Portrait de Icare

Bonjour,
Je traîne depuis plusieurs mois un problème de fatigue chronique. Je souhaiterai présenter ici mon tableau clinique qui, bien que ne semblant pas alarmant aux yeux des médecins, n’en n’est pas moins très handicapant pour moi. Le corps médical semble patauger, je me décide donc à venir témoigner, et solliciter d’éventuelles réponses sur ce forum.

Voici mon tableau clinique :

Symptômes observés :

-Fatigue physique importante (sans raison)
-Fatigue psychique
-Irritabilité
-Difficulté à se concentrer sur une tâche
-Procrastination fréquente
-Manque de motivation pour faire les choses de la vie courante
-Exécution des obligations quotidiennes de manière mécanique sans plaisir
-Baisse (ou disparition) de la libido (avec maintien plus ou moins satisfaisante de la fonction érectile…)
-Maux de ventre sous-ombilical (systématiquement douloureux à la palpation profonde)
-Alternance de selles exclusivement pâteuses (bouse) avec constipation et flatulences
-Selles parfois glaireuses
-Douleurs dans les lombaires (station debout impossible au-delà de 5 minutes). Pas de mal de dos en position allongée pendant la nuit (matelas d’excellente qualité)
-Douleurs dans les testicules
-Douleur articulaire au genou droit (en hyper-extension)
-Insomnies de maintien (endormissement facile mais réveil après 3 heures de sommeil, en gros après l’accomplissement du premier grand cycle de sommeil stade 3-4, et ré-endormissement difficile)
-Maux de têtes au niveau du front (juste au-dessus des yeux)
-Irritation voire sensations fugaces de brûlures aux yeux
-Dyspepsie avec brûlures œsophagiennes, reflux et éructations fréquentes accompagnées de spasmes assez violents
-Cernes très importantes sous les yeux

Bilans réalisés :

-Taux de testostérone très bas (3,7 nmol) malgré une supplémentation de 50 mg d’Androgel par jour depuis 5 semaines
-Présence de sang et de leucocytes dans les urines
-Tension habituellement basse (genre 10-6)
-Polygraphie ambulatoire qui révèle des apnées du sommeil avec une vingtaine de micro-réveils par heure. Pas d’amélioration après instauration d’une assistance respiratoire auxiliaire à pression positive.

40 ans, plutôt sportif, 1,86 m, 75 kilos. Pas de diabète, pas de cholestérol. Bilan sanguin et hormonal normal (à part la testostérone) :

Testostérone totale : 3,7 nmol [9 - 29]
LH : 4,3 mUI/ml [1,5 - 9,3]
FSH : 2,1 mUI/ml [0,8 - 8,5]
Prolactine : 13,3 ng/ml [4 - 15,2]
Somatomédine : 31 nmol/l [13 - 35]
Cortisol : 193 ug/l à 8h45 [100 - 250]
TSH : 0,99 mUI/l [0,3 - 4]
T4L : 11,9 pg/ml [8,9 - 17,6]
Eosinophilie : 1,7% [inf à 4%]
Ferritine : 62 ug/dl [80 - 160]

Hémogramme, créatine, glycémie, ionogramme, transaminases, PSA excellents
Rectosigmoïdoscopie normale (réalisée il y a un an suite à quelques hémorroïdes)
Echographies prostate et reins normales
Endoscopie de la vessie normale
Coprologie négative (à part quelques levures)
Sérologie de Lyme négative

Je précise qu’il ne s’agit pas d’une dépression (absence de ruminations ou de pensées sombres), contrairement à ce que les médecins voudraient me faire croire. Je n’en ai absolument pas les symptômes, impression tout à fait corroborée par mon entourage proche.

Il me reste à consulter (selon moi) un neurologue afin de réaliser une IRM de l’hypophyse.
A part ça, je reste sec. Je pense que la testo basse est l’arbre qui cache la forêt. En effet, comment expliquer une testostérone basse qui ne remonte pas après 5 semaines de traitement de substitution ? Je précise que la norme pour la testo se situe 9 et 30 nmol, sachant que selon toutes les études médicales sérieuses, la valeur moyenne à 40 ans est, pour 95% de la population étudiée, entre 16 et 20 nmol (la valeur basse concernant seulement une poignée de % de la population, pour la plupart âgée de + de 70 ans).

L’endocrinologue que j’ai vu a l’air de s’en foutre allègrement et de considérer la testo basse comme anecdotique et non significative. Mes problèmes intestinaux sont évidemment considérés par les médecins comme un simple syndrome du côlon irritable (et donc psychosomatique). Faut-il consulter un neurologue pour un bilan hypophysaire ? Faut-il explorer davantage la fonction thyroïdienne ?

