Portrait de Kikcg
J'aime 0

Bonjour
Je vous ai tous lu avec attention je suis sur le point d’arrêter ce médicament qui m’a gâché la vie pendant des années.... j’ai commencé avec du NEURONTIN en 2010 puis LYRICA en 2012 avec un sevrage a l’hôpital pour arrêter tous les médicaments pour les effets secondaire style rivotril pour aider à dormir etc ... ça c’était en 2014 (je passe évidemment sur le changement de comportement et même de personnalité avec l’envie de se faire du mal...) vue qui a baissé aussi ...
Prise de 20 kg d’ailleurs à ce sujet mon médecin m’a bien dit ce n’est pas le médicament qui ouvrait la porte du frigo ! Bref
Je vais arrêter complètement ce traitement avec l’aide de mon médecin traitant actuellement 25mg matin et soir les symptômes comme si j’avais bu, pas de concentration possible, maux de tête, nausées ... douleurs gerables ça va. Je tiens bon !!! Petit a petit ... et d’avoir lu le dernier témoignage de la personne qui a arrêté totalement me réconforte. J’ai réussi à perdre du poids aussi avec la baisse des doses aussi avec un rééquilibrage alimentaire, plus que 6 kilos à perdre et j’aurais mon poids d’avant mon traitement. Pour information le reiki est très bon pour la fibromyalgie et les douleurs chroniques c’est grâce à ça que j’ai pu diminuer mon traitement qui été au dosage maximal .. courage à tous!

Portrait de Jessalgies
J'aime 0

Bonjour je m appelle Jessica j ai 33 ans je suis souffante de Névralgie pudendale et bracchiale ..sous lyrica depuis bientôt 2 ans (au débu 50mg/50mg) puis j ai augmenté jusqu à 200mg/200mg tout ça pr rien
Aucune amelioration de mes douleurs.
j avais que des effets secondaires..
Mais j ai augmenté parce que mon corps me réclamait cette substance qui en manque me déclarait de grosses migraines .
Ainsi j'ai passé 2 ans constamment dans les nuages toujours fatiguée une vue de plus en plus trouble une mémoire très défaillante une perte d'équilibre et de notion de distance avec les objets
une perte de souplesse Générale avec raideur de tous mes membres . une prise de poids importante 8 kg en une année des vertiges et j en passe ...
Aujourdhui en plein sevrage j'ai commencé à réduire progressivement depuis un mois et je sentais bien que je dormais de moins en moins bien.
Voilà aujourd'hui 3 jours que j'ai complètement arrêté d'en prendre et aujourd'hui je dors très très mal mais surtout ce qui m'inquiète ce sont ces grosses douleur dans mes cervicales cette sensation qu'elles vont se briser à tout moment et cette tension constante qui me fait vivre un calvaire à côté de ça je retrouve un équilibre au niveau de mon corps et je sens bien que mon corps dégonfle mais arriverais-je à supporter ces douleurs??
Je ne sais pas... j essaie de positiver en me disant que c'est un cap à passer et qu'après avoir supporté ce sevrage ces tensions disparaîtront .. j'essaierai de vous tenir au courant pour la suite car il est dommage que les personnes qui ont partager leur vécu de cette expérience ne donne pas plus de nouvelles sur le long terme.

Portrait de Jessalgies
J'aime 0

Bonjour je m appelle Jessica j ai 33 ans je suis souffante de Névralgie pudendale et bracchiale ..sous lyrica depuis bientôt 2 ans (au débu 50mg/50mg) puis j ai augmenté jusqu à 200mg/200mg tout ça pr rien
Aucune amelioration de mes douleurs.
j avais que des effets secondaires..
Mais j ai augmenté parce que mon corps me réclamait cette substance qui en manque me déclarait de grosses migraines .
Ainsi j'ai passé 2 ans constamment dans les nuages toujours fatiguée une vue de plus en plus trouble une mémoire très défaillante une perte d'équilibre et de notion de distance avec les objets
une perte de souplesse Générale avec raideur de tous mes membres . