Portrait de Invité

bonjour

je me suis fait opérer en urgence, en novembre dernier, pour une hernie discale L5-S1 avec syndrome de queue de cheval.
Lorsque le chirurgien a opéré il n'etait pas sur que je puisse remarcher, et que je ne sois pas incontinente a vie (j'ai 34 ans , et 3 enfants en bas age).
Il s'avere qu'actuellement, je recupere doucement. Il y aura certainement des sequelles sensitives (je ne sens plus la cuisse/fesse droite, 2 orteils) et peut etre motrices (mes muscles se tetanisent pour un rien, tremblement de la jambe apres avoir marche 100m, je n'ai aucune resistance a la marche et doit m'arreter, je boite rapidement), cote sphincters, j'ai assez bien recupere bien que j'ai un probleme au niveau du perinee (chose que je n'avais pas connu apres mes 3 accouchements)
bref, c'est vrai, je marche, mais j'ai beaucoup de mal a accepter mon corps qui me parait d'un seul coup vieux, usé. A marcher a 2 a l'heure, on se sent enormement diminué. De plus, mon etat general etant au plus bas, je me chope toutes maladies, ou bien une simple cloque suite a une brulure provoque une infection du doigt, des problemes de dents... bref, c'est comme si mon corps physique ne voulait plus repartir, un vieux diesel qui ne redemarre pas.
Au tout debut, j'avais pas trop le moral vu que j'etais allitée toute la journée, ensuite est venu le temps ou j'ai commence a remarcher et faire des choses du coup ca allait mieux, mais depuis plusieurs semaines, tout s'ecroule. Mon corps qui marche au ralenti est un poids et j'ai du mal a l'accepter. Mon medecin vient de me diagnostiquer une depression nerveuse, et veut me mettre sous antidep.
On me dit autour de moi que souvent, apres une intervention chirurgicale faite en urgence, on a du mal a s'en remettre.
mon mari ne comprend pas que j'en sois arrivée la, il est conscient de mes problemes physiques mais n'accepte pas ceux psychologiques. Pour lui, je n'ai pas a me glisser comme ca dans cet etat, mais je n'arrive plus a rien. je pensais etre forte, et pourtant... tout s'ecroule... c'est comme si je n'avais plus d'energie

Qu'en pensez vous? avez vous subi une operation qui vous a entrainé ensuite en depression nerveuse? comment vous en etes vous sorti? pourquoi, malgre une determination farouche au debut, on en arrive la?

merci de me donner votre avis et votre vecu

Pat

Portrait de anonymous
J'aime 1

mes symptomes sont differents ,j'ai été opéré le 16 juillet 2003!
depuis 3 ans et demi ,c'est la galére ,j'ai du vendre mon entreprise
le repos a permis de retrouver des sensations dans ma jambe droite
mais les probléme urinaires et tout le reste sont restés
avec un centre anti douleur ,j'arrive à gerer les journée mais
les douleurs nocturnes se sont emplifiées ,je ne peux dormir ou être allongé que 4 h maximun les antalgiques même la morphine ne font plus effet
alors heureusement que je suis sous anti dépresseurs sinon.....
C'EST UNE MALADIE QUI NE SE VOIT PAS ? LES AUTRES NE LA COMPRENNE PAS
difficile pour notre entourage d'assumer ils sont impuissants ....MAIS Q'ILS NE JUGENT PAS SI OUI OU NON NOUS AVONS BESOIN : quand on a mal c'est à devenir fou!
la douleur voyage inlassablement mais ce qui me gene le plus se sont les nuits
mais ne vous laissez pas abatre cette maladie est différentes pour chaque malade une chose est sûr elle ne fait pas mourir mais soufrir!
mardi je vais voir un neurochirurgien que je n'ai jamais rencontré
peu être poura t elle me soulager faitez moi signe et je vous tiendrez au courant
en attedant faites vous aider spsycologyquement : c'est impératif
bon courage
nanou

Portrait de crimson
J'aime 0

Plus on a de problèmes, moins on a de force pour les surmonter... Ne désespérez pas, le temps qui passe fait évoluer les choses, il n'est écrit nulle part que vous resterez dans cet état là, reposez vous, prenez le temps de réfléchir, un élément insignifiant dans votre vie peut devenir un élément déclenchant et vous faire redémarrer, courage !

