strésé avec beaucoup de haine je dor pas je mange de moin en moin aurez til un rappor et je pence j'ai des probleme de sag ma mere a deja eu des phlébite merci de vite répondre

Portrait de namssou
J'aime 0

bonsoir a touss jai 18 ans et depui que je sui bébé jai eu une transposition des gros vaissaux je sui gérie dpuis a peu pré 10 ans
c'est quel que temp ( a pe pré un an ) voir +
mon coeur saréte a pe pré une segonde ( sa dépand parfois c'est + intensse ) et repar aussi vite ( sa mé arivé quel que minute avan que je poste se mesage ) aparaman il sagirait d'extrasytole c'est vachmen inquitant dapres se quon ma dit et sque je lis sa a lair pas grave mais quel sont les solution pour que seula cesse ?

Participez au sujet "Une personne douteuse a rassurer très urgement..."

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.

Articles à lire concernant "Une personne douteuse a rassurer très urgement..."

  • L'anévrisme cardiaque est une dilatation de la cavité cardiaque apparaissant au cours de l'évolution de l'infarctus du myocarde, plus précisément dans les premières semaines.

    L'anévrisme cardiaque est susceptible d'aboutir à l'apparition de troubles du rythme cardiaque à type de tachycardie ventriculaire (accélération parfois très importante du rythme cardiaque). Une insuffisance cardiaque c'est-à-dire une insuffisance de fonctionnement de la pompe cardiaque en tant que telle ou la formation locale de caillots avec le risque de survenue d'embolie représente l'autre type de symptômes susceptibles de survenir au cours de l'anévrisme cardiaque.

    Le diagnostic est obtenu grâce l'échographie cardiaque c'est-à-dire plus précisément à l' échocardiographie. L'imagerie par résonance magnétique nucléaire cardiaque oriente également le diagnostic.

    Le traitement de l'anévrisme cardiaque comporte tout d'abord l'administration de substances médicamenteuses anticoagulantes (favorisant la fluidification du sang) associée à des médicaments antiarythmiques. Chez quelques patients il nécessaire d'implanter un défibrillateur quand l'arythmie ventriculaire survient. Une arythmie ventriculaire est un trouble du rythme dont l'évolution est quelquefois mortelle, c'est la raison pour laquelle elle nécessite l'utilisation d'un pacemaker qui stimule les contraction cardiaque de manière régulière.
    Les diurétiques c'est-à-dire les médicaments qui facilitent l'élimination des urines et les vasodilatateurs (substances permettant d'agrandir le calibre des vaisseaux) sont également nécessaires parfois.

    L'intervention chirurgicale est le plus souvent délicate. Elle consiste à procéder à l'ablation de la poche anévrismale.

    Une variété d'anévrisme cardiaque est l'anévrisme ventriculaire gauche. Celui-ci est la conséquence possible de l'infarctus du myocarde étendu qui aboutit à la destruction des fibres musculaires de la paroi du ventricule gauche. Au cours de ce type d'infarctus la paroi ventriculaire gauche se distant progressivement au moment des contractions cardiaques, aboutissant alors à la formation d'une poche plus ou moins importante qui expose à des complications de type thrombo-embolique, des troubles du rythme ventriculaire quelquefois graves, voir une insuffisance cardiaque.

  • ... au niveau du cerveau. Il est préférable de parler de prise en charge plutôt que de traitement dans ces conditions. Dès que l'on ... l'arrêt de la circulation cérébrale pour laquelle la prise en charge durant les premières minutes est primordiale. Il serait ...
  • ... normales : Effort physique. Emotion. Digestion. Prise de certains médicaments comme l'atropine, les vasodilatateurs ... pas une infection majeure. L'anxiété se traite par la prise de tranquillisants en commençant si possible par l'utilisation de ...
  • ... liquide (déshydratation). D'obésité (rapport entre le poids et la surface corporelle élevée). D'une insuffisance de ... bronche, augmentation de volume de la langue etc.). De la prise de médicaments (phénothiazine, anticholinergique, antihistaminique, ...
  • L'engagement cérébral, est le déplacement, le refoulement de certaines parties de la structure nerveuse contenue dans le crâne (encéphale) à travers un orifice, ce qui entraîne une modification anatomique et donc une réorganisation de cette structure à l'origine de pathologies neurologiques.
    Le plus souvent l'encéphale s'engage à travers le trou occipital (trou situé à la base du crâne au travers duquel passe normalement la moelle épinière). On parle alors d'engagement des amygdales cérébelleuses. Cette zone qui fait saillie et correspondant à la partie inférieure et avant du cervelet porte ce nom en raison de sa ressemblance avec les amygdales du pharynx.