Je suis preneur de toute autre suggestion…

Merci d’avance pour votre lecture attentive et vos avis.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Il vous manque les hormones T3 pour la thyroïde.

La ferritine est trop basse et peut donc déjà expliquer certains symptômes.
Mais on peut remarquer que au niveau thyroïde votre TSH est des plus correctes mais que vos T4 ne sont pas pour autant elles très hautes. Ce qui peut être un début de piste.
Car si la TSH ne stimule pas suffisamment la thyroïde pour produire les hormones T3 et T4, cela peut entrainer donc une hypothyroïdie et la cause est alors soit l'hypophyse ou l'hypothalamus ou alors la présence d'anticorps anti TRAK.
Donc il faut déjà dans un premier temps contrôler les anticorps et les 3 soit anti TPO, anti TG et anti TRAK.

En ce qui concerne la T3, elle devra aussi être contrôlée mais avec la TSH et la T4 car il faut le rapport entre les hormones pour le même prélèvement.
La T3 est obtenue en toute petite quantité directement par la thyroïde mais toujours à partir de la T4.
Donc si pas assez de T4 il n'y a pas non plus suffisamment de T3 qui est elle l'hormone réellement active. Un manque de T3 vous met en hypothyroïdie. Et vos symptômes sont très hypos.
En plus vous êtes sportif et le sport demande des besoins en hormones T3 plus importants. Donc faites absolument contrôler cette hormone.
Et donc si même votre bilan thyroïdien semble correct à première vue puisque les résultats sont dans les normes, les T4 sont trop basses pour une TSH aussi correcte. Ce qui n'est donc pas très logique.

La meilleure solution est de trouver un médecin qui s'y connaissent vraiment en hormones. Bien trop souvent les endos survolent les problèmes thyroïdiens ou même surrénaliens, et à tort bien entendu. Il faut donc cherche un médecin qui sache vraiment de quoi il s'agit et sache tenir compte de toutes les hormones mais aussi surtout qui sache tenir compte d'un taux bas et ce même si c'est dans la norme du labo. Car la norme d'un labo, n'est pas forcément la vôtre. Et si vous présentez des symptômes c'est que le taux bas chez vous est significatif. Or la plupart des médecins ne se fient qu'aux normes et ne respectent donc pas ainsi le fait que chaque individu est différent et peut avoir des besoins différents.

Les médecins qui tiennent compte de tout cela sont assez rare, il faut donc consulter parfois plusieurs endos avant d'en trouver un.
Mais voyez déjà avec votre généraliste pour avoir un contrôle de la TSH et des T4 + les T3 et y associer l'analyse des 3 anticorps.
L'hématocrite et l'hémoglobine sont correctes ?

Faites aussi un contrôle du calcium et de la vitamine D. Ils peuvent être responsables de certaines douleurs.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Icare
J'aime 0

Merci beaucoup, beaucoup, pour votre réponse rapide et développée !

Oui, en effet, je suis tout à fait de votre avis concernant les normes de labo et l'interprétation qu'en font les médecins. Il s'agit d'une approche purement statistique dans laquelle on occulte la parole du patient ainsi que son tableau clinique.

Un élément m'avait déjà mis sur la piste de la Thyroïde, c'est un prélèvement réalisé en 2009 et qui laissait apparaître des taux encore plus bas :

TSH : 0,63
T4L : 10,7

Ce qui m'avait étonné alors, c'était la faible TSH au regard de la T4 également basse. Deux médecins généralistes m'ont validé ce résultat en me disant que la TSH était basse parce que mon taux de T4 était normal et que mon hypophyse n'avait donc pas besoin de réclamer davantage de T4.

Pour autant, cela n'explique pas le taux très bas de la testostérone.

Pour la ferritine, elle n'est pas élevé mais là pour le coup je ne pense pas que l'on puisse parler d'anémie et cela ne m'inquiète pas pour autant. Ce qui me paraît plus énigmatique en revanche, c'est que ce taux a été mesuré après deux mois de prise de Bion 3 (dans lequel il y a un peu de fer). Mais là encore, je ne vois pas bien en quoi une élévation du fer pourrait contribuer à faire remonter la testo...

Hématochrite à 40,8% et hémoglobine à 14,2%.

