Portrait de JL_78180

Je viens de passer 11 jours dans un cabinet d'ophtalmologiste, strabologue et posturologue à Lisbonne : pour observer son protocole de fonctionnement avec ses patients SDP*.

* SDP = syndrome de déficience posturale, trait par le port de prismes posturaux de Lisbonne (principe de prescription différent de la pratique classique en ophtalmologie et orthoptie classique), de semelles posturales de Lisbonne, et des exercices de reprogrammation posturale

Parmi les nombreux patients en consultation (contre-visite annuelle ou primo consultation), il y avait beaucoup de patients strabiques, la majorité avec amblyopie fonctionnelle, nystagmus, ..., dont beaucoup ont subi une opération de strabisme.

Le plus frappant = le nombre d'ados et adultes avec une acuité visuelle à 10/10 suite à 3 à 4ans de traitement conjugué de strabisme et du SDP.

Or en France, peu de professionnels s'occupent de l'amblyopie fonctionnelle chez les ados et les adultes : "trop tard", dixit.

Ce qui semble impossible ne l'est pas à Lisbonne, dans ce cabinet : ça laisse réfléchir...

Un cas d'adulte qui venait en primo-consultation avec un nystagmus qui ne lui permettait pas de déchiffrer plus que 5/10 ODG (les 2 yeux ouverts). Or dès qu'il lui a rajouter les prismes posturaux correspondant à son SDP, ce patient pouvait déchiffrer 10/10 ODG.

Les prismes posturaux ont un effet calmant chez ces patients SDP présentant un nystagmus (instabilité oculaire).

Le traitement de SDP semblerait empêcherait la récidive chez les strabiques.

J'ai aussi vu passer un cas d'instabilité de réfraction : son astigmatisme mesuré à l'autoréfractomètre variait de -10d (astigmatisme myopique) à +10d (astigmatisme hypermétrope) sur les quelques secondes de mesure par oeil (ils prenne 7 à 8 mesures par oeil, avant de passer à la vérification subjective).

La vérification subjective a été difficile chez ce cas : il a fallu utiliser les méthodes d'examen à lancien (avec des moyens de mesure que les ophtalmos de formation récente n'ont jamais vu de leur vie).

Finalement : ce cas n'avait pas de défaut réfractif, son instabilité réfractive serait une conséquence de son SDP...

J'ai déjà lu que ce type de cas existe (variation instantanée de réfraction de 20 dioptries), mais en voir un en grandeur nature : c'était inespéré...

La nature nous réserve de nombreuses surprises...

Participez au sujet "traitement d'amblyopie fonctionnelle de nystagmus à Lisbonne"