Portrait de Monic
J'aime 0

Regardez autour de vous; trouvez vous une passion, investisez vous en quelque chose. L'amour des proches est aussi très important! Battez vous; pour vos enfants vous n'avez pas droit de baisser les bras; opérée de la même chose le 25 sept 2006, je me suis toujours dit: "de quoi tu te plains? tu n'est pas en train de mourir!!!! donc tu vis!!!"
ses paroles m'ont aidés a sumonter touts mes difficultés. Elles sont un peu dures, mais si ça peut vous aider....
bon courage et pensez a vos enfants

Portrait de NES
J'aime 0

Bonjour Dano,

J'ai subis 2 opérations en urgence suite à des hernies discales avec syndromes de la queue de cheval à chaque fois, à 2 ans d'intervalles. La récupération est longue. La première fois, j'ai du me sonder pendant 1 mois et il m'a fallu à peu près un an pour remarcher normalement, et à la deuxième opération j'ai boitée pendant 3 ans suite aux séquelles neurologiques.
Il faut savoir que ton corps cicatrise au bout de 8 mois en moyenne. Il ne faut pas que tu te décourages, que tu fasses de la kiné et que tu restes active afin d'avoir le moins de perte musculaire possible (dans la mesure de tes moyens).
Pendant longtemps j'avais les mêmes faiblesses musculaires que toi, je mettais 10 fois plus de temps à faire un trajet, ne pouvais et je ne pouvais porter aucune charge dans les bras.
A ce jour je n'ai pas récupérer ma sensibilité, et j'ai une atrophie musculaire du périné jusque dans e bas des jambes, mais j'ai retrouvé ma morticité (je me maintiens grace à la kiné). Je suis allé consulter pas mal de médecin et certains ont voulu me mettre sous anti dépresseurs. Chose que j'ai refusé, un mal physique n'est pas un mal mental. Que tu n'es pas le moral après ce qui t'arrives est pour moi une chose normale.(se sentir impuissant, dépendant des autres, enfermer dans son corps...)
Le système nerveux reste encore très complexe de nos jours et les médecins restent souvent sans solution. (d'ou la prescription d'anti-dépresseurs). Il faut que tu prennes ton mal en patience. Moi aussi je me voyais sans avenir. Je n'ai pas pu travailler pendant 1 ans et demi. Mais chaque jour qui passait je marchais au plus que je pouvais pour ne pas que mes muscles s'affaiblissent et fais de la kiné. (je te conseille la kiné mézière, c'est la seule qui m'a réellement remis sur pied en 7 ans, et qui m'a stoppé mes crises de lombalgies chroniques qui apparaissaient tous les 6 mois).
Les séquelles restent différentes d'une personne à une autre ainsi que le temps de récupération. Tu peux faire un bilan pour savoir quelles sont tes atteintes neurologiques . Dommage que ton mari ne comprenne pas. Mes amis n'ont pas forcément tous compris non plus puisqu'il y des séquelles invisibles et qui font souffrir physiquement et moralement. Garde le moral . Saches que même si tu es bien entourée, face à ce genre d'accident on est seul à se battre et à gérer. Il faut de la patience. Aujourd'hui je sors, je passe des nuits entières à danser. Qui l'aurait cru !!!

Amicalement

Portrait de bern
J'aime 0

Bonjour! moi j'ai été opéré il y a deux moi pour le syndrome de la queue de cheval . Se que je prends pas la dedans c'est que c'est trèes long au niveau du périné a revenir a la normal . je suis encore incontinente et je suis plus capable j'aimerais savoir si pour vous c'est revenu et après combien de temps environ. je désespère.

nan

Portrait de jean mango
J'aime 0

Bonjour,
Donner nous de vos nouvelles ! Comment a évoluer votre syndrome ? Y'a t-il eu des améliorations, et au bout de combien de temps ? Quels sont vos conseils, tuyaux pour surmonter ce p.... de syndrome.
Merci de vos témoignages.

Portrait de Christy349
J'aime 0

J ai ete operer en juillet 2013 de 2 hernies suite a une chute douleur des cervicals ainsi que le dos la jambe droite les orteils paralyser cela fait 2 ans et demi je peux pas reprendre le travaille je peux pas m assoire cote droit me mettre sur le dos et le ventre j ai eu des envie suicides car quand les douleurs sont la c est tres dur ma famille subit aussi j ai beau voir medecin sur medecin personne n est capables de me dire pourquoi les irm ne montre rien celui qui ma operer pour lui tout vas bien alors que je suis obliger de rester debout et je marche avec une canne ceinture genoulliere et de temps en temps une minerve et je continue la kine mais franchement j en es assez de cette situation mais je me dis qu il y a plus pire que moi on a meme essayer de dire que c est dans ma tete donc finirons peux etre par trouver c est ma kine qui ma sortie ce probleme car elle a un patient et j ai les mm probleme donc je patiente alors courage faut penser a sa famille

Participez au sujet "syndrome de queue de cheval puis depression"