Portrait de joséphine

j'ai eu une tumeur a myéloplaxe à la main gauche plus exactement au majeur.
j'ai eu une greffe osseuse mais la tumeur a repoussé, j'ai encore eu une autre opération tous ça pour aboutir a l'ablation du doigt.
il y a quinze jours j'ai été réopéré pour faire une bioptie mais ce coup ci c'est l'annulaire qui est touché.La bioptie révélé encore la même chose que la dernière fois.
j'aimerais savoir si d'autres personnes sont dans le même cas que moi et si ils en savent plus sur cette maladie.

Participez au sujet "tumeur a myéloplaxe"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.

Articles à lire concernant "tumeur a myéloplaxe"

  • Affection d'origine génétique décrite essentiellement chez les sujets originaires du bassin méditerranéen et se caractérisant par des poussées survenant de manière régulière (revenant périodiquement) et brusques avec des épisodes fébriles (fièvre) à intervalles plus ou moins réguliers s'accompagnant de douleurs de l'abdomen et du thorax avec des arthralgies (douleurs articulaires) et une éruption de boutons (rash cutané).

  • L'infection par parvovirus B19 chez une mère est le plus souvent discrète et susceptible d'entraîner un syndrome ressemblant à la grippe (pseudo-grippal). De façon habituelle la cinquième maladie est une maladie bénigne sauf chez la femme enceinte où elle met quelquefois le foetus en danger. Elle est associée à des démangeaisons (prurit) et à un rash cutané (éruption de boutons) avec ou pas d'arthralgies c'est-à-dire des douleurs des articulations. Le risque d'atteinte du foetus est d'environ 8 à 10 % et l'atteinte foetale est plus fréquente avant la 20e semaine d'aménorrhée c'est-à-dire la 20e semaine sans règles. L'évolution de ce type de maladie est susceptible d'être fatale pour le foetus à cause d'un anasarque in utero. A contrario l'évolution peut également être spontanément bonne s'accompagnant d'une régression de l'infection.