Portrait de CHAMELIA

Bonjour à Tous,

C'est la première fois que je m'inscris à un forum via Web.

Voici mon problème:

Je suis une jeune femme de 34 ans, et je souffre comme beaucoup de jeunes femmes du syndrome prémenstruel ; qu'est ce que c'est ?
Et bien, en quelques mots: je pète les plombs dès l'ovulation.
C'est simple, je tombe dans la dépression, ma fatigue est intense, j'ai très mal aux articulations, aux cervicales ; je suis lassée de tout ; je n'ai qu'une envie : tout plaquer, tout changer.

J'ai consulté depuis 2000, plusieurs spécialistes: endocrino, gynéco, psy, généralistes.
Diagnostic : SPM + HYPROLACTINEMIE + 2 Micro adénomes hypophysaires.

J'ai eu des traitements pour la prolactine ; résultat pas d'amélioration.
Mon taux de prolactine était toujours élevé.
Après, une chromatographie de la prolactine, il s'est avéré que je n'étais pas un sujet à prolactinémie !!!

Ensuite, j'ai eu droit aux traitements à base de progestérone + Luteny + Pilule pour arrêter les règles ; et là idem pas d'amélioration.

J'ai également consulté deux psy. Ils ont essayé plusieurs molécules, et là aussi : intolérance médicamenteuse.

Idem pour la phytothérapie + homéopathie + acupuncture.

L'acupunteur m'a parlé d'un dérèglement de l'hypophyse ??? :(

Je ne sais plus quoi faire !!! Je suis fatiguée de lutter contre dame nature. A 34 ans, je vis un vrai calvaire ; résultat, les hommes sont des intérimaires avec moi :-) Courtes missions à chaque fois.
Je travaille par intérim, et là je jongle avec le calendrier, mission d'un mois voire deux.

Je souhaiterais avoir le témoignage de femmes qui comme moi, souffrent de ce symptôme et en sont débarasser aujourd'hui.

Par avance, mil mercis à celles et ceux :-) qui voudront bien me répondre.

Bonne année à tous.

CHAMELIA

Portrait de Dr Martzolff Richard
J'aime 0

En quelques mots voici ce qu'il faut comprendre quand on parle de syndrome prémenstruel.
Le syndrome prémenstruel, qui ressemble aux règles douloureuses de la jeune fille, est un ensemble de symptômes qui concernent un nombre élevé de femmes. En effet quasi toutes les femmes connaissent ce syndrome. Il s'agit d'un phénomène douloureux que l'on explique pas véritablement et qui survient quelques jours avant les règles.
Les symptômes débutent une ou deux semaines avant les règles, après l'ovulation. Le syndrome prémenstruel se caractérise par une rétention d'eau. Ceci se traduit par une lourdeur des seins qui deviennent tendus et douloureux. Le visage quant à lui est légèrement bouffi et les jambes ainsi que le ventre gonfle. Globalement le poids du corps augmente d'environ un kilo et demi à deux kilos, parfois plus selon les femmes.
Ce syndrome se caractérise aussi par la survenue de petits problèmes psychologiques avec une boulimie, une insomnie, une anxiété, une irritabilité, une impulsivité exagérée. Bien entendu tout ceci empoisonne la vie quotidienne des femmes et quelquefois de leur entourage d'où les plaintes des maris.
Parfois à l'opposé les femmes ont un état dépressif. D'autres, chez d'autres le syndrome prémenstruel se traduit par l'apparition d'acné ou encore d'herpès ou une fatigue inexpliquée. Enfin les migraines et des troubles digestifs ainsi que certaines atteintes de l'appareil urinaire peuvent également survenir lors du syndrome prémenstruel.
Généralement un seul de ces signes est présent moins souvent plusieurs apparaissent en même temps et évidemment ils occasionnent de grands déboires.
Il existe presque un signe pathognomonique c'est-à-dire caractéristiques du syndrome prémenstruel c'est le suivant : les symptômes disparaissent à l'arrivée des règles.
Si vous désirez que je vous parle de traitement veuillez me le faire savoir en me posant la question.
Dr Martzolff Richard médecin responsable de l'encyclopédie médicale Vulgaris

Portrait de CHAMELIA
J'aime 0

Mil mercis Dr Martzolff, pour cette définition très suggestive des différents symptomes du SPM.

Pourriez-vous m'indiquer le protocole médical le plus souvent conseillé dans ce cas.

Avec mes remerciements.

Chamelia

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Je compléterais la réponse du Docteur en disant que le SPM est aggravé chez les femmes en hypothyroïdie ou qui sont osus traitement substitutif thyroïdien.

En effet ce syndrome aggravé serait expliqué en partie du fait que la période ovulatoire demande un besoin supplémentaire d'hormones thyroïdiennes et cela renforcerait donc le ressentit du SPM.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de CHAMELIA
J'aime 0

Bonjour Christiane,

Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, un gynéco m'avait plus ou moins parlé de cette piste : sacré thyroïde !

Très bonne année à Vous,

Bien Cordialement

Chamelia

Participez au sujet "Syndrome Premestruel"