Portrait de deborahpromo2010

bonjour, en fin de 2eme année mon tfe portera sur la famille dans les soins

je me demande pourquoi on inviterai pas la famille a rester ou non pour un soin au lieu de lui demander de sortir ou que celle ci le fasse d elle meme

en fait pourquoi ne lui laisse t on pas le choix? avec l' accord du patient bien évidement

que vous soyez patient, famille ou soignant votre reponse m' interresse grandement

-pour quel soin ne voudriez pas qu' un proche soit présent?
-si vous êtes un proche êtes vous frustré de systématiquement sortir de la chambre?
-si vous sortez de vous même pourquoi?

autant de question de ce genre...

merci ce n est pas très clair car je débute seulement ma réflexion merci de votre comprehension et de vos réponses

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Il me semble plus logique de demander de sortir.

Pour moi, c'est le respect du patient qui est en priorité prit en compte et c'est normal.

Je ne vois pas les infirmières se mettre à demander à chaque fois au patient : vous acceptez qu'on fasse le soin devant vos proches ?
Et pour les proches de devoir préciser : ceux que ça ne gène pas peuvent rester.
C'est une perte de temps et je pense que les infirmières n'en n'ont déjà pas beaucoup.

Et le principal là c'est le patient, son bien-être.
Même si le fait d'avoir le soin ne gêne pas une personne, quand on fait un soin, il peut aussi parfois déclencher des douleurs.
Et beaucoup de gens n'aiment pas que leurs proches les voient souffrir que ce soit par fierté pure ou tout simple pour ne pas chagriner ou perturber les proches.

Et puis un soin peut aussi nécessité qu'il y ait le moins possible de microbes volant pendant le soin.
Si les personnes restent elles bougent et les risques de contamination peuvent alors se multiplier.

D'ailleurs à ce sujet quand on parle des maladies nosocomiales, on met très souvent le personnel soignant en cause, ce que je trouve complètement injuste car il est respectueux de l'hygiène.
Et surtout, on oublie généralement que les proches viennent eux avec les mains (et pas que elles) pas forcément nettes et cela est aussi une cause de contaminations très importantes.
Pour moi on devrait même obliger les visiteurs à passer à l'évier et au savonnage des mains avant de voir un patient.

Donc sortir pour qu'un patient ait un soin est normal pour moi et ce quel que soit le soin.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de deborahpromo2010
J'aime 0

merci beaucoup de m avoir répondu je réfléchi sur vos réponses et vous apporterai ma réflexion je me demandais en fait pourquoi en pédiatrie et en soin palliatif la famille participais aux soins ce qui rendais plus confortable le patient et pourquoi ailleurs cela n est jamais le cas avec beaucoup de bémol en parti ce que vous m avez cité et qui vont me servir grandement

pensez vous pour autant que mon sujet est totalement caduc

Portrait de deborahpromo2010
J'aime 0

_Et puis un soin peut aussi nécessité qu'il y ait le moins possible de microbes volant pendant le soin.
Si les personnes restent elles bougent et les risques de contamination peuvent alors se multiplier.

en effet ce type de soins ne peut intégrer la famille

D'ailleurs à ce sujet quand on parle des maladies nosocomiales, on met très souvent le personnel soignant en cause, ce que je trouve complètement injuste car il est respectueux de l'hygiène.
Et surtout, on oublie généralement que les proches viennent eux avec les mains (et pas que elles) pas forcément nettes et cela est aussi une cause de contaminations très importantes.
Pour moi on devrait même obliger les visiteurs à passer à l'évier et au savonnage des mains avant de voir un patient.

-pour ce paragraphe en pédiatrie les visiteurs ont des blouses et masques et cela se passe très bien

_C'est une perte de temps et je pense que les infirmières n'en n'ont déjà pas beaucoup

c est aussi une perte de temps d' éduquer les familles sans qu elles ai vus les soins en question

le patient peut être rassuré de la présence d' un proche

le confort du patient passe aussi part une approche globale de celui ci ce qui englobe aussi sa famille, en soin palliatif j ai pour exemple un couple d' homosexuel dont le compagnon s' occupai du patient avant son hospitalisation et qui serai très en colère si on faisais la toilette sans sa présence et nous avons remarqué que sa présence était plus confortable pour la patient, autant d' exemple qui me pousse a faire ce tfe

Portrait de peche-melba
J'aime 0

Bjour, si vous me permettez d'apporter mon grain de sel je dirai ceci : je trouve qu'il vaut mieux faire sortir systématiquement les personnes présentes au moment des soins, car d'abord, il y a la pudeur de chacun à respecter ! personnellement, je n'aimerai pas que mon mari assiste à mes soins ou ma toilette dans ce cas là, je n'aimerai pas qu'il me voit diminuée ainsi ; mais ça c'est mon avis, et comme le dit justement Christiane, les infirmières n'ont pas le temps de demander leur avis à chaque patient !! en tant qu'ex ambulancière, j'ai eu l'occasion de voir leur charge de travail et leur manque de temps ! de plus, il se peut que des personnes ne supportent pas la vue du sang, ou se trouvent mal en entendant gémir la personne malade ! on a bien vu des pères s'effondrer devant leur femme qui accouche ! donc imaginez si les infirmières doivent en plus ranimer la famille !! voilà je me suis permis de donner mon petit avis ; bon courage à vous pour la suite.

