Portrait de MEL68

Bonjour
je vais faire bref, mon psychiatre m'a dit que j'avais des TAG.
Je souhaiterais savoir si on peut s'en débarrasser rapidement et à vie car cela devient insupportable pour moi et mon entourage.

Portrait de eoniropointnette
J'aime 0

Bonjour, les troubles anxieux généralisés sont des syndromes particulièrement fréquents surtout depuis quelques années. Ils sont le résultat de perturbations psychiques plus qu'affective liée au train de vie que nous menons et qui ne va pas en s'arrangeant surtout confrontés à la problématique du futur (pollution, écarts de température, perturbations atmosphériques et climatiques,manque d'eau, énergie, maladie infectieuse, stress professionnel, pression, écarts de salaires etc. etc.).
On peut discuter sur ce très intéressant problème pendant un long moment car il y aurait beaucoup de choses à dire.

Je pense que vous avez dû lire le texte écrit par le Dr Martzolff qui se trouve dans l'encyclopédie médicale Vulgaris.

Si ce n'est pas le cas je vous invite à le faire tout de suite.

Il faut également savoir que ce syndrome susceptible d'évoluer vers une fibromyalgie.

http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/trouble-anxieux-generalise-8155.html
Trouble anxieux généralisé : Définition, dans l'encyclopédie santé Vulgaris-Médical
Je vous conseille également d'aller dans la partie des dossiers consacrés à la fibromyalgie et de lire ce dossier très complet d'ailleurs.

http://www.vulgaris-medical.com/dossier/la-fibromyalgie-5/la-fibromyalgie-5.html
LA FIBROMYALGIE

Au final ce sont les thérapeutiques de type cognitio comportemental qui donne les meilleurs résultats. De temps à autre malheureusement il est quelquefois nécessaire, je non suis pas d'accord toujours, d'utiliser les anxiolytiques comme LEXOMIL.

Portrait de MEL68
J'aime 0

Merci pour votre réponse rapide
j'ai lu tout à l'heure le dossier sur la fibromyalgie. il est vrai que cet hiver je me suis plainte de fatigues matinales, de problème d'instestin, de mal de hanche et d'un mal sous la voute plantaire droite. je suis depuis un certain temps sous Lexomil et déroxat. Mon psychiatre m'a changer le traitement la semaine dernière. J'ai des hauts et des bas (surtout le matin). Aucun médecin m'a parler de la fibromyalgie. On associe beaucoup le mal être à des dépressions. j'ai 40 ans mariée 2 enfants et je me remets en question tous les jours.
je sais que les psychologues ne sont pas trop d'accord avec les anxiolytiques. Demain je retourne voir mon psychiatre.
moi aussi j'aurais plein de chose à dire, le problème c'est que votre spécialité n'est pas remboursé par la sécu et c'est bien dommage.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Je ne suis pas d'accord.

Un syndrome dépressif n'entraine pas la fibromyalgie, mais la fibromyalgie peut entrainer un syndrome dépressif. Ne pas confondre.

Quote:
De nombreux patients atteints de fibromyalgie semblent également concernés par les troubles anxieux généralisés. La différence entre la fibromyalgie et les troubles ont su généraliser, pour le personnel médical non spécialisé n'est pas évident. Dans le premier cas, c'est-à-dire la fibromyalgie, il apparaît une sorte de dépression qui fait suite aux douleurs et aux autres symptômes de la fibromyalgie c'est-à-dire la fatigue et les troubles du sommeil entre autres. Alors qu'au cours des troubles anxieux généralisés, d'emblée survient l'anxiété pour, dirons-nous, des soucis immédiats.

http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/trouble-anxieux-generalise-8155.html

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de boudeuse
J'aime 0

Personnellement je ne sais toujours pas si je me sortirais de l'anxiété généralisée, je ne le pense pas totalement.
Cependant, à 28 ans et 9 ans de travail thérapeutique derrière moi, je suis convaincue qu'il existe une part de tempérament dans ma situation, cela vient aussi de ma personnalité, mais il est vrai que sans médicaments ni professionnels autour de moi, peut-être ne serais-je plus là aujourd'hui.
Heureusement que les professionnels de santé psychique existent. Je vois une psychologue thérapeute comportementaliste et cognitive depuis 3 mois.
Elle est la première (depuis les différents psychiatres que j'ai consulté) à me proposer des "OUTILS" à utiliser quotidiennement pour me dépétrer des situations anxiogènes qui menacent de m'asphyxier parfois.
Mon inquiétude du jour qui m'amène à écrire sur ce forum, c'est que j'ai arrêté la pillule et que je souhaite une grossesse mais je suis toujours sous effexor et lexomil et je ne me sens pas capable d'arrêter le traitement. Jeudi 21 août je vois un psychiatre qui doit adapter mon traitement car il se pourrait que je sois cyclothymique et qu'un antidépresseur ne soit pas bien indiqué. Toujours est-il que je commence à me culpabiliser à l'idée de faire souffrir mon foetus, nourrison, enfant.....

Portrait de Coug@r
J'aime 0

"Consultez votre médecin traitant avant de prendre EFFEXOR en cas de grossesse ou d'allaitement (à éviter)."
Oui a priori les ad sont mauvais en cas de grossesse.

Concernant un autre ad, ixel, de la meme classe qu'effexor :
"# Grossesse, le milnacipran traverse la barrière placentaire ;
# Allaitement, le milnacipran est excrété dans le lait."

Participez au sujet "Trouble Anxieux Generalises"