Portrait de romaindamourtoujours

voilà je viens de faire passer une irm à mon fils suite à une hydrocéphalie qu'on a découvert chez lui à l'âge de 7 mois !!! il a 3 ans aujourd'hui et se développe bien malgré un retard moteur léger et une hypotonie !!! il marche, va à l'école, est propre il lui reste juste des difficultés moteur du genre grimper, aller sur un tobogan, monter sur une chaise, sauter à pieds joints ... etc !!!!

bon si je viens poster ici aujourd'hui c pour comprendre ce que le médecin m'a dit !!!

il m'a expliqué qu'aujourd'hui bonne nouvelle mon fil n'a plus d'hydrocéphalie donc ouf ça c une exellente nouvelle !!! il était très positif sur l'examen et m'a juste dit que l'hydrocéphalie qu'il a eu a fait compression sur le cerveau et qu'aujourd'hui à l'image il voit des petits trous cicatrice de cette compression !!!

qlq1 peut il m'en dire plus svp ??????????

auront 'elles des conséquences ?? que cela veut il dire ???

merci de me répondre

Portrait de Dr Martzolff Richard
J'aime 0

Pour savoir s'il s'agit d'une hydrocéphalie dont l'évolution est grave ou pas il est nécessaire de savoir quelle est la variété d'hydrocéphalie dont a souffert votre fils. C'est la raison pour laquelle je me suis permis de vous décrire un texte tour que vous puissiez mieux y voir clair, je l'espère du moins.

Je vous invite à lire ce texte consciencieusement et à essayer de voir quel est le type d'hydrocéphalie qui correspond le mieux à votre fils.

L'hydrocéphalie se caractérise par une augmentation de la quantité de liquide cérébrospinale à l'intérieur du crâne ce qui provoque une dilatation c'est-à-dire un agrandissement des cavités de l'encéphale ou si vous préférez le cerveau.

Il existe différents types d'hydrocéphalie.

Le plus souvent l'hydrocéphalie est presque toujours interne et fait gonfler les ventricules c'est-à-dire les cavités qui sont situées en profondeur, au centre du cerveau.

Il en existe également une forme externe chez le nourrisson qui dilate l'espace sousarachnoïdien c'est-à-dire l'espace situé sous une des trois méninges : l'arachnoïde située entre les feuillets des méninges qui isolent le cerveau du crâne.

Le plus souvent c'est un obstacle, parfois une tumeur qui empêche le liquide des ventricules de s'écouler normalement et de sortir vers les méninges. Dans ce cas on parle d'hydrocéphalie non communicante.

Plus rarement l'hydrocéphalie est le résultat d'une sécrétion exagérée des ventricules ou est le résultat d'un défaut de résorption c'est-à-dire de récupération par les méninges. On parle dans ce cas d'hydrocéphalie communicante.

L'hydrocéphalie est différente selon le développement ou l'âge du sujet.
Avant la naissance l'hydrocéphalie est généralement associée à d'autres malformations. Il peut s'agir d'anomalies chromosomiques ou d'infections comme cela survient au cours de la toxoplasmose. Dans ce cas l'échographie permet le dépistage dès la 16e semaine de grossesse de l'hydrocéphalie. Puis on obtient la confirmation du diagnostic entre la 20e et la 22e semaine.

Chez le nouveau-né l'hydrocéphalie est le résultat d'une anomalie de formation de l'embryon. Il peut s'agir également d'une hémorragie qui a eu lieu dans le cerveau ou dans les méninges. Il peut s'agir enfin d'une méningite néonatale.

Une autre cause d'hydrocéphalie chez le nouveau-né est la macrocéphalie c'est-à-dire l'augmentation de volume de la tête et le bombement de la fontanelle qu'elle entraîne.

Chez le nourrisson l'hydrocéphalie peut éventuellement être le résultat d'une infection comme cela survient au cours de certaine méningite, le plus souvent par Haemophilus influenza ou par pneumocoque.

Elle peut également être le résultat d'une malformation ou d'une tumeur ou encore d'une hémorragie.

