Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Il faut augmenter le dosage. La TSH est trop haute et les T4 bien trop basses.

Les anti TPO élevés montrent une probable Hashimoto.
Probable car ils ne sont pas très élevés et que surtout les anti TG eux sont négatifs.
Il faudra voir l'évolution.

En revanche, vous avez un taux extrêmement bas de cortisol ce qui montre une nette insuffisance de la fonction surrénalienne.
Il va falloir un traitement.
Le matin le cortisol doit être très élevé et donc proche de la maximale. Ensuite dans le courant de la journée il diminue progressivement.
Donc vous dès le matin, le taux est déjà sous la minimale ce qui implique que très rapidement dans la journée vous n'avez plus suffisamment de cortisol.
C'est très important donc à voir absolument avec un endocrinologue.

Portrait de Olivia54
J'aime 0

bonjour Christiane,
merci pour cette réponse.
j'ai rendez vous demain avec mon généraliste, qui augmentera certainement, (je l'espère) mon traitement.
pour l'endocrinologue, je dois encore patienter, mon rendez vous est fixé au mois d'avril.
quels sont les signes d"une insuffisance surrénalienne, s'il vous plait?
bon après midi,

Portrait de Olivia54
J'aime 0

bonjour Christiane,
je viens d'aller voir mon docteur.
il était satisfait de mes résultats, et j'ai dû me bagarrer pour obtenir de passer à 25 de levothyrox. Pour lui, le problème était réglé, vu que les dosages étaient rentrés dans les normes. C'est uniquement parce que j'insistais, en lui disant que j'étais encore très fatiguée et que je ne faisais pourtant rien de mes journées, que j'ai eu droit à la prescription du 25. Je vais passer à 3/4 de comprimé pendant une semaine ou deux, puis 1 comprimé ensuite si tout va bien.
pas de commentaires pour le cortisol, je verrai bien ce que dira l'endocrinologue en avril.
j'ai vraiment l'impression que ce type de maladie n'est pas reconnue comme telle par certains médecins, pourtant ils voient bien dans quel état on est, non? Ou alors, ils ont tellement l'habitude de voir des gens pleurnicher qu'ils dédramatisent systématiquement? je m'interroge ...

bonne journée à vous tous,

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Non il y a tout simplement que les médecins ne sont pas suffisamment formés pendant leurs années de médecine. La thyroïde c'est à peine 2 heures de cours chez les généralistes et les endo n'ont guère plus.

Mais qu'il ne réagisse même pas au cortisol, là ça c'est très fort !!
Vous lui avez fait remarqué le taux très bas et vu l'heure du prélèvement ?
Espérons que l'endo soit plus avisé...............

Portrait de Olivia54
J'aime 0

bonjour Christiane,

merci pour cette réponse. il a trouvé que c'était juste un peu bas mais pas dramatique. C'est la première fois qu'on me dose le cortisol, je ne sais pas quel est mon taux habituellement. Il faudrait que je refasse le dosage la prochaine fois (dans 6 semaines) en y allant beaucoup plus tôt. Pour comparer. Je me lève habituellement entre 6 et 7 heures, sans réveil, et à 9 h 25, mon taux était peut être déjà beaucoup redescendu. Je ferai le prochain dosage à 8 heures maximum.

bonne journée à tous,

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Ce n'est pas une question de taux habituel avec le cortisol.
Le cortisol doit être haut le matin entre 6 et 9H, donc le résultat doit être assez proche de la maximale.
Le taux diminue progressivement dans la journée, pour à 16H être aux alentours de la moitié du matin.
Et le cortisol continue de diminuer encore jusqu'à 23H ou là il est pour ainsi dire inexistant.

Vous votre taux à 9H est déjà proche de la minimale. Donc bien trop bas. Il n'y a rien d'autre à regarder.
Il faudra bien entendu le contrôler et si le résultat est encore aussi bas, là il faudra bien faire le nécessaire et consulter un endo.

