Portrait de maurer

Mon mari, âgé de 43 ans, a depuis deux ans le syndrome de Ménière. Celui-ci a été diagnostiqué après une première crise très violente (perte totale d'équilibre, sifflements, vomissements). Divers examens n'ont rien démontré (scanner, IRM, entre autre) par contre il a une perte d'audition de 40%.
Depuis, les crises se rapprochent et s'intensifient : dernièrement il a eu 18 intraveineuses de TANGANIL et PRIMPERAN en 3 semaines. Son traitement de fond est le vastarel, la bétahistine -ou bétaserc-, du Lyxansia,et dernièrement un myorelaxant.
Nous avons rencontré 2 professeurs dans 2 hôpitaux de Marseille : on nous a simplement dit "c'est une maladie capricieuse. on ne sait pas comment elle peut évoluer ni comment la soigner".
Aujourd'hui mon mari a dû, une fois de plus, se faire ramener du travail car il a eu une nouvelle crise (la dernière datait de mardi, avant hier) et cela nous inquiète énormément, d'autant que nous sommes perdus. Dernièrement, un vertébro nous a conseillé de voir un kiné spécialisé dans la rééducation vestibulaire. Après contact, mon mari a rv mardi : le kiné va d'abord faire une exploration compléte des oreilles, yeux et machoire.
Auriez vous une piste, un conseil à me donner. Je vous en remercie par avance.

Portrait de dellau
J'aime 0

bonsoir maurer
on revient du chru de lille où mon mari a été en consultation suite à son opération du comblement du canal interne
je conseille à votre mari de faire ses séances, elle réalise une aide pour retrouver son équilibre et un mieux être pour la personne atteinte du syndrome
certes c'est une maladie capricieuse et il faut û temps pour s'adapter
mais si les traitements ne sont plus efficaces et que les crises sont répétées plus souvent et si Mr ne les sent plus arrivés il faut consulter un professeur ou chirurgien pour procéder à l'opération
courage
cordialement
dellau

Portrait de maurer
J'aime 0

mon mari a donc vu le kiné spécialisé dans la rééducation vestibulaire. Alors que jusqu'à présent rien ne nous a été proposé, une piste semble voir le jour. En effet, un déséquilibre au niveau de la machoire peuvent être à l'origine des crises. Il a expliqué qu'un travail de rééducation, de concert avec un orthodontiste ainsi qu'un ophtamo (tout est lié) a déjà donné d'excellents résultats sur les nombreux patients suivis pour le syndrome de Ménière et plus précisément les vertiges.
Pour info, seuls 3 kinés de ce type pratiquent sur Marseille et il est bien évident qu'une telle prise en charge vise à un confort du patient, en espaçant les crises, mais ne fait disparaitre aucunement ce syndrome. Il est vrai que le fait que les crises de mon mari soient très fortes et très rapprochées est très difficile à vivre pour lui, mais également pour notre fils de 8 ans et pour moi-même. Aussi, va -t-il tenter cette méthode.

Participez au sujet "syndrome de Ménière"

Articles à lire concernant "syndrome de Ménière"