Enfin, je vous suis tout-à-fait concernant la difficulté à trouver de bons endocrinos ou médecins. Le problème est qu'ils sont peu nombreux sur Nantes et surchargés (un à deux mois d'attente...) Aujourd'hui, le patient n'a plus la main et dans des pathologies un peu en marge, la prise en charge devient vite cauchemardesque.

Problème : le temps passe entre deux consultations ou analyses et en attendant ma vie stagne...

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Donc effectivement pas d'anémie en regard de l'hématocrite et surtout de l'hémoglobine.
Donc la ferritine un peu basse peut alors l'être à cause d'une éventuelle hypothyroïdie puisque c'est d'ailleurs une chose fréquente, dont les médecins ne font d'ailleurs pas non plus le rapprochement. Et pourtant...

Vous êtes sur Nantes ? Alors là oui la région est encore plus pauvre que les autres régions en bons médecins.
J'ai bien souvent des personnes qui témoignent en ce sens dans votre région ainsi que même en Bretagne d'ailleurs.
Une personne m'avait signalé un médecin "acceptable" sur St Nazaire, mais je ne sais pas si cela s'est vraiment vérifié par la suite. Car parfois, il en sort de bonnes choses lors d'un premier RV et ensuite les choses se gâtent. A l'occasion je peux vous communiquer par mail les coordonnées et que vous essayez de voir par le bouche à oreille ce qui en est vraiment dit.

Et effectivement à voir les résultats de 2009, le problème n'est donc pas récent.
Donc il faut vraiment essayer de trouver un médecin compétent ou alors faire en sorte que l'actuel fasse son boulot correctement et regarde plus le patient qu'il en fasse de lui, sans faire de généralité.

Quote:
Problème : le temps passe entre deux consultations ou analyses et en attendant ma vie stagne...

C'est malheureusement la situation de beaucoup trop de malades endocriniens. Les hormones sont mises sur le côté par les médecins et pourtant, si ils en tenaient plus souvent compte, ils trouveraient bien des solutions à des problèmes de santé des patients.
Les vitamines sont aussi souvent mises de côté et pourtant elles sont aussi très influentes en association d'ailleurs avec les sels minéraux et les hormones. Mais les médecins les zappent. Pourquoi ? Aucune idée.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Lebargeot Ds
J'aime 0

Le médecin "compétent" n'est pas nécessairement celui qui va dire ce que nous avons envie d'entendre. Si plusieurs professionnels de santé lui disent qu'il n'y a pas de soucis hormis la testostérone c'est peut être... tout simplement vrai.

Portrait de Icare
J'aime 0

Merci une nouvelle fois pour votre réponse.

Je ne suis pas spécialiste de la question, mais il me semblait que le dosage des anticorps et les anti Tracks n'avait d'intérêt que dans le cas de suspicion de maladie de Basedow ou Hashimoto, ce qui ne semble pas être mon cas.

Et puis comment établir un lien de causalité entre le problème de Thyroïde et la Testostérone basse... à part bien sûr une cause qui serait central.

Dans tous les cas, je suis effectivement preneur de coordonnées en privée d'un bon endocrino (même s'il faut aller consulter en dehors de ma région).

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Pour savoir si c'est votre cas, ou pas, il faut faire l'analyse des anticorps. C'est le seul moyen.
Lorsqu'il y a un problème thyroïdien d'observer l'analyse des anticorps doit être faite afin de vérifier si le dysfonctionnement peut avoir une origine auto-immune.
Donc si cela peut très bien être votre cas.

Les dysfonctionnement thyroïdiens peuvent à la longue induire des troubles des surrénales qui produisent elles aussi la testostérone.

Pour les médecins, si vous pouvez même allez plus loin que St Nazaire soit par exemple sur Paris, je vous donne plutôt le lien de la carte où vous pourrez trouver des coordonnées de médecins qui ont été consultés par des internautes qui ont pu avoir une solution à leur problème. Ce sera plus simple.
http://www.mappemonde.net/carte/Medecins-pour-la-thyroide/france.html

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Icare
J'aime 0

Merci pour le lien, j'ai vu qu'il y avait 2 personnes dans le 44, je vais appeler pour avoir un rendez-vous.

Sinon, juste une petite question : est-il techniquement possible d'avoir une T4 "normale" et une T3 en dessous de la normale ? Et si oui, quel pourrait être le mécanisme ?

Merci...

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Quote:
Sinon, juste une petite question : est-il techniquement possible d'avoir une T4 "normale" et une T3 en dessous de la normale ? Et si oui, quel pourrait être le mécanisme ?