Portrait de Olivia54
J'aime 0

bonjour Christiane,

j'espère que l'endocrinologue que je vais voir en avril sera le bon, parce que s'il faut encore attendre 3 mois pour en voir un autre, ça va être long. Je suis allée voir votre carte de France trop tard, celui que je vois n'y est pas inscrit.
Pour le cortisol, est ce que le problème de thyroïde peut avoir une influence sur cette hormone? Est ce qu'il peut remonter quand mes problèmes de thyroïde seront stabilisés? A l'inverse, est ce que le taux de cortisol bas peut aggraver mes symptômes d'hypothyroïdie et expliquer que je sois si fatiguée? Y a t il un moyen d'augmenter naturellement ce taux de cortisol, je pense en particulier à la pratique d'un sport (léger, j'entends, vu l'état de mes articulations, par exemple le vélo d'appartement)
merci pour vos conseils,

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Non il n'y a pas de relation directe mais lorsqu'il y a un problème de surrénales on peut en trouver un aussi au niveau de la thyroïde. Car tout simplement ce sont des glandes qui sont contrôlées par l'hypophyse mais les hormones interagissent entre elles.

Un taux bas de cortisol peut être responsable de fatigue tout comme l'hypo.
Donc le symptômes peut être renforcé car il existe deux problèmes.
Non le cortisol si il manque, ne peut être augmenter que par traitement médicamenteux, du moins à ma connaissance.

Allez consulter le site de claudine : http://asso.orpha.net/AGS/index2.html vous en saurez plus ainsi sur le cortisol et les surrénales.

Portrait de Olivia54
J'aime 0

bonjour Christiane,
je viens d'obtenir un rendez vous lundi prochain chez un autre endocrinologue. J'annulerai celui d'avril si la consultation de lundi se passe bien. ça m'évitera d'attendre encore un mois. je posterai lundi le résultat de cette consultation.
bonne fin de semaine à tous et à toutes,

Portrait de Olivia54
J'aime 0

bonjour Christiane, bonjour à toutes,
je viens de voir l'endocrinologue. il m'a confirmé que je pouvais prendre un comprimé de 25 par jour, j'attendais son avis, et m'a donné des analyses supplémentaires à faire pour le cortisol, je dois refaire un dosage du cortisol ainsi que de l'ACTH au matin, et le dosage du cortisol libre urinaire des 24 heures. Je vais faire tout ça cette semaine et posterai mes résultats. A suivre, donc ...
bonne journée à toutes et à tous,

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour

Pour le cortisol urinaire, il faut :
Un grand flacon, voir avec le labo qui fait les analyses.
Le matin du prélèvement, on jette les premières urines.
On collecte toutes les autres.
Le deuxième matin, au prélève les premières urines et ce sont en fait les dernières que l'on prélève.

Portrait de Olivia54
J'aime 0

bonjour Christiane,
merci pour ces conseils, le grand jour c'est demain.
j'ai encore une petite question.
je ne fais pas le lien, pour ma part, entre mon cortisol bas et mon hypothyroïdie, et personne ne m'a donné d'explication satisfaisante.
Vu de mon bord, c'est comme si l'un était venu aggraver l'autre. Mon hypothyroïdie n'était pas aussi sévère que certaines autres personnes sur le forum (au niveau des chiffres) mais elle s'annonçait depuis longtemps (10 ans au moins au dessus de 3 de TSH). Depuis l'année dernière j'ai passé la limite à deux reprises, et là les symptômes ont été violents (angoisses, arrêt des règles, blocage digestif, état dépressif, très grosse fatigue). Je me demande si c'est mon cortisol bas qui a amplifié les symptômes ou si c'est l'hypothyroïdie qui a fait chuter mon cortisol.
Sur la notice du Levothyrox, il est marqué "contrindiqué en cas d'insuffisance surrénalienne", il y a donc bien un lien possible entre ces deux productions d'hormone, et que va t il se passer si on finit par me déclarer en insuffisance surrénalienne? Est ce qu'il faudra arrêter le Levothyrox et retomber dans le trou où j'étais? J'espère que non.
Bonne journée à tous et à toutes,

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

La thyroïde et les surrénales sont directement sous les ordres de l'hypophyse et de l'hypothalamus.

