Portrait de cocorico

en maternelle et ma première année de CP je pensais que ma mère viendrait me chercher avec le même carosse que Cendrillon... Elle n'est jamais venu...
Enlevé à ma mère avant l'âge de 5 ans par mon père qui vivait avec une autre femme (ils ont divorcé j'avais à peine un ans) ; J'ai atterri dans un nouveau pays où, il fallait apprendre la langue et, s'adapter à une famille re-composée avec d'autres enfants. Mon père était violent avec moi, ma belle mère aussi.

Je suis parti à 19 ans...

J'ai 33 ans, force est de constaté que :

- ma plus longue histoire de couple n'a pas dépassé 3 mois,

- je n'ai fait que multiplié les C.D.D. dans différente profession,

- que je n'ai que 2 amis ( une de 41 ans et une de 52 ans)

Je souffre aussi du syndrôme abandonnique :

J'ai toujours l'impression qu'on parle moi et, que l'on ne m'aime pas... Comme si tous les yeux des gens qui m'entoure ne faisaient que me juger (comme ma belle mère le faisait) ; Souvent, je me déteste, je me trouve nulle et c'est normal, parce que je suis nulle de ne pas accepter mon imperfection, d'autre fois, je trouve que je suis quelqu'un de bien et qu'il y a beaucoup de gens dégueulasse, Pourtant eux ne souffre pas comme moi... la vie a été injuste avec moi ! (la vie est injuste ça, tous le monde le sais, mais c'est pas évident à intégrer)

En fait, j'ai conscience que je projette la mauvaise image de moi sur les autres (même si des fois, il y a vraiment des cons et que cela confirme que j'ai raison), (Il y aurait que des cons sur terre ? MDR(veut dire : Mort De Rire) En fait , je fait une analyse à laquelle je me raccroche parce que je n'ai plus personne autour de moi : J'ai évacué ma pourriture de famille et ,j'ai des difficultés à conserver les liens amicaux que je noue pourtant facilement.

Depuis que je sais ce que j'ai, je me rends compte, que l'on est nombreux à être abandonnique mais qu'on ne le sais pas... Tiens... Il y a un imbécile de psy qui m'a classé il y a une 10zaine d'années comme hystèrique (Comme l'était sans doute sa femme qu'il ne supportait plus !!!).

Je ne suis pas sortie de l'auberge... . Je sais que petit à petit... J'aurai confiance aux autres et me sentirai en sécurité... Car c'est avant tout, pour moi un problème de confiance et de liens sécure à l'autre, puisque l'abondon a existé.

Le premier site du moteur de recherche où j'ai tapé adulte abandonnique m'a affiché : Etat borderline...

Est-ce vrai l'abandonnique est classé dans les états borderline ?

Portrait de jory-lou06
J'aime 0

Salut cocorico,

Laisse-moi te dire que je trouve que tu as un language coloré et que tu n'as pas froid aux yeux !!! Ne t'en fais pas, ce n'est pas un reproche...au contraire !!
Parfois de dire ce qu'on a sur le coeur ne fait pas plaisir aux autres mais ça soulage en svp et ça fera de vivre en ayant la même opinion que tout le monde. Tu as le droit de crier haut et fort tes états d'âmes car sinon, tu vas finir par décrocher complètement et ce serait dommage.

Tu dis n'avoir que 2 amis, je te dirais que parfois il vaut mieux en avoir 2 vrais qu'une douzaine, mais qui sont hypocrites !!! Tu ne crois pas ??
Tu as bien fait d'éloigner de toi les gens qui sont néfastes pour toi et qui ne t'apportent rien...
N'oublie pas cependant qu'il y a quand même des gens bien dans ce monde et heureusement. Tu vas penser qu'Il n'y en a pas beaucoup et je serais porter à dire comme toi mais malgré tout, je laisse la chance au coureur et que ça se peut pas qu'Il n'y ait que des c...

Dis-toi que tu vaux autant que n'importe qui d'autres, ne te sous-estimes pas et laisse-toi la chance et le droit au bonheur, il n'en tiens qu'à toi !!!
Tu as déjà fait le premier pas en venant sur ce forum. Dis-toi que tu n'es pas seul et qu'Il y a des gens qui écoutent !!

Bon courage et donne de tes nouvelles
À bientôt
bisous
jory-lou

Portrait de maryread
J'aime 0

Répondre à votre question est assez complexe. Il est assez difficile de poser un diagnostic en psychopathologie et psychologie clinique pour la bonne raison que certains signes cliniques peuvent se retrouver dans des pathologies différentes (et que ce n'est qu'une combinaison de signes cliniques qui permet de poser un réel diagnostic).

On parle d'angoisse d'abandon, de perte ou de séparation pour les états limites.

Si la question des états limites (états bordeline, classification internationale DSM IV-R) vous intéresse, je vous conseille la lecture
de ce petit ouvrage :

Charrier, P, Hirschelmann-Ambrosi, A. (2004). Les états limites. Paris : Armand Colin, collection 128 (plus particulièrement pp.81-83 pour la réponse à votre question).

mais beaucoup de réponses à vos questions ou d'éclaircissements vous seront apportés par le travail personnel que vous avez engagé avec un psy et peut être vos discussions amicales ou autres.

Participez au sujet "Tous les abandonnique ne sont pas borderline rassurez moi..."