Portrait de caramel59

voilà, je suis ds une famille difficile, où personne ne parle, ne bouge...mais j'aimerais qu'on m'explique certaines choses.
j'ai 25 ans, mon père en a 46. Je l'ai toujours vu picoler (je pourrais dir boire mais ca serait trop soft), et fumer.... mais surtout mentir.
Mon frere de 23 ans a autant conscience que moi des risques que notre pere encoure, mais nous n'avons jamais osé lui en parler. Notre famille se résume à nous trois, les autres personnes sont parties ou décédées. Notre pere a toujours l'alcool violent, mais rien que c'est encore notre pere, on a pas envie de le voir mourir si jeune.
Le pire dans cette histoire c'est que quand on le voit ou on l'a au téléphone (on est partis de la maison) on doit le féliciter parce qu'il dit qu'il boit plus de whisky (le pastis t la biere c pas de l'alcool pr lui)ou qu'il met des patchs nicotine, alors qu'on sait et on entend pertinnment que c'est faux. Mon frere le laisse faire, disant qu'il est grand, etc. Moi ca ne m'inquiète plus, ca m'enrage! Et quand on le visite avec mon fiancé, il sort une bière en disant qu'il boit un "soda" ou un "café belge". De mon coté j'ai grandi avec une aversion totale pr l'alcool, malheureusement je fume comme un pompier (c un prob de taille pr moi), je ne bois jamais une goutte, je n'embrasse mm pas mon chéri quand il a bu ne serait-ce qu'une bière.
Alors, svp, dites moi ce que je dois faire : je m'occupe de mon cas et je le laisse ds sa m"""", ou je le provoque ?
merci à tous et à toutes d'avance

Portrait de natacha31
J'aime 0

bonjour j ai 39 ans j ai grandi avec se problème j ai mis un message sur se forum hier je ne veux pas être négatif mais tu ne peux rien faire le docteur qui suit mon père me la dit car mon frère boit également et j ai demande au docteur si je pouvais l aide a réagir a reconnaître qu il boit elle ma dit non que si lui ne le reconnaît pas ou s il ne veux pas guérir moi je ne peux rien faire je suis desole d être aussi direct
bon courage a bientôt si tu veux en parle

Portrait de caramel59
J'aime 0

merci beaucoup
ne t'excuse pas pr ta franchise, j'aurais halluciné de trouver un remède miracle genre baguette magique.
j'aimerais savoir, comment t'es tu construite adulte? aec tes enfants si tu en as; c'est une peur qui m'habite, on a un projet bébé avec chéri mais je refuse de le laisser à mon père ou mon frere (lui aussi ais je oublié de préciser),et j'ai peur de cet alcool ou cette biture si tu préfères obligatoiredu samedi soir pr mon autre demi frere de 16 ans, tu sais tout les samedis on se moque de moi car je suis au coca ou jus d'orange et je suis le chaufeur désigné volontaire
quelle mentalité merdique des jeunes et des autres (jte raconte pas mm pr les mariages d'amies,on me demande si je fais la tete !!)
quelle manquede compréhension
j'ai pas envie que l'alcool tue le peu de famille qu'il me reste
en ts cas merci pr ta réponse

Portrait de natacha31
J'aime 0

pour les enfants j en ai eu 5 moi sa m arrive de boire un petit peu de vin rose a certaine occasion mais c est tout j ai divorce d un homme qui buvé je ne voulais pas vivre se que ma mère a vécu avec mon père maintenant ils sont séparé depuis 5 ans mais elle s occupe de lui quand même elle va le voire a l hôpital tous les 2 jours car nous ses enfants sommes loin d eux notre vie c est nous qui nous la faisons si tout va bien avec ton chéri alors fait un bébé et donne lui tout ton amour n ai pas peur
courage a toi et garde espoir
ps ne t occupe pas des regards des autres

Portrait de caramel59
J'aime 0

merci beaucoup
j'ai bien parlé avec mon chéri ce week end
il pense comme toi
nous allons nous protéger et protéger notre future vie de famille
merci encore
je t'envoie plein de courage

Portrait de natacha31
J'aime 0

bonjour
je suis bien contente pour toi et ton cheri
bon courage et garde espoir pour ton pere pour le miens c est trop tard
a bientot

Portrait de matie
J'aime 0

05/04/07
bonjour,je suis une malade alcoolique abstinente depuis 3 ans.Je me suis faite aider car quand on devient alcoolique dépendant on ne peux s'en sortir tout seul.Caramel, l'alcoolisme est une vrai maladie et pour arriver à se faire soigner, il faut déja prendre conscience de son état et l'accepter, ce qui n'est pas facile crois moi.Il existe des endroits hospitaliers specialisés mais au départ pour aider un dépendant à la maladie alcool les associations sont importantes. Si je peux t'aider, toi ,ou, et, les autres du " peu de mes lumieres" sur le sujet. J'ai 45 ans et un grand fils, qui ne boit pas d'alcool et ne fume pas. Construit ta vie avec ton ami et surtout construit ton bonheur autour de l'amour, avec un enfant et ton ami, malheureusement chacun gère sa vie, tu as essayé mais ton papa doit prendre ses "responsabilités", je ne te dit pas de l'abandonner mais de penser aussi à toi. Courage.