Donc lorsque l'hypophyse a un problème, cela peut se répercuter sur toutes les glandes qui sont directement contrôlées par l'hypophyse.
Mais aussi, lorsqu'une glande est en difficulté il peut y avoir une répercussion directe sur les autres glandes puisque que elles sont besoin les unes des autres.

Le cortisol bas, peut aussi être dans le cadre d'une maladie d'Addison qui est une maladie auto-immune et donc quand il existe aussi une maladie auto-immune de la thyroïde comme Hashimoto, il arrive que les deux maladies soient associées.
Comme avec une Hashimoto on peut aussi trouver un diabète, un syndrome de Gougerot-Sjögren,...
Parfois des personnes, très rares heureusement, cumulent les 3 pathologies, celles que j'ai cité, ou même voire d'autres pathologies auto-immunes.
Dans ce cas, ce n'est pas forcément l'hypophyse alors qui est en cause, mais le système immunitaire qui est déficient.

Cela dit le cortisol bas, peut effectivement aggraver les symptômes dit d'hypothyroïdie. D'où il ne faut pas toujours pour autant mettre tous les symptômes sur le compte de la thyroïde, malheureusement ce qui est trop souvent fait par les médecins. En effet à partir du moment où le diagnostic d'une maladie est fait, ils ont la fâcheuse tendance à rester sur ce diagnostic et ne pas aller voir si ailleurs tout fonctionne encore correctement. Surtout donc que l'on sait qu'il peut y avoir des répercussions.

Sur la notice, ce qui est précisé c'est normal.
Car le principe est que si vous avez un problème de surrénales, c'est lui qui primera pour les soins sur ceux de la thyroïde.
Donc on ajuste au mieux le traitement pour les surrénales et on adapte le thyroïdien ensuite.
Certains médecins d'ailleurs veulent d'abord absolument mettre en place le traitement uniquement des surrénales et ensuite seulement voir pour la thyroïde. Du coup vous avez des personnes qui restent très mal très longtemps, car il faut aussi bien entendu traiter malgré tout un peu la thyroïde sans quoi, le patient lui est mal et le reste puisque il y a toujours un problème de pas réglé et nous on sait, ce que l'hypothyroïdie peut entraîner comme symptômes.

Et donc non en ce qui vous concerne si il y a bien problème des surrénales on traitement en même temps. On ne peut pas arrêter le traitement thyroïdien non plus.
Donc là il faudra tout simplement tenir compte des deux à chaque fois pour régler les traitements.

Portrait de Olivia54
J'aime 0

bonjour Christiane,
le docteur m'a expliqué cette histoire d'hypophyse, mais il ne croit pas que le problème vienne de là, puisque ma TSH a baissé avec le Levothyrox (ai je bien compris?)
Pour la maladie auto immune, mes anticorps sont bas et leur taux n'est pas vraiment significatif (44) (ai je bien compris?)
le système immunitaire qui tourne pas rond (au début j'avais mis un autre mot, courant mais un peu vulgaire, j'en conviens, et le correcteur automatique me l'a transformé de manière bizarre, je vous laisse faire le test toutes seules, vous verrez), personnellement , je pencherais d'instinct pour cette hypothèse, vu que je suis sujette à des crises d'urticaire non expliquées.
Pour le levothyrox, j'avais mal interprété la notice, je croyais que c'était interdit aux gens qui ont un problème de surrénales, et que ça risquait de l'aggraver.
Pour ma thyroide le problème semble plus rapide à régler que je ne le croyais au départ, puisque avec 12,5 microgrammes, je suis descendue de 4,2 à 2,6, le docteur pense qu'avec 25 je serai à un taux confortable.
Pour le cortisol urinaire, je fais une tentative d'analyse demain (je rigole). En fait, ils m'ont donné un bocal de 2 litres, qui sera vite plein, avec une toute petite ouverture, ce qui m'a déjà posé quelques problèmes dès la première tentative. Faut le faire quand même ! je suis nounouille!
bonne journée à tous et à toutes,

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Pour le prélèvement urinaire, n'oubliez pas surtout de ne pas coller la zone à l'embout et surtout de bien vous laver avant afin d'éviter toute contamination extérieure.