Tout à fait.
Problème de conversion, taux de cortisol trop haut qui entraine la production de rT3 (T3 reverse),... voir les différents articles sur mon blog, qui traitent des hormones.

Mais en gros pour le problème de conversion : la thyroïde produit les hormones T4 qui sont alors transformées en d'autres hormones dont la T3 qui est l'hormone active.
A partir de la thyroïde directement il y a très peu de T3. La plus grande part étant obtenue par le foie, mais il y a aussi les reins, les intestins et certaines muqueuses qui contribuent à cet apport de T3.
Donc on peut avoir de plusieurs façon un problème de la conversion des T4 en T3. Soit une maladie hépatique, rénale, intestinale.
Donc là on peut même souvent se retrouver avec des T4 très hautes alors que les T3 sont très basses. Seul traitement : traiter l'organe qui a un problème et qui empêche la conversion si cela est possible bien entendu. Si pas ou même en association on peut alors prescrire un traitement de T3 directement.

Il peut y avoir le cas, où parce que justement il y a trop de T4, l'organisme se met alors à produire des hormones T3 aussi mais dites reverse. Autrement dit, elles ne sont pas actives mais en plus on la particularité de bloquer même l'action des T3 actives.
Le cortisol trop élevé par exemple peut être en cause. D'où la surveillance des surrénales doit être aussi faite dans le cadre de dysfonctionnement thyroïdien.

D'où une TSH correcte ne nous dit pas ce qui se passe au sujet des hormones.
Et si même les T4 sont analysées avec la TSH, il nous manque toujours les informations sur les T3, qui sont les hormones réellement actives et donc très importantes, d'autant qu'elles ne sont pas synthétisées uniquement par la thyroïde et que beaucoup d'éléments peuvent lui nuire.
Donc il faut toujours faire analyser TSH, T3, T4 mais à la limite il faut aussi demander les T3 reverse (rT3) mais là faut pas rêver, on a déjà bien du mal à avoir les T3.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Icare
J'aime 0

Bonjour,

Merci pour votre réponse. J'ai pris rendez-vous avec une Endocrino figurant sur la carte. J'en saurai plus le 9 février.

Concernant le fameux point d'équilibre, certains disent qu'il est individuel et que les normes ne peuvent être que des indications finalement peu fiables.

1- Peut-on objecter à cela que dans le cas où il n'y a pas de dysfonctionnement franc de la Thyroïde (valeurs basses mais non effondrées), il n 'y a pas de raison pour que ces valeurs ne correspondent pas automatiquement à notre point d'équilibre puisque c'est précisément l'organisme qui est sensé savoir quel est ce meilleur point d'équilibre... Je veux dire que si mon point d'équilibre est plus élevé, alors pourquoi je n'ai pas davantage de T4 naturellement alors que la "marge de manœuvre" de la TSH est grande? (Toujours dans l'hypothèse d'une absence de pathologie qui reste à vérifier bien sûr).

2- Autre question que je me pose : avoir une T4 basse et une TSH basse comme c'est mon cas (TSH : 0,63 T4L : 10,7) est-ce forcément incohérent ou cela peut-il correspondre à mon fameux point d'équilibre. Je veux dire par là que la réponse des médecins me disant que "la TSH est basse parce que votre taux de T4 est normal et que votre hypophyse n'a donc pas besoin de réclamer davantage de T4" est-elle une hyptothèse acceptable ou est-ce tiré par les cheveux?

3- La question qui sous-tend est finalement la suivante : la corrélation entre la T4L et la TSH est-elle purement mathématique de type Log inverse ou est-ce plus compliqué. Car si c'est le cas, une T4 à ce niveau devrait effectivement engendrer une TSH beaucoup plus élevée...

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

A chacun effectivement ses normes.

Exemple : vous allez parfaitement bien, vous n'avez aucun problème. On fait une analyse de vos hormones T3. Je prend les T4 car ce sont les hormones actives. Normes du labo 2 à 4,4. Votre résultat est à ce moment là à 3,9. Donc un bon taux.
Quelques temps plus tard, vous êtes fatigué, prise de poids, constipation, troubles cognitifs,...etc. On fait l'analyse des T3 et les normes sont les mêmes. Votre résultat est là de 2,3. Toujours dans les normes mais valeur très basses et surtout par rapport à la période où vous alliez bien, le taux est inférieur de 1,6, ce qui est énorme en matière d'hormones et surtout en ce qui concerne les T3.
Donc cette différence permet à elle seule de dire que vous êtes en hypo. Puisqu'il semble alors que votre taux normal est plus aux alentours de 3,9 d'ordinaire.