    L'engagement cérébral est une complication de l' hypertension intracrânienne c'est-à-dire de l'augmentation de la tension à l'intérieur du crâne.

    Rappel anatomique de l'encéphale
    Le cerveau représente une des trois parties composant l'encéphale, la plus volumineuse, la plus complexe, siège des facultés intellectuelles.
    Le cerveau est situé au-dessus du cervelet, séparé de celui-ci par la tente (une partie des trois méninges, la dure-mère, interposée entre le cerveau et le cervelet). Il est composé de deux hémisphères droit et gauche qui sont réunis par le corps calleux. L'encéphale est la partie du système nerveux contenue dans la boîte crânienne, elle comprend le cerveau, le cervelet et le tronc cérébral (segment supérieur de la moelle épinière). L'encéphale assure le contrôle de l'ensemble de l'organisme.

    Les différentes variétés d'engagement cérébral
    Les conséquences sur le plan neurologique sont différentes selon l'orifice concerné.

    1) L'Encéphale peut s'engager à travers l'orifice limité par :
    Une membrane d'une part, la faux du cerveau qui est la membrane verticale se localisant entre les deux hémisphères cérébraux proprement dit donc le bord supérieur est attaché au crâne et le bord inférieur est constitué par un demi-cercle ouvert vers le bas. Très fréquent dans l' oedème cérébral, ce type d'engagement intéresse essentiellement les parties avant du cerveau. Le plus souvent il n'a pas de conséquences graves.
    D'autre part la tente du cervelet est constituée par une membrane située horizontalement entre les hémisphères du cerveau au-dessus et le cervelet en dessous. Les bords de cette tente s'attachent au crâne et le bord antérieur dessine un demi-cercle ouvert en avant. Dans ce cas on parle d'engagement diencéphalique et temporal. Autrement dit dans cette variété d'engagement cérébral la partie inférieure du lobe temporal (partie du cerveau situé sur les côtés) glisse par l'orifice du toit de la tente cérébelleuse (membrane de protection du cervelet) et comprime les pédoncules cérébraux (zone située en avant du cervelet et au-dessous du cerveau). L'engagement temporal est plus grave et entraîne un coma avec mydriase (augmentation du diamètre des pupilles) du côté de la lésion, et ce que l'on appelle une rigidité de décérébration correspondant à une perte globale de souplesse, une tachycardie (accélération du rythme cardiaque), une polypnée (rythme élevé de la respiration) avec encombrement respiratoire. Son évolution est péjorative car elle est susceptible d'entraîner une hémorragie du tronc cérébral (autre zone de l'encéphale située entre le cerveau la moelle épinière).

    2) L' encéphale peut également s'engager à travers un orifice délimité dans une structure osseuse du crâne qui est le trou occipital. Cette région est située à la jonction entre l'encéphale et la moelle épinière. On parle dans ce cas d'engagement des amygdales cérébelleuses. Ce type d'engagement est grave. Plus précisément les amygdales cérébelleuses, s'insinuent par le trou occipital et bloquent l'orifice du quatrième ventricule cérébral entraînant un blocage du passage du liquide céphalo-rachidien et un étranglement du bulbe rachidien.

    Causes

    • Tumeur grossissant rapidement
    • Hémorragie
    • Hématome sous dural d'origine traumatique (hématome situé sous la dure-mère qui est une des trois méninges) et survenant à la suite d'un traumatisme)
    • Abcès du cerveau
    • Gêne à l'écoulement du liquide céphalorachidien qui s'accumule en créant une augmentation de tension interne du crâne. Dans ce cas on assiste au déplacement de la structure nerveuse qui est repoussée.

    Symptômes
    Ils dépendent du type d'engagement (voir ci-dessus).
    Engagement des amygdales cérébelleuses entraînant des épisodes d'élévation de la tension musculaire (hypertonie) traduisant une raideur des membres associée quelquefois à une bradycardie c'est-à-dire à une diminution du rythme cardiaque ou encore à un arrêt de la respiration.
    Quelques patients présentent uniquement, en cas d'engagement mineur, une rigidité globale ou encore une inclinaison de la tête sur le côté.

    Évolution
    Grâce à ces symptômes et essentiellement au scanner, le diagnostic d'engagement cérébral peut être fait.

    Traitement
    Hospitalisation en milieu neurologique permet, après la mise en évidence du diagnostic, d'intervenir rapidement neurochirurgicalement de façon à permettre une décompression des structures nerveuses comprises dans l'encéphale.