Portrait de christelle93
J'aime 0

Moi je pense que cela est plus pratique pour les infirmiers. apres c'est vrai que si le patient ne le souhaite pas la famille peu resté quand il y a des soins je ne pense pas que cela soit interdit a moins que. et puis je pense pas que tout le monde puisse supporté de voir pratiqué des soins car moi je salut les professions de la medecine et meme les pompiers car voir des trucs plus horrible chaque jours c'est pas evident mais c'est une bonne reflection a la laquelle je vais repensé encore et encore merci a toi

Portrait de deborahpromo2010
J'aime 0

merci a christelle et peche melba

moi au contraire qui suis très douillette préfèrerai être en présence de ma mère par exemple qui ne l est pas du tout mon ami qui a très peur de la médecine je l épargnerai

dans soins je pense a des soins plutôt simple, un pansement pas très beau je ne le donnerai pas en spectacle aux familles mais une toilette tout dépend des circonstances, une prise de sang si la personne n'a pas peur du sang cela n est pas dérangeant non plu, voila par exemple

quoi qu il en soit vos réaction profite a mon cheminement et je vous en remercie

Portrait de deborahpromo2010
J'aime 0

de vos réflexion je me suis nourri, mon réel problème étant en fait je pense "que l' on ne compose pas assez avec les familles, les pathologies..."dans le sens que j' ai remarquer a plusieurs reprise que l' on ne s' adaptai pas assez et ceci ne respectai pas totalement le patient

je suis en soins palliatif en stage pour le mois d' aout et je suis admirative de la faculté d' adaptation des soignant : adaptation culturel, habitude de vie notament

on croise des patients une bouteille de vin a la main, un moine boudiste, on sert les petit déjeunes quand les patients se réveillent, offre un repas aux familles quand elles sont très ageés, respecte le silence d' une famille endeuillé qui ne veut rien savoir...

tant d' adaptation qui font le bonheur de ce service pour les patient, les famille et les soignants

je me demande alors si je ne ferai pas mon tfe sur l' adaptation qui englobe aussi alors mon sujet précédent

qu en pensez vous

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Vous parlez de la pédiatrie et des soins palliatifs.
Dans ces situations je pense que c'est très particuliers et qu'en général les personnes qui visitent ce type de patients, ont déjà reçu les consignes au niveau de ce qui est possible ou pas.

Au niveau des enfants, effectivement, il y a les gants, les blouses, les masques même parfois et c'est dans ces services que l'on voit très très peu de maladies nosocomiales se développer.
Et la présence d'un parent, est souvent indispensable afin de rassurer l'enfant.
Quoique parfois la présence du parent peut être une gêne importante et facteur de pleures supplémentaires de l'enfant, lors d'un soin.
Donc là le cas par cas est peut être possible.

Dans les soins palliatifs, il me semble aussi qu'il y a une certaine sécurité afin de ne pas accélérer le processus de fin de vie.
Mais là la présence des êtres chers est indispensable mais sans pour autant qu'ils soient présents également lors des soins.
La présence de soutien oui mais pendant les soins est-elle nécessaire ? Non, je ne crois pas. Le personnel soignant connait son travail, et donc là je pense que c'est une question de confiance dans ce personnel et ses compétences.

Mais dans ces cas, il y a la présence qui est normale, qui doit exister, mais votre sujet est surtout la présence d'un parent pendant un soin.
Et pendant un soin je pense que cela peut être plus à risques que cela ne peut être bénéfiques pour le patient lui-même mais aussi pour le travail du personnel soignant, comme la souligné pèche-melba, cela peut être source de problèmes pour le personnel.

Quote:
"que l' on ne compose pas assez avec les familles, les pathologies..."dans le sens que j' ai remarquer a plusieurs reprise que l' on ne s' adaptai pas assez et ceci ne respectai pas totalement le patient

Le fait que les familles ne soient pas souvent associées dans la maladie, est effectivement un peu un problème. Mais dans le sens où on ne les tient pas toujours forcément au courant de tout, et là on sort alors du domaine du soin lui-même.
Ce sont alors très souvent les interrogations multiples pour la famille, avec tout ce que cela comporte comme conséquences soit inquiétude et stress des familles qui peut alors se reporter sur le patient lui-même. Là oui c'est vrai c'est un gros problème.
Mais là aussi je pense que c'est une question de temps. Donc les médecins ou le personnel soignant, disent au mieux ce qu'ils ont le temps d'expliquer.

Vous savez qu'il y a des personnes qui connaissent plus ou moins le corps humain, la médecine, mais d'autres qui n'y connaissent strictement rien.
Donc il est clair qu'il est plus facile d'expliquer quelque chose à quelqu'un qui va comprendre de suite de quoi il retourne que à quelqu'un qui ne sait même pas déjà par exemple à quoi correspond réellement la fonction d'un organe comme l'estomac.