Donc si on fait une première analyse des T3 et que le résultat est à 2,3 et que vous avez tous les symptômes d'une hypo, on peut donc être en mesure de dire que 2,3 est un taux vraiment trop bas pour vous et que cela explique nettement l'origine des symptômes.
Et ceci même si on venait à avoir une TSH et des T4 correctes.

Quote:
2- Autre question que je me pose : avoir une T4 basse et une TSH basse comme c'est mon cas (TSH : 0,63 T4L : 10,7) est-ce forcément incohérent ou cela peut-il correspondre à mon fameux point d'équilibre.

Oui et non.
Si vos T3 sont elles hautes, alors oui on pourrait dire cela.
Mais si les T3 sont elles aussi basses ce n'est donc pas logique du tout.
Puisque si les hormones sont basses, la TSH est haute.
Si la TSH et les hormones sont basses toutes les trois, ou élevées d'ailleurs, cela indique un problème d'origine soit hypophyse et/ou hypothalamus, ou comme dit aussi hier, un problème d'anticorps anti TRAK.
D'où il est nécessaire de faire analyser les trois donc TSH, T3 et T4 pour savoir exactement où on en est. Si on a que la TSH et les T4, on peut alors avoir des doutes et on peut alors passer à côte de choses importantes. Car si cela permet de découvrir un trouble de l'hypophyse comme la présence d'un adénome cela permet de pouvoir y remédier rapidement et par simple traitement médicamenteux. Moins on découvre vite le problème plus on risque de trouver un adénome important, qui mériterait alors une chirurgie. Mais la chirurgie n'est pas toujours possible.

Donc quand on réclame les analyses TSH, T3 et T4, ce n'est pas comme cela juste pour "embêter" les médecins, mais parce qu'on sait qu'il y a des choses importantes à apprendre de ces trois analyses.

Quote:
Je veux dire par là que la réponse des médecins me disant que "la TSH est basse parce que votre taux de T4 est normal et que votre hypophyse n'a donc pas besoin de réclamer davantage de T4" est-elle une hyptothèse acceptable ou est-ce tiré par les cheveux?

Encore faut-il que les T4 soient assez correctes aussi. Si vous avez des normes de 0,90 à 1,70 et que vous n'avez qu'un résultat de 0,98 et que la TSH est à o,75 par exemple, là il y a un problème, dont il faut tenir compte. Et d'autant plus si les symptômes sont à tendance hypo.
Si ils sont à tendance hyper, alors on peut être dans le cas, où les T4 sont basses car il y a beaucoup de T3 et dans ce cas, il est logique aussi de trouver une TSH à ce taux.

Mais donc on en revient au même : il est nécessaire d'avoir les trois analyses.

Et donc oui si les T4 sont basses à 0,98 comme dans l'exemple précédent, et que les T3 sont elles à un taux de 3,3, ce serait correct, mais la TSH devrait être plus haute que au moins 1,5 et même plus que 2, afin de pouvoir stimuler suffisamment la thyroïde pour qu'elle produise à nouveau suffisamment d'hormones.
Une TSH qui resterait trop longtemps à 1,5 avec un tel taux de T3 et de T4, entrainerait une diminution progressive des deux hormones ce qui pourrait alors induire une hypo franche.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Icare
J'aime 0

Bonjour,

J'ai reçu le résultat pour la vit. D :

78,9 nmol/l [75 - 250]

On ne peut donc pas vraiment dire que je sois carencé, tout juste en limite de légère insuffisance ce qui, il faut bien le reconnaître, n'a pas l'air bien significatif.

Par ailleurs, j'ai retrouvé un bilan sanguin qui date de 2001 auquel je n'avais pas prêté attention à l'époque et qui révèle les valeurs suivantes :

Calcium : 103,7 [85 - 100]
Phosphore : 1,62 [0,80 - 1,60]

Je me demande du coup s'il ne faudrait pas chercher du côté de la parathormone.

J'ai également remarqué qu'entre 2009 et 2010, mon taux de plaquettes est passé de 260 000 à 180 000. Je ne sais pas non plus si c'est significatif.

Pffffou, ça fait beaucoup d'interrogations tout ça...

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Le peu de vitamine D peut être en partie responsable des difficultés ou du moins ça n'aide pas non plus.
Donc à surveiller de très près et à supplémenter si nécessaire.

Les taux de phosphore et calcium étaient un peu haut, certes. Faire un contrôle serait probablement nécessaire aussi.