Ce n'est pas parce que la TSH est vite descendue avec un faible dosage que les choses vont vite se régler ou que le dosage ne sera pas important par la suite.
Tout simplement ce que cela montre c'est que le peu qui a été apporté était utile et que donc justement il va en falloir encore.
Il ne faut pas en plus oublier que le Levothyrox va permettre à la thyroïde de se reposer, et donc elle produira moins d'hormones, ce qui faudra alors combler par le traitement.
Donc non 25 ne sera pas pour autant suffisant.

Portrait de Olivia54
J'aime 0

bonjour Christiane, bonjour à tous,
bon, me revoilà avec mes résultats d'analyse:
cortisol serique à 7h45: 217,9 [67 à 226] Pour rappel, le 27 février à 9h25, il était à 65,5. Quelle différence!
ACTH : 7,9 [1,6 à 13,9]
Cortisol libre urinaire sur 24h: 189 [40 à 240]
tout cela a l'air normal, qu'en pensez vous?

bonne journée à vous tous et toutes,

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Ah oui effectivement, c'est surprenant.
A contrôler, toutefois puisque les résultats sont complètement différents mais à deux heures d'écart aussi.

Portrait de Olivia54
J'aime 0

bonsoir Christiane, bonjour à toutes et à tous,

je reviens du labo avec mes résultats à 6 nouvelles semaines de levothyrox à 1 comprimé de 0,25 cette fois ( les six premières semaines j'étais à 1/2 comprimé):

TSH: 2,889 [ 0,15 à 3,7] Pour rappel elle était à 2,63 il y a 6 semaines
T4: 9,16 [ 6,1 à 11,2] Pour rappel ils étaient à 6,97 il y a 6 semaines

je suis surprise de voir que ma TSH n'a pas diminué, elle a même un peu augmenté, en doublant la dose de Levothyrox. Par contre les T4 ont augmenté, c'est plutôt bien, non?

Globalement, je dirais que je me sens mieux, même si je ressens toujours une sensation bizarre dans la gorge, à certains moments de la journée, plus souvent le soir. Je dis bizarre, parce que ce n'est plus une sensation de boule dans la gorge comme avant, mais plutôt de gorge serrée (pas évident à décrire, en fait).

Je n'ai plus du tout d'angoisses, plus mal au dos, mon cholestérol a baissé de 3g à 2,5g, mes cheveux commencent à repousser un peu, ... enfin, bref, plein de signes positifs et encourageants sont là. Alors, pourquoi cette TSH ne baisse t elle pas plus?

J'irai revoir mon endocrinologue prochainement, et vous dirai ce qu'il en pense.

Bonne soirée à toutes et à tous,

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Les T4 ont augmentés certes mais on n'a pas les T3.
Et ce n'est pas parce que les T4 sont plus hautes qu'elles sont transformées en T3. Et donc si elles ne le sont pas la TSH elle restera élevée.

Donc demandez à faire contrôler les T3.

Portrait de Olivia54
J'aime 0

bonsoir Christiane, bonsoir à tous,

j'ai vu mon docteur aujourd'hui, et il m'a prescrit une dose plus élevée de Levothyrox, beaucoup trop faible, selon lui. Je vais donc passer par 37,5 pendant un mois, puis 50 pendant les 5 mois suivants, avec deux contrôles, un dans 3 mois avec un nouveau dosage des anticorps et un autre dans 6 mois.
Je passerai vous donner les résultats.

Pas osé demander à mon spécialiste de vérifier les T3.

bonne soirée à tous et à toutes,

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Ca ne sert à rien de faire analyser encore les anticorps.