Mais il y a aussi le fait du respect du patient dans cette attitude je pense. Car l'état de santé du patient en fait concerne surtout le patient lui-même et lui seul, son médecin et les soignants.
La famille elle doit être informée de ce qui se passe et peut se passer, mais le patient a aussi le droit à ce que la famille ne connaisse pas les détails de sa maladie.
Et là c'est pareil, le personnel soignant ne peut pas passerson temps à contrôler si oui ou non c'est le cas.
Donc la même règle pour tout le monde me semble plus logique.

Quote:
moi au contraire qui suis très douillette préfèrerai être en présence de ma mère par exemple qui ne l est pas du tout mon ami qui a très peur de la médecine je l épargnerai

Le personnel soignant peut répondre à ce genre de demande et si c'est vraiment demandé par le patient, le proche réclamé peut alors tout à fait rester quand c'est possible bien entendu et que le soin ne demande pas vraiment une grande sécurité d'hygiène.

Je pense que vous pouvez faire justement un beau sujet là dessus, en mettant en avant la considération du patient, le respect des familles de leurs inquiétudes, mais aussi surtout la sécurité médicale du patient et la concentration du personnel sur le patient uniquement.

Si vous regardez la série urgence ou même Docteur House, vus avez déjà pu remarquer que l'on montre souvent le personnel soignant occupé avec le patient et un ou plusieurs membres de la famille présents qui interviennent à tout bout de champs dans les actions des soignants.
Personnellement, j'aurais envie de les mettre dehors d'office et même de ne pas les laisser entrer du tout.
Ce qui cela dit se fait réellement dans la vie fort heureusement.

Car sincèrement, pensez-vous que le personnel soignant peut vraiment faire son travail quand il sait qu'il est observé par des personnes qui n'y connaissent rien, qui posent des questions, ou qui hurleraient à ce qui est fait ?
Je pense que ce serait insupportable et pour le personnel mais aussi pour le patient. La concentration du personnel soignant doit être sur le patient et pas sur les états d'âme de la famille.

Je pense que vous avez tout de même de quoi faire un bon sujet.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de deborahpromo2010
J'aime 0

merci encore pour cette réponse fort bien argumenté, une journée de plus en soin palliatif aujourd'hui, très chargé de leçon, mon tfe portera et c est mnt presque sur sur le fait qu il faut s' adapter au patient pour une prise en charge efficace, j en suis mnt persuadé, chaque patient est unique et cela nécessite une prise en charge particulière pas seulement adapté a sa pathologie, il faut écouter attentivement ce que nous dit le patient car chaque phrase a son importance et en découdra certainement avec la prise en charge

je veux dire qu a l heure ou l' individu est au centre pourquoi l hopital n' individualise t il pas assez le patient

dans le sens, une toilette chaque jour complète n est pas toujours confortable, agréable pour un patient mais dans certain service ont
s 'ébertue a effectuer une toilette complète chaque jour très tôt le matin a des patients très souffrant, qui ne transpire pas beaucoup, ne sont pas souillés.... bref il faut s' adapter, et cela n est pas une perte de temps que de réfléchir a pourquoi ont fait tel soins

j ai compris aujourd hui que la présence de la famille lors d un soin était pas toujours acceptable, cependant un patient est décédé cette nuit son compagnon qui s' en occupait avec une douceur, et un amour a tout épreuve , pour celui ci ce fut un non catégorique qu il s est vu recevoir quand il a demander a participer a la toilette, même une partie!!! pourquoi?? pour lui cela a été tres frustrant, et pense qu il n'a pas fait son devoir jusqu au bout tout ca parce que un infirmier ne s est pas adapté a la personne, et je trouve ce très dommage, voila des exemple parmi tant d' autre qui me pousse a effectuer de travail

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Quote:
j en suis mnt persuadé, chaque patient est unique et cela nécessite une prise en charge particulière pas seulement adapté a sa pathologie, il faut écouter attentivement ce que nous dit le patient car chaque phrase a son importance et en découdra certainement avec la prise en charge

Si vous êtes sure de cela, que vous en tenez compte, le plus souvent possible, vous serez une bonne soignante.

Quote:
chaque phrase

Je dirais même : chaque mot.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de deborahpromo2010
J'aime 0

petit exemple pour chaque mot tres persuasif!!

un patient dit avoir fait une ts après le deces de sa fille prendre en considération SA aurais été très utile car aujourd hui toujour ebn soin palliatif qui de plus est!!! ce patient lui dit que c' est l' anniversaire de sa fille
réponse de la soignante "ah bon quelle age a t elle?
-30ans
-"et ou est t elle, va t elle venir...?
-réponse du patient ben elle est au cimetière
-que dire après une telle boulette!!

la soignante aurais pris en compte les mot du patient, une telle erreur ne se serai pas produite

en soins palliatif l' accueil du patient est très importante, nous avons beaucoup de tps pour écouter chaque mot!!

d ou l' extrême importante des paroles du patient qui parle rarement pour ne rien dire , l' ironie est a décrypté, les regards...tout en fait

voila c' était un exemple très parlant qui illustre votre réflexion très pertinente

Participez au sujet "tfe famille dans les soins"