Idem pour les plaquettes.

Le mieux est de refaire un bilan complet de tous ces éléments, d'ici quelques semaines.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Icare
J'aime 0

Bonjour,

J'ai donc refait un bilan phospho-calcique plus thyroïde. Tout est correct (à part une légère hypercalciurie et un calcium ionisé un peu bas).

TSH : 1,26 [0,2 - 4,5]
T4L : 15,32 [11,58 - 24,45]
T3L : 4,51 [4 - 6,78]

La vitamine D est à 32 [30 - 100]. Se pourrait-il qu'un supplément de vit D contribue à atténuer l'hypercalciurie ?

La piste de l'hypo semble donc définitivement enterrée (bien que je trouve mes T3 un peu basses)... la seule remarque que je ferais, c'est qu'il y a deux ans ma TSH était à 0,6, elle a donc doublé en deux ans. Cela est-il évocateur ?

Par ailleurs, j'ai lu votre article consacré au rT3. Cela pourrait-il s'appliquer à mon cas ?

Par rapport à cette théorie des rT3, il me semble que vous dites que les rT3 sont comptabilisés avec les T3L ce qui ne permet pas de les différencier quantitativement. Il me semble que vous faites erreur, les rT3 sont comptabilisés avec les T3T mais les T3L s'entendent hors rT3 (il me semble...). Mais vous êtes davantage spécialiste que moi.

Qu'en pensez-vous ?

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Votre TSH est correcte certes mais les hormones bien trop basses surtout les T3 qui sont les hormones actives. Elles devraient être au minimum aux alentours de 5,8 à 6. Vous en êtes vraiment loin.
Donc il y a manque d'hormones par manque de stimulation de la thyroïde par la TSH.
Le problème peut donc être hypophysaire, hypothalamique, ou dû à la présence d'anti TRAK.

Pour les rT3 non pas du tout, puisque les T4 sont basses. Or les rT3 sont souvent présentes lorsqu'il y a trop de T4.
Parfois oui les T3 et rT3 peuvent être imbriquées. Mais si on fait une analyse spécifique de rT3 on peut donner leur taux réel. Mais ici cela ne servirait à rien puisque les T4 sont trop basses.

Les T3T ce sont des hormones totales qui sont transportées par les protéines. Les T3T peuvent être élevées alors que les libres seront basses. Il ne faut pas confondre les deux. Et les rT3 sont produites par l'organisme à partir des T4L.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Icare
J'aime 0

Merci pour votre réponse rapide.

Et par rapport à mon autre question, avez-vous une idée ? (La vitamine D est à 32 [30 - 100]. Se pourrait-il qu'un supplément de vit D contribue à atténuer l'hypercalciurie ?)

Par rapport au T3L, j'en suis au deuxième endocrino qui me dit que l'axe thyréotrope est ok. Je ne sais plus quoi faire, je ne vais quand même pas aller voir 10 endocrinos pour m'entendre dire la même chose à chaque fois ?

Quelqu'un a-t-il une suggestion à me faire ? Quelqu'un à me conseiller quelque part en France ?

Portrait de Christiane59
J'aime 0

ah oups pas vu.

La vitamine D est en nette insuffisance.
Donc oui une supplémentation permettrait d'améliorer la situation.

Vos T3 sont à raz des pâquerettes. Donc l'endo qui dit que c'est bon, faut vite partir de là en courant. Cherchez-en un autre encore et encore si il le faut. Parfois il faut vraiment (malheureusement) en voir plusieurs pour trouver un. C'est comme les melons en fait !!!
Voir carte sur mon blog cela peut peut-être vous aider. Mais à voir en fonction de votre région car des régions sont pauvres en bon médecins ou du moins je n'ai pas eu d'internautes qui aient pu m'en proposer un de vraiment valable.

Où voyez avec votre généraliste.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Icare
J'aime 0

Pas facile de voguer de médecins en médecins. Les généralistes ne remettent pas en question les diagnostiques des spécialistes, donc je ne peux pas changer tous les matins de généraliste non plus...

Pas simple tout ça. Au fond, il faudrait que quelqu'un qui ait été dans mon cas (c'est-à-dire symptômes évocateurs d'une Hypo mais avec une biologie normale, en dehors des T3 dans la fourchette inférieure) puisse me conseiller un spécialiste qui a déjà traité ce genre de cas.

SVP quelqu'un de passage sur ce site pourrait-il me conseiller THE spécialiste de ce genre de cas ???

