Portrait de yamina93

j'ai une nièce de 14 ans qui a de l'asthme depuis l'âge de 9 ans, mais maintenant ça fait 3 ans qu'elle a en plus de son asthme des polypes sano-sinusiennes qui ont provoqué la perte de l' odorat, le traitement de son asthme a été un peu efficace par contre le traitement pour les polypes de son nez n'a donné aucun résultat. Ma nièce vit en Algérie et son médecin lui a dit qu'elle devait subir une intervention chirurgicale. Un autre médecin généraliste en France qui a vue les radios ainsi que son traitement a déconseillé à sa mère de faire l'intervention car cela risque d'agraver son asthme. J'aimerai s'il vous plait votre avis sur la question. Merci d'avance pour votre réponse.

Participez au sujet "Syndrome de widal (Polypes sano-sinusienne + asthme)"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.

Articles à lire concernant "Syndrome de widal (Polypes sano-sinusienne + asthme)"

  • L'automédication est un traitement médicamenteux pris par un individu sans avis médical.

    Autrement dit l'automédication est un traitement pharmaceutique institué par le patient lui-même sans avoir, au préalable, eu un avis ni eu une prescription médicale.

    Les médicaments en vente libre ne sont pas forcément inoffensifs. C'est la raison pour laquelle il nécessaire de demander conseil à son pharmacien car, comme tout médicament, celui-ci peut être nocif quand il est mal employé.

    Souvent, certaines personnes utilisent des médicaments prescrits à un autre moment pour une affection (maladie, pathologie) qui semble similaire. C'est par exemple le cas des antibiotiques pour lesquels il est important de respecter une prescription médicale. Précisément l'utilisation des antibiotiques est totalement contre-indiquée en cas d'infection virale. En effet ceux-ci sont parfaitement inutiles, n'ayant aucune action contre la multiplication (reproduction) des virus. D'autre part, en cas d'infection bactérienne (prouvée par une recherche du germe en cause en laboratoire) les antibiotiques pris sans indication médicale risquent de ne plus être efficaces et de perturber les défenses immunitaires du patient ayant pris une médication irraisonnée.

  • La névrose médiatique se définie par la présence de nombreux symptômes qui sont (liste non exhaustive) :

    • Peurs ou certitudes qu'un pays ou que la planète entière est malade.
    • Interprétation des événements et argumentations personnelles (élaboration) à propos d'une ou de plusieurs explications possibles.
    • Consommation très importante de sites Internet d'informations générales de manière continue.
    • Nécessité de se renseigner constamment et de consommer de l'information.
    • Sensibilité accrue aux images véhiculées par la télévision et aux événements annoncés par ce canal. Internet et les journaux font également partie des médias susceptibles d'engendrer une névrose médiatique.
    • Recherche et collection d'informations sur les dangers contemporains.
    • Considération du pouvoir protecteur magique de l'information.
    • Exagération des menaces qui pèsent réellement et qui sont diffusées par les médias.
    • Rabâchage, répétition concernant les dangers susceptibles de planer sur un pays ou sur la terre.
    • Prospection, recherche d'informations défaitistes, négatives.
    • Consommation excessive d'informations, de scoop et d'actualités.
    • Nécessité de vérifier régulièrement l'actualité.
    • Fin de non-recevoir les avis rassurants des professionnels et des experts.