Portrait de lilgeminii

Bonjour à tous ,

Voilà j'ai 19 ans , et pour vous expliquer un peu je suis en première année d'IDE , et on a appris les névroses et les maladies psychologiques.
Depuis à peu près 2 ans, j'ai remarqué que je devenais complètement folle quand je m’énervais contre ma famille, cris, pleures, les mains qui tremblent, hyperventilation, et les mains tétanisées. Mais c’était rare, il fallait vraiment qu'on me pousse à bout. Maintenant, depuis le mois dernier (janvier) j'ai du faire 3 crises en un mois, mais avec mon copain , alors qu'il n'avais pas fait grand chose, il à juste dit qqchose qui m'a vexé, ( et d'ailleurs pour me vexer il en faut vraiment TRES peu) J'ai tendance à tout prendre à la légère, et j'ai tendance à tout exagérer quand je pleure ou je m'énerve. Comme à dit mon prof "elles sont très dans la théâtralisation", et bien je le suis aussi . La dernière crise que j'ai faite c’était y a une semaine, dans ma voiture, ( on devait se rejoindre et pour une raison qui lui est propre, il ne pouvait plus venir sauf qu'il ne m'avais pas prévenue, donc j'ai attendue 10 minutes sous la pluie) je suis donc retournée dans ma voiture et là je suis partie complètement en vrille, j'ai hurlé j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps, et je me frappais la cuisse et frappais mon volant) je ne sentais plus mes mains, et ma tête tournait.
Il faut savoir aussi que je suis migraineuse ( avec aura: nausées, perte de sensation d'un bras, , fourmi dans bouche et la langue, parfois perte d’élocution , et taches m’empêchant de voir correctement ( scotome lumineux) sans oublier la violente douleur soit du côté gauche, soit du côté droit, au niveau des sinus) , et lorsqu'on en parlait en cours, le prof à dit que les hystérique avaient tendance à tomber dans les pommes, et j'ai demandé si c’était systématique , il m'a répondu que non. J'ai à peine eu le temps de souffler pour me rassurer (parce que ce n'est pas mn cas) qu'il à rajouté " mais elles peuvent avoir des migraines des douleurs inexpliquée, etc...) Et il faut savoir aussi que parfois je fais des crises d'angoisses, et certaines sont de violentes douleurs au ventre ( EVA 7-8/10) cela dure 30min . De plus, à chaque fois que je passe devant un miroir, je suis tjs obligée de me regarder pour voir si tout va bien, si j'ai toujours la même tête, j'ai un peu ce côté "narcissique" même si je ne m'assume pas du tout. Et enfin, lorsque je parle avec un garçon, qu'il soit moche ou beau je me sens tjs obligée de plaire , et dans ma tête ils sont tous des appâts que je peux "apprivoiser" , mais dès que je sens qu'ils commence à trop s'attacher c'est terminé ils me dégoûtent tous et je ne veux qu'une seule chose c'est m'enfuir. Le seul qui est au dessus c'est mon copain, j'ai été amoureuse de lui pendant un an et demi et le jour où il m'a dit qu'il l'était aussi, je n'ai plus du tout ressenti la même chose, même si maintenant je ne peux plus me passer de lui ( dans le sens ou j'ai peur qu'il m'abandonne et dès qu'il dort j'ai horriblement peur qu'il m'oublie , peur qu'il ne se réveille plus, etc ). Le plus paradoxal dans cette histoire c'est que quand on se dispute je ne peux plus le voir il me dégoûte et je le déteste au plus au point.
En avril je dois voir un neurologue pour des hallucinations et pour perte d'attention. Je ne fais plus attention à rien et c'est presque handicapant, j'hésite à lui parler de tout ça car déjà que je dois parler d'hallucination je pense que je passerai pour une folle, et si vous me lisez ça doit être le cas aussi.

J'espère m'être fait comprendre et que vous puissiez m'éclairer... Merci à vous.

Portrait de solutionsante
J'aime 0

Bonjour,

Je ne pense pas que tu souffres de quoi que se soit mais tu as l'air d'être énormément dans le contrôle. J'ai l'impression que tu veux tout controler et que lorsque la situation t'échappe, sort de ton controle, tu paniques, les émotions prennent le dessus sur toi et tu deviens quelqu'un que tu ne reconnais pas au fond peut-être. Si c'est ça, le meilleur moyen que je puisse te donner, c'est de lacher prise sur tout ce que tu ne peux pas controler. Tout ce qui te concerne toi, tu contrôles et tu devrais te focaliser sur ça et seulement ça. Ce que font les autres, tu ne peux pas contrôler, ça sort de ton champs d'action et c'est normal, qui aimerait que quelqu'un d'autre nous dise ce que l'on doit faire ou dire ? Personne. Lorsqu'on aime pas quelque chose, pourquoi essayez de le faire aux autres, parce que cela va tôt ou tard nous retomber dessus. Pareil, les évènements de la vie qui t'arrive, tu ne les controles pas, la vie est faite d'imprévu, c'est ce qui la rend magique sinon il n'y aura pas de magie si on pouvait tout controler à l'avance. Le besoin excessif de controle nous pousse à nous attacher à quelque chose que quelqu'un va faire ou qu'une chose va se passer. Si la personne ne fait pas ce à quoi on s'attend (ce que l'on pense controler), alors on est décu, on souffre et les émotions prennent le dessus : colère, haine, ... Je pense que c'est ce qui s'est passé avec ton copain. Tu t'attendais à quelque chose et tu ne l'as pas eu alors tu t'es senti atteinte personnellement alors qu'il n'y avait rien contre toi à la base. Le monde n'est pas contre toi. Le besoin de controle peut aussi révéler (pas toujours!) un manque de confiance en soi, c'est pourquoi on cherche à contrôler alors que l'on devrait vivre et avancer en toute confiance sans se prendre la tête. Je sais pas si ça t'a aidé. Peut-être que je suis complètement à côé de ton message.

Adrien, j'ai retrouvé la santé par une transition alimentaire et un changement de mes habitudes de vies.
http://santebienetreglobal.com

Participez au sujet "Suis-je hystérique?"