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Tout dépend aussi de votre région.

Mais sur Paris vous avez des médecins qui tiennent compte de ce type de résultats.
Voir sur la carte de mon blog.

Je sais que ce n'est pas facile de changer de médecin.
Donc le mieux est aussi de vous informer le plus possible sur les hormones, comment elles agissent et ainsi vous avez de quoi argumenter avec le médecin, et le "forcer" alors à lire les résultats de la bonne façon.
Ce n'est pas facile non plus, c'est certain. Même avec de bons arguments, certains restent sur leurs positions. Dans ce cas seule solution, on consulte un autre.

Personnellement j'avais des T4 très basses et le reste correct. Le généraliste ne voulait rien savoir et il ne voulait même pas demander l'analyse des anticorps.
L'endo que j'ai alors consulté, elle, a demandé, les anticorps et m'a mise directement sous traitement. Les anticorps ont alors révélés une maladie d'Hashimoto avec des anticorps très élevés. Je suis allée revoir le généraliste pour lui mettre bien les résultats sous le nez et je lui ai dit au revoir. Il ne faut pas rester avec un diagnostic pas fait ou fait à moitié.

Des généralistes qui contredisent les spécialistes, il y en a.
Parfois à raison, et parfois à tort.

Votre TSH est correcte mais les hormones sont elles bien trop basses surtout les T3 qui sont vraiment au minimum. Un médecin qui ne tient pas compte de cela et ne veut vraiment rien savoir, on en change.
Et demandez l'analyse des anticorps qui pourraient alors faire changer le médecin d'avis.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Icare
J'aime 0

Merci beaucoup pour vos conseils. Puis-je me permettre de vous demander quelques précisions supplémentaires ? Sans vouloir abuser... :-)

- Vous dires que vous connaissez sur Paris des médecins qui tiennent compte de ce genre de résultats. J'ai consulté votre carte. Oui, mais lequel de ceux qui y figurent est le plus apte à traiter mon cas ? Par rapport à vous, par exemple, qui vous suit ? Pouvez-vous me communiquer des noms par MP ? (j'en ai vu un porte Maillot qui n'a pas l'air mal).

- Par quelles mécanismes des anticorps ou des anti-Trak pourraient agir et expliquer les résultats qui sont les miens ?

- Consécutivement au point précédent, quelles seraient les études médicales (genre publications officielles) qui pourraient appuyer mon cas et que je pourrais soumettre à mon endocrino ? (car malheureusement les médecins ne prêtent crédit qu'à ce qui émane de leur sérail et renient en bloc tout ce qui provient d'Internet).

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Pour le médecin il faut lire les précisions qui sont données. Ensuite, là je ne peux pas vous en dire plus.

Je ne suis pas sur Paris.

Quote:
- Par quelles mécanismes des anticorps ou des anti-Trak pourraient agir et expliquer les résultats qui sont les miens ?

Voir : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/2007/12/hormones-et-anticorps-comment-tout-cela_28.html

Vous trouverez des liens utiles dans les différentes articles du lien que je viens de vous donner. Lisez aussi les différents articles sur les hormones.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Icare
J'aime 0

Bonjour,

Par rapport à la vit D, impossible de s'en procurer sans prescription. Et comme mon taux est tout juste dans le bas de la normale, impossible d'avoir une prescription...

J'ai donc envisagé une autre approche, celle de l'iode. Je me suis aperçu que je consommais depuis de nombreuses années du sel moulu non enrichi en iode. J'ai donc commencé hier à prendre des granions d'iode à la dose de 300 ug. Je ne sais pas si c'est cela qui a produit cet effet mais je me suis senti énervé en fin de soirée, rtyhme cardiaque à 70 (au lieu de 60 habituellement) et nuit agité.

L'iode peut-il contribuer à élever les FT4 et les FT3 ? Et si oui, est-il possible que cette hausse soit à l'origine de mon ressenti aussi rapidement ? Si oui, cela veut-il dire que je suis en train de basculer en hyper ? Auquel cas cela pourrait signifier que je n'étais pas vraiment en hypo avant...

Qu'en pensez-vous ?

Portrait de Icare
J'aime 0

Hello,

Pas de réponse à mon message précédent ?...

:-)

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

L'iode permet à la thyroïde de produire des hormones, donc oui il peut modifier le taux de la production.
Donc si vous avez eu l'iode en excès, la thyroïde a pu se mettre à produire un peu plus d'hormones = symptômes d'hyper qui correspondent à ce que vous avez eu.

