Portrait de lorene

Bonjour,
une amie fait actuellement des examens suite à une douleur à l'oeil et une vision "voilée", elle ne voit pas à certains endroits de son champs de vision. je m'inquiète beaucoup. sa prise de sang est OK et son olphtalmo n'a rien vu d'anromal. Elle doit subir un scanner. Quelqu'un qui aurait eu les mêmes symptômes peut-il me rassurer ou me dire à quelle maladie cela peut être dû? merci

Portrait de anonymous
J'aime 0

bonjour
j ai exactement en ce moment les memes symptomes que ton amie, à cela pret que j ai bien "un voile" mais que je vois partout. Bref mon examen ophtalmologique est egalement normal. le scanner n'a rien revelé non plus. du coup je fais un nouvel examen : "potentiels evoques visuel" pour chercher qqch sur le nerf optique. la maladie pourrait eventuellement etre une neuropathie optique (plusieurs docs sur le net).
sur ce bon courage à toi et ton amie. amitié

Portrait de gtrek74
J'aime 0

Bonjour,
Début Septembre 2006, un beau matin je me suis réveillé avec un voile sur l'oeil gauche et cela me gênait considérablement car j'avais l'impression d'avoir comme un poids mort sur celui-ci. En réalité, il s'agissait d'un caillo de sang suite à une neuropathie optique.J'ai 52 ans, j'avais de très bons yeux et du jour au lendemain est arrivé ce problème; examens de cardio, prise de sang, il s'agirait d'un ( ou des ) vaisseau iriguant le nerf optique à la rétine qui n'a plus envoyé le sang, comme un infarctus mais à l'oeil.Champ visuel et suivi par l'ophtalmo, sous traitement avec katargic 75mg pour les vaisseaux. Perte de mon acuité visuelle de l'oeil gauche 80%, et je mène une vie normale mais toujours avec ce voile. Aucune opération, c'est bien la preuve que tout peut s'écrouler en un jour, mais restons confiant il faut y croire.
Bon courage, bien cordialement.

Portrait de albert boueno
J'aime 0

Voici quelques renseignements supplémentaires que vous désirez de cette façon vous pourrez peut-être vous faire une idée du type de maladie que vous avez, si vous en avez une bien entendu.
Vous conseille, si vous ne comprenez pas certains termes, d'aller regarder à l'intérieur de l'encyclopédie médicale vulgaris, cette encyclopédie contient à peu près tous les termes médicaux qui sont très bien vulgarisés et donc qui vous permettront de comprendre mieux le texte qui suit et qui, j'en suis un peu désolé, est peut-être un peu long.
La névrite du nerf optique appelée également neuropathie optique se manifeste avant tout par une diminution plus ou moins intense de la vision avec une perte de la perception de certaines couleurs que les spécialistes en ophtalmologie appellent la dyschromatopsie. Quelquefois on constate en plus d'apparition de douleurs au niveau des yeux.

Il est nécessaire de distinguer plusieurs névrites optiques :
1) La névrite rétrobulbaire correspond à l'inflammation qui est située derrière le globe oculaire au niveau de la portion orbitaire du nerf optique (au départ du nerf optique de l'oeil). Celle-ci débute généralement au niveau du faisceau maculaire ce qui aboutit au début à une baisse d'un seul côté de l'acuité visuelle c'est-à-dire la vision et à l'apparition d'un scotome central (taches lumineuses) de douleurs situées derrière le bulbe c'est-à-dire l'oeil lui-même. Ces douleurs sont aggravées par des mouvements des yeux. Si l'on examine l'oeil ont remarqué que le niveau de la pupille il y a quelquefois la présence d'un oedème ou alors la pupille est normale au début puis il apparaît ensuite une atrophie partielle c'est-à-dire une zone qui est décolorisée ou si l'on préfère décolorée. Cette névrite s'observe essentiellement au cours de la sclérose en plaques mais aussi au cours des inflammations des sinus sphénoïdaux et ethmoïdaux. Au cours des intoxications par certaines substances telles que l'éthanol, méthanol c'est-à-dire l'alcool à brûler, le tabac, certains médicaments comme éthambutol l'isoniazide, le disulfirame, les antidépresseurs , la quinine, l'arsenic, oxyde de carbone etc. Cette maladie peut également faire suite à certaines maladies virales telles que les oreillons, la grippe les la rougeoles, la syphilis est la maladie de Leber.

2) Le deuxième type de névrite ou neuropathie optique est la névrite intraoculaire c'est-à-dire survenant à l'intérieur du globe oculaire ou la neuro-rétinite appelée également syndrome Juxta-bulbaire. Dans ce cas on constate une inflammation qui est limitée à la tête du nerf optique c'est-à-dire la partie qui se trouve dans le globe oculaire lui-même. Les altérations sont de type inflammatoire et elles sont visibles si l'on examine le fond de l'oeil on remarque qu'il y a un oedème et une rougeur de la papille. Au cours de l'inflammation de la papille, que l'on appelle papillite, il est susceptible d'y avoir en dehors de la papille des modifications de la structure de la rétine qui se caractérise par l'apparition d'hémorragies (taches de sang) et d'autres modifications comme une atrophie une pigmentation (présence de taches sombres) etc. Dans ce cas le patient présente un rétrécissement concentrique du champ visuel. Il s'agit d'une névrite qui s'observe essentiellement au cours du diabète mais aussi après certaines leucémies, méningite syphilis est infection de l'orbite.

3) La névrite optique ischémique aiguë que l'on appelle également neuropathie ischémique optique antérieure se caractérise par l'abolition de la vue d'un seul côté qui apparaît brutalement et de manière indolore et qui fait suite le plus souvent à l'obstruction des artères ciliaires se sont de petites artères intérieures de l'oeil artères ciliaire postérieur. Ceci est suivie d'un oedème de la papille qui est blanc et ischémique c'est-à-dire qui se caractérise par une absence d'arrivée de sang. Ce type de névrite optique ischémique aiguë s'observe essentiellement chez les patients âgés qui ont des lésions du cerveau de type vasculaire ainsi qu'un rétrécissement des carotides ou une élévation de la tension artérielle voir une maladie du coeur de type survenu d'embolie. Au cours de l'artérite temporale de Norton il est également possible de voir un névrite optique ischémique aiguë. Chez les individus de moins de 40 ans ce type de névrite s'observe si le patient à un diabète ou bien quand il a des migraines mais exceptionnellement. Il est très important de distinguer cette névrite de la thrombose de l'artère centrale de la rétine qui elle également entraîne l'apparition d'une cécité d'un seul côté qui arrive également soudainement et de manière indolore mais elle, ne s'accompagne pas d'un oedème de la papille.

4) Enfin la dernière névrite susceptible de survenir à la névrite optique ischémique chronique. Dans ce cas il s'agit d'une atrophie c'est-à-dire d'une diminution du volume de l'oeil qui survient progressivement et qui s'accompagne d'un déficit du champ visuel seulement par morceau. Ce type de névrite s'observe au cours d'une atteinte de type artériosclérose généralisée c'est-à-dire quand il y a des dépôts d'athérome c'est-à-dire de graisse dans les artères et de la syphilis (plus précisément de la syphilis tertiaire).

Participez au sujet "tumeur nerf optique ???"

Articles à lire concernant "tumeur nerf optique ???"