Mais surtout dans le bilan bien veiller à ce que les hormones aient bien été demandées.
Ca c'est important. Pour les T3 à voir avec le labo mais il est important de les faire.

Portrait de Olivia54
J'aime 0

bonsoir Christiane,

pourquoi, ça ne sert à rien? ça ne peut pas évoluer, ces choses là? à moins qu'il y ait eu une erreur au dernier dosage, je ne sais pas. Avant, je n'en avais pas, et au dernier dosage, j'en avais 44, ce qui est un taux non significatif, d'après le docteur. Peut être qu'il veut vérifier si une nouvelle analyse donnera le même résultat.
Pour le bilan, ce qui est demandé c'est la TSH et les T4. Pour les T3, je verrai si je les demande à mon compte, en les payant. ça doit être possible.

bonne soirée,

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour

Les anticorps vont fluctuer tout le temps et cela ne change rien à la maladie.
Qu'ils soient hauts ou bas, la maladie est là.
Ce qui peut faire varier la maladie et donc les symptômes ce sont les hormones et plus particulièrement les T3 et les T4 aussi mais surtout les T3.

Effectivement si les anticorps sont très faiblement élevés cela n'est pas significatif du tout. Car il est fréquent que naturellement les anticorps s'élèvent car ils ont un rôle à jouer et pour ce faire, ils doivent parfois augmenter. Mais cela ne signifie pas alors du tout qu'il y a maladie auto-immune.
Pour une Hashimoto par exemple les anticorps s'élèvent mais très fortement et c'est à minimum au moins 5 fois la norme du labo.

C'est assez rare que les anticorps augmentent progressivement. Cela peut arriver mais c'est exceptionnel.

Normalement oui certains labo acceptent de faire les T3 mais certains aussi refusent catégoriquement même en les payant plein pot.

Portrait de Olivia54
J'aime 0

bonsoir Christiane, bonsoir à tous et à toutes,

Mon traitement suit son cours, je suis à 0,5 de levothyrox depuis maintenant plus d'un mois, je me sens assez bien et commence à gérer mon poids tout doucement.

Je reviens vers vous ce soir avec une petite question annexe. Je suis hypermétrope, astigmate (et presbyte). J'ai vu mon ophtalmo il y a un mois et ma vue a beaucoup baissé , environ une dioptrie. Est ce que les problèmes de thyroïde peuvent entrainer une baisse de la vue plus rapide? Est ce qu'il faut faire contrôler sa vue plus souvent quand on est en hypothyroïdie?

bonne soirée à vous toutes,

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour

A ma connaissance de façon directe non.

Mais l'hypothyroïdie peut entrainer des problèmes de sécheresse oculaires, et elle peut être responsables de troubles de la vision.
De plus lorsqu'il y a présence d'anticorps, comme Hashimoto (là ce sont les anti TPO qui sont en cause mais c'est assez rare) ou encore plus dans le cas de Basedow avec les anti TRAK, ces anticorps peuvent aller attaquer les muscles oculaires et ainsi perturber aussi la vue.

On fait contrôler sa vue quand c'est nécessaire, quand on observe des problèmes importants.
Mais il se peut aussi que votre problème ne soit pas lié à l'hypothyroïdie, car personnellement j'ai les mêmes problèmes de vue depuis l'adolescence et j'ai eu une importante dégradation à l'âge de 37 ans avec une myopie qui s'est en plus installée à ce moment-là, et là l'hypo n'était pas présente du tout.

Pages

Participez au sujet "Une hypothyroidie peut elle etre passagère?"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.

Articles à lire concernant "Une hypothyroidie peut elle etre passagère?"

  • Paragangliome ... Un paragangliome est une variété de tumeur très vascularisée, localisée au ... au niveau de la circulation sanguine. Le paragangliome qui est d'origine génétique se transmet selon le mode ...
  • ... Phéochromocytome Médullosurrénalome Paragangliome surrénalien Chromaffinome Phéochromoblastome ...