Une croissance trop rapide du périmètre du crâne, qui rappelons-le est normalement d'1 cm par mois au cours de la première année, permet de détecter ce type de maladie c'est-à-dire de l'hydrocéphalie chez le nourrisson. Si la fontanelle prend un aspect bombé et si la peau du crâne devient tendue, luisante et est parcourue de veines dilatées et si les sutures entre les os du crâne sont disjointes et palpables ceci permet de poser le diagnostic avec certitude. D'autre part on remarque que le nourrisson a les yeux en couchers de soleil c'est-à-dire basculés vers le bas, la partie supérieure de l'iris étant seulement visible. Le nourrisson refuse, le plus souvent, son alimentation est présent d'autre part des troubles du comportement est une hypotonie c'est-à-dire un relâchement des muscles des membres. L'I.R.M. et echographie ainsi que le scanner permettent de confirmer le diagnostic et permettent également de dire avec quasi-certitude la cause de l'hydrocéphalie du nourrisson.

L'hydrocéphalie externe du nourrisson doit être mise à part. En effet, son évolution est bénigne et ne menace pas le développement de l'enfant que ce soit sur le plan psychomoteur. L'enfant dans ce cas ne nécessite pas de traitement particulier.

Dans tous les cas d'imagerie médicale montre bien une bonne évolution...

Dr Martzolff Richard médecin responsable de l'encyclopédie médicale Vulgaris

Portrait de romaindamourtoujours
J'aime 0

merci de m'avoir répondue

pour mon fils il semblerait que ce soit une hydrocéphalie externe due à sa morphologie mais avec un excès de liquide qui a fait pression tout de même sur son cerveau !!!

les spécialistes me disent sans cesse qu'il y a des hydrocéphalies qui surviennent vers 7 mois et se résorbent par la suite sans raison !!!

cette réponse me convient pas trop ... pour moi il y a une cause et j'ai besoin de savoir mais bon ...

elle est externe oui l'hydrocéphalie de mon fils mais elle a bien eu des répercutions sur son développement moteur ...

d'autre part je viens d'avoir un résultat sur le pyruvate et j'avoue ne rien y comprendre et pout l'instant impossible qu'on m'en dises plus !!!

pyruvate (cinétique enzymatique à 37°) - 196µmol/l N : 30 à 80
- 17.26 mg/l N : 2.64 à 7.04

que cela signifie t'il ???

merci de me tennir au courant si possible

cordialement

Portrait de NAY
J'aime 0

Bonjour Docteur MARTZOLFF,

C'est Nayma de Marseille 33 ans, je ne sais pas vous pouvez me conseiller mais je vais vous expliquer mon cas.

Je suis née prématurée à 6 mois de grossesse et je pesais 1 280, donc avec un retard pychomoteur, trouble de la cordination, d'élocution, motricité, perte d'équilibre ect, donc suivie toute mon enfance et adolescence par des médecins, et un beau matin de 2001 donc à l'âge de 26 ans, j'ai présenté des troubles du comportement importants rupture de contact avec l'extérieur, agressivité, confusion, cephalées, et evanouissement malgré mon handicap je n'avais jamais eu ce genre de symptomes auparavant, transportée d'urgence à l'hopital on m'a passé mon tout premier scanner cérébral résultat du diagnostic, Hydrocéphalie congénitale ancienne de l'aqueduc de Sylvusavec sévère est importante dilation du 3 ième ventricule quelle est belle cette erreur médicale..Donc je suis suvie par un neurochirugien qui m'a conseillé de faire une petite ventriculocisternostomie pour faire co-circuiter le LCR mais pas sans risque et le résultat n'est pas certain cela passe ou casse . Car la vraie dérivation avec matériel m'est formellement interdite avec mes antécédants médicaux.
Est-ce cette opération pourrait améolirer les choses ou les rendre plus pires ? Comme vous l'hydrocéphalie s'opère bébé dans mon cas elle n'a été décelée opérer à mon âge n'est ce pas risquée surtout que le résultat est incertain . Je ne sais si vous pouvez me répondre mais je suis desperée je vous remercie vraiment du fond du coeur

Participez au sujet "traces sur le cerveau d'une hydrocéphalie ..."