Portrait de mamie nicole

bonne nouvelle pour traiter la maladie sur les enfants .
ma petite-fille Maryjane est la première enfant au monde a subir cette opération.
à 6 mois elle était diagnostiqué du syndrome de kawasaki.
350 adultes à travers le monde ont subis cette opération aux techniques révvolutionnaire mais c`était la première fois sur une enfant de 11ans et demi à l`institut de cardiologie de Montréal . En septembre 2006 un reportage médical devrait paraître à cette effet.Je sais que l`opération a été filmé via internet et regarder à travers le monde . En quoi consistait l`opération , déboucher des artères et installer un appareil pour empècher la formation de caillots .
Le plus difficile est que Maryjane semble aller super bien , ne pas être malade , par contre elle était assi sur une bombe.Elle vient d`ouvrir une porte vers le futur .

Participez au sujet "sydrome de kawasaki"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.

Articles à lire concernant "sydrome de kawasaki"

  • La fracture de Gosselin est une fracture survenant à la suite d'une torsion de la diaphyse du tibia. La diaphyse étant la partie d’un os long comprise entre ses deux extrémités que l'on appelle épiphyses.

  • La fracture du calcanéum, appelée également fracture des amoureux, est une fracture dite par tassement.  Cette fracture se caractérise par la pénétration de la partie supérieure du calcanéum appelée talus à l'intérieur de la partie spongieuse de l'os.

     

  • Un engrènement est une interpénétration de fragments osseux à la suite d'une fracture. Voir fracture osseuse (réparation : ostéogenèse).

    Quand une fracture survient au niveau de la partie de l'os qui est située entre son extrémité et le corps de celui-ci, il s'agit de la métaphyse ou quand l'os est spongieux donc consécutivement friable (qui se réduit facilement en menus fragments), les épines osseuses provenant de la fracture ont tendance à s'encastrer les unes dans les autres c'est ce qu'on appelle l'engrènement.

    Le processus d'engrènement donne à l'os une relative précarité c'est-à-dire une certaine fragilité, instabilité à cause de l'accrochage instable entre les deux surfaces osseuses qui ont été fracturées.

    C'est ainsi qu'une nouvelle fracture est susceptible de survenir en cas de mouvement brutal, aboutissant à un désengagement c'est-à-dire une séparation des fragments osseux fracturés. Une fracture engainée en mauvaise position doit inévitablement être désengrenée avant de tenter une nouvelle réduction. La réduction est l'opération, la «manipulation» par laquelle on remet en place les os luxés ou fracturés et de façon générale les organes déplacés.   

    Une fracture engainée en bonne position est maintenue immobile afin d'obtenir une consolidation totale. L'immobilisation faisant appel soit à un plâtre soit à une résine, soit éventuellement bandage serrée.

    Voir également :
    Orthopédie.
    Scie à plâtre.

  • La fracture de Pouteau est la fracture de l'extrémité inférieure du radius, (la métaphyse) s'accompagnant généralement d'un déplacement d'un fragment osseux appartenant au carpe (os du poignet) en arrière et en dehors, ainsi qu'une pénétration des fragments à l'origine d'une déformation en dos de fourchette du poignet, et d'une déviation de la main en dehors.

  • La fracture en motte de beurre est une variété de fracture appelée également torus fracture (terminologie anglo-saxonne),