Portrait de Jeannot91

J'ai fait une prise de sang il y a 3 mois avec les résultats analyses suivants :
Je n'indique que les marqueurs qui posent problème et ceux qui suscitent interêt :

Leucocytes : 4.000 (normes entre 4.100 et 10.000)
Polynucléaires neutrophiles : 1440 (norme entre 2000 et 7000)
Plaquettes 173.000 alors qu'un an avant j'en avait 255.000 (norme 150.000 à 450.000).
Lymphocites à 1680 : legére inversion de formule sanguine

Echographie abdominale : RATE taille augmentée : 560 ml
Splénomégalie modérée homogène et foie stéatosique et hyperéchogène

Mon médecin m'a dit qu'il y avait pas de quoi s'alarmer et rien de vraiment anormal. J'ai fait des tests de sérologies VIH, VHC, VHB, EBV, CMV et sérodiagnostic TOXO : tous négatifs sauf EBV positif : anticorps présents avec infection ancienne, et Positif à toxoplasmose IgG :16 et négatif IgM : 0.12

D'aprés des informations que j'ai vu sur le site au sujet des neutropénies spéniques , les chiffres évoqués ci dessus pourraient correspondre avec ce type de pathologie. Merci de me donner votre avis

Participez au sujet "Suspiscion neutropénie splénique : mon interprétation"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.

Articles à lire concernant "Suspiscion neutropénie splénique : mon interprétation"

  • ... les années 1940, un gynécologue américain du nom de Arnold Kegel s'inspire de ces techniques ancestrales et met au point une ... certaines difficultés à retenir les urines). En 1952, Arnold Kegel, pensant que les muscles qui sont impliqués au cours de ces ...
  • Le terme aphrodisiaque désigne une substance ayant la capacité, en théorie, de stimuler le désir et d'améliorer les performances sexuelles.

    La plupart du temps les aphrodisiaques ne possèdent pas réellement les la facultés que l'on veut bien leur accorder.

    Les substances considérées comme aphrodisiaques sont (liste non exhaustive) :

    L'efficacité des aphrodisiaques n'a jamais été prouvé. Quand on interroge les spécialistes en sexologie (les sexologues), la réponse est souvent la suivante : l'aphrodisiaque est le résultat d'une pensée magique que l'on attribue arbitrairement à des vertus imaginaires à une substance neutre.

    D'autres produits, le plus souvent issu de préparations hormonales comme les extraits thyroïdiens  en faibles doses ou la yohimbine qui est un alcaloïde extrait de l'écorce de yohimbehe (arbre d'Afrique de l'Ouest) sont susceptibles d'avoir une action transitoire. L'inconvénient de ces molécules et leurs effets indésirables. En effet, l'utilisation de certaines de ces  produits est susceptible d'entraîner lee véritable toxicomanie. C'est le cas par exemple de l'ecstasy pouvant aboutir à un réel empoisonnement comme cela survient avec utilisation de la cantharide.

    A contrario certaines instances comme l'alcool, tabac et d'autres médicaments, finissent à la longue par avoir un effet délétère sur l'appareil génital et sexuel mais aussi sur l'ensemble de l'organisme.

    Voir également :
    Onanisme
    Impuissance