Portrait de Terry4you

Bonjour,
J'ai 50 ans. A l'armée j'ai été réformé à cause de problèmes nerveux et psy.
toute ma vie j'ai souffert nerveusement et psychiquement.
Une psychologue avait aussi diagnostiqué chez moi des troubles de l'organisation et des troubles émotifs.
Cet état m'a déclenché des problèmes inflammatoires intestinaux avec hyperspasmodicité de l'intestin,
diverticules, douleurs quasi-permanentes, fatigues. J'ai pendant des années lutté et caché mon état par
honte et complexe. Je faisais des réunions commerciales en ayant des sueurs froides et j'étais dans
l'angoisse permanente dans tous mes contacts... J'ai énormément souffert dans tous mes environnements professionnels...
Après un divorce et la garde de ma fille j'ai perdu mon emploi depuis 9 ans. Mes revenus était confortables
de l'ordre de 2000 à 3000 euros en tant que cadre commercial. J'ai été de plus en plus mal vis à vis de la société,
de l'environnement social et du travail qui me font peur, sorte de phobie. Je suis actuellement an ASS
(aide de solidarité avec 400 euros) Je me sens traqué par l'anpe, car je ne peux plus faire de commercial
je me sens usé psychologiquement et physiquement... J'ai du psoriasis aux coudes qui me complexe car très apparent
et plein le cuir chevelu et autour des oreilles... Je fais des rechutes de dépressions régulièrement
et plus de force plus de goût, même pour les loisirs... Je ne veux plus travailler et me reposer.
Mentalement j'ai souvent une barre à la tête qui me paralyse et m'empêche de me concentrer, de mémoriser, de lire...
lire un document administratif me pose problème. J'ai l'impression d'avoir comme une claustro-phobie mentale.
Je m'énerve régulièrement avec mon entourage pour la moindre chose et me contrarie facilement.
J'ai du mal à dormir et me réveille avec des sueurs et angoissé. Puis-je prétendre à une indemnité en tant
que handicap mental...? Connaissez-vous des personnes dans mon cas qui ont obtenu une allocation
Je vis dans l'angoisse qu'on me radie et qu'on me supprime mes allocations ASS et que je me retrouve sans ressources.
De plus j'ai essayé de retrouver du travail mais je ne peux plus lutter on perçoit mon extrème sensibilité et souvent je me mets pleurer...
Aidez moi, conseillez moi s'il vous plait... Médecins, psychiâtres, particuliers...
répondez moi ou venez me parler en direct sur msn live messenger :

Portrait de Jacques - jc1955fr
J'aime 0

Bonjour, Terry4you.

Le plus urgent à faire est de ne plus te cacher et de consulter un psychiatre, un spécialiste des troubles de l'humeur, afin d'obtenir un diagnostic et des soins.

Avec un diagnostic en poche, tu peux passer dans la filière SÉCU, puis pourquoi pas ALD (affection longue durée). Sinon passe par la MDPH (maison départementale de la personne handicapée) pour percevoir l'AAH (allocation adulte handicapé).

Compte tenu du temps déjà passé, fais le plus rapidement possible, pour obtenir un diagnostic et des soins, ce qui t'ouvrira des portes. Il n'y a pas de fausse honte, que de fausses situations…

Bonne journée. Salut. Jacques

Je suis bipolaire (maniaco-dépressif) de type 1, en invalidité et ex "stabilisé", cowebmestre du site mentionné dans mon profil.

Portrait de nalix35
J'aime 0

je suis moi meme depressif chronique en instance de divorce mon employeur me met en retraite pour invalidite mon taux n'est pas evalue et je vais faire la demande aupres de la secu de l allocation handicape ainsi qu'a la cotorep qui a change de nom

Portrait de monic621
J'aime 0

Si tu as travaillé quelques années la pension d'invalidité serait mieux que l'AAH.C'est selon les années travaillées et les salaires percus.Renseigne toi aupres d'une assistante sociale.Vois surtout un psy ou un médecin.Ils devraient pouvoir t'aider.
monic621

Participez au sujet "Troubles psy je ne peux plus travailler. Allocation possible ?"