Portrait de mairyline

Bonjour,

Il y a un an j'ai subi une conisation afin de retirer les cellules précancéreuses détectées sur le col de l'utérus.
Après cette opération, le suivi par frottis montrait la persistance de lésions. Est-ce parce que mon chirurgien n'avait pas tout enlevé d'un coup, ou est-ce une récidive? Je l'ignore.
Néanmoins, ma gynéco voulait attendre quelques mois avant une nouvelle opération, dans l'espoir d'une guérison "naturelle".
Hier j'ai de nouveau subi une biopsie, et le gynécologue m'a donné RDV dans un mois pour un laser.
Il pense qu'une deuxième conisation serait traumatisante pour le corps, et assez dérangeante pour une éventuelle grossesse future. Il préfère alors tenter le laser cette fois-çi.
Je me pose les questions suivantes : le laser est-il assez efficace pour traiter une dysplasie de type III?
Deux opérations en l'espace d'un an est-il vraiment normal? Ou est-ce une faute médicale? Car il me semble qu'une une récidive de type CIN III proviendrait d'une évolution ultra rapide, et donc effrayante.
Est-ce que cela arrive fréquemment qu'une patiente doive se faire opérer deux fois de suite et de deux façons différentes pour ce type de maladie?

Merci de vos réponses ou de vos témoignages.

Participez au sujet "Traitement de CIN III par conisation puis laser"