Mais cela ne veut pas dire que vous êtes vraiment passé en hyper. Ce sont des effets secondaires à un trop d'iode.
Et ce n'est pas parce que vous ne prenez pas de sel iodé, que vous manqué d'iode. L'iode se trouve partout dans l'alimentation dont les produits de la mer certes, mais aussi les produits laitiers, les oeufs,..

Mais un excès d'iode dans l'organisme ne dit pas que la thyroïde l'a utilisé et a produit automatiquement des hormones supplémentaires ou en excès.
Mais vous vous pouvez le ressentit comme tel, puisque cela a mit l'organisme dans un état inhabituel. Dont vous en avez ressentit les effets.

Et en regard des résultats sanguins vous ne risquez pas l'hyper et ce même si la thyroïde s'était mise à produire plus d'hormones. Car vos T4 et T3 sont vraiment trop basses.
Je pense plus que c'est un effet secondaire d'un apport trop important d'iode. C'est l'iode qui vous a donné ces symptômes mais pas du les hormones thyroïdiennes qui augmenteront peut-être d'ici quelques heures ou jours sous l'impulsion de l'apport de l'iode, mais aussi rapidement, ce serait assez surprenant.
Mais un effet secondaire à l'iode, oui ça c'est plus certain.

Désolée, mais hier vous avez dû poster au moment où je répondais à des messages et donc je n'ai pas forcément vu le vôtre. Normalement je refais toujours une revue, mais parfois le message ne remonte pas.
Le fait est qu'on est limité par le temps de la visite et donc du fait que les messages non lus depuis la dernière visite, peuvent ne pas être vus, si on est déjà sur le forum depuis un moment.
Je sais c'est pas clair.....

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Icare
J'aime 0

Si si c'est très clair ! Pas de problème pour votre "délai" de réponse. Vu la qualité de vos explications et le temps que y consacrez, il serait assez mal venu de vous reprocher quoique ce soit.

J'en profite pour vous remercier une nouvelle fois pour l'énergie que vous mettez à répondre à chacun des messages. Cela m'encourage à poursuivre mes explorations. Si la conclusion de tout cela est bel et bien une hypothyroïdie et qu'un traitement approprié améliore mon quotidien, alors je le devrai d'une part à mon acharnement à ne pas avoir baissé les bras mais surtout à votre travail d'information sans relâche qui permet à des milliers de personnes affectées de pathologies un peu à la marge, comme la mienne, de prendre conscience de leurs problèmes et des alternatives thérapeutiques envisageables.

Pour ma part, après tout ce que j'ai pu lire, et la synthèse que j'en fais, je suspecte une insuffisance thyroïdienne secondaire. J'en profite pour porter à votre connaissance deux documents qui expliquent bien qu'en cas de problème secondaire, la TSH reste normale et n'est donc pas adaptée au diagnostique d'une hypothyroïdie (source : http://www.em-consulte.com/article/75036#N10090 ). Dans l'autre document, il est clairement dit qu'une FT4 située dans la zone basse de l'intervalle de référence, en présence d'un contexte clinique compatible, peut être le signe d'une hypothyroïdie et qu'un niveau optimum de FT4 doit se situer idéalement dans la moitié supérieure de l'intervalle de référence (source : http://www.bioforma.net/cdrom/A10-5.html ).

Est-il stupide, dès lors, de penser qu'un essai thérapeutique pourrait permettre de confirmer ou d'infirmer cette hypothèse grâce à de nouveaux dosages : si après 6 semaines de traitement, les FT4 ont modérément augmenté et la TSH est effondrée, cela signifie qu'il n'y avait pas d'Hypo. Si au contraire les FT4 ont augmenté significativement alors que la TSH reste dans l'intervalle de référence, il y avait bien manque d'hormones. Ça semble logique ?

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Merci pour les deux liens. Car bien des personnes cherchent souvent ce type d'articles qui peuvent faire références auprès des médecins un peu fermés.

Si vous prenez un traitement, les hormones au bout de 6 semaines peuvent augmenter et la TSH diminuer, mais on peut aussi voir les T4 augmenter sans que la TSH ne bouge. Parce que la TSH est influencée par les T4 certes mais bien plus encore par les T3. Donc si même les T4 augmentent mais que les T3 elles ne bougent pas, la TSH peut rester sensiblement la même et même augmenter.
Donc se fier uniquement sur ces deux hormones est insuffisant. Il faut aussi compter avec les T3, auxquelles la TSH est d'ailleurs très sensible.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Pages

Participez au sujet "Testostérone basse"