Portrait de Philmass
J'aime 0

Bonsoir à vous,voila je suis alcoolique abstinent depuis 25 ans déja,à tous ceux qui me lisent et qui ont de réels problèmes avec l'alcool,je peux leurs dirent que "si vous avez la conviction et la sincérité d'arreter de boire et de ne pas penser à longue échéance ,mais au jour le jour sans ce mettre la pression de dire c'est fini jusqu'a la fin de mes jours,on y arrive et plus les jours passent et plus on est fière de ce que l'on fait.Je sais c'est pas facile à accepter de ne plus toucher un verre d'alcool ni de semblant de boisson N.A.ni de bière de table qui est une fuite vers la rechute assurée,j'ai tenu le coup et voila un quart de siècle que je me retrouve abstinent et je suis toujours sur mes gardes,faut rester vigilant car tout en ce monde ce fête avec de l'alcool
Voila,courage à ceux qui en on besoin et n'ayez pas peur de me demander conseil,je suis un vieux de la vieille dans ce domaine
à plus
PHIL

Portrait de Philmass
J'aime 0

Courage à toi Caramel,et n'oublie pas l'espoir fait vivre et un déclic arrive aussi,je l'ai vécu,j'ai 54 ans et j'ai arreté à 29 ans et je suis là pour vous venir en aide à présent.

Portrait de eric var
J'aime 0

j ai perdu ma mere qui avait 42 ans et mon pere un an plus tard a l age de48 ans ,tous les deux sont morts de la meme chose: du melange tabac alcool ! ils avaient exactement les memes manieres de faire que votre pere,10ans plus tard je regrette toujours de n avoir pas tout tenté pour les sauver, meme si surement le resultat aurais ete pareil.
Faites votre possible pour le persuader de se faire hospitaliser ou bien de faire une cure ou encore de rencontrer des pros :associations,assistante sociale etc...
mais surtout sachez que c'est une maladie ,considerez le donc comme tel,et faites le maximum pour ne rien regretter.
courage.

Portrait de jory-lou06
J'aime 0

bonsoir,
il est vrai que l'alcoolisme est une maladie sauf que si la personne qui l'est ne veut pas l'admettre, tu ne peux rien faire. Tout ce que tu pourras lui dire ou faire, va lui passer 6 pieds par-dessus la tête. Autrement dit, il va s'en foutre complètement. Il n'y a pas pire malade que celui qui ne veut pas se soigner. Un bon conseil, fais ta vie et sois heureuse. Tu ne peux faire le bonheur des autres même s'il s'agit de ton père. Il est le seul maître de sa vie. Par contre, toi tu es maître de la tienne et si tu choisis d'être bien et heureuse, rien ni personne ne pourra te détruire.

Bon courage !
jory-lou

Portrait de caramel59
J'aime 0

merci à tous pr ces messages !
on ne se sent pas seule finalement sur ce forum !
c tres difficile en ce moment, les flics sont venues chez moi dimanche matin pr que j'aille le récup apres une nuit en cellule de dégrisement.
on est choqués, c la premiere fois que ca va si loin. sa copine l'a viré apres ca.
je comprends ceux et celles qui me disent de vivre ma vie, mais maintenant, sans copine et si sans ses enfants, que fera -t-il ?
est ce que je peux humainement ne penser qu'à moi et le laisser s'enfoncer ?
dites moi vos avis svp

Portrait de jory-lou06
J'aime 0

Salut,

je vais te paraître dure mais je n'aurais pas la conscience tranquille si je ne te dit pas ce que j'en pense réellement. Oui, c'est humainement possible de ne penser qu'à toi et je dirais même que ce serait aussi plus sain.

Tant et aussi longtemps, qu'il y aura quelqu'un pour le ramasser, il ne fera rien pour s'aider. Parce que pour lui, que tu agisses ainsi avec lui, quoi qu'il fasse est normal puisqu'il est ton père.

Eh bien non ! ce n'est pas normal et il n'a pas le droit de te faire subir tout ça. Et dis-toi, que ce n'est pas moins l'aimer que d'agir en pensant plus à toi. Au contraire, c'est une question de respect mutuel. Être son enfant est une chose et être à son service en est une autre.

Je sais que ce ne sera pas facile mais suis mon conseil et fait lui bien comprendre que à partir de maintenant, s'il veut se détruire ça le concerne lui et que tu n'embarques plus dans sa galère. Tu as assez donné et de plus, ton père sait très bien l'emprise qu'il a sur vous et c'est mesquin de sa part d'en abuser.

Si tu permets, je vais te poser une question et je veux que tu sois très honnête avec la réponse que tu vas donné.
Quand ton père est en couple avec quelqu'un, est-il aussi présent dans ta vie ou, au contraire, il se fait plutôt rare et discret ?

Penses-y sérieusement et après, vois ce qu'il te reste à choisir ?
La routine habituelle ou une vie heureuse ?

Je te souhaite bon courage et la force d'aller au bout de cet enfer...
Surtout ne le prends pas mal ( cela étant dit, en toute connaissance de cause )

amitié
jory-lou

Participez au sujet "un peu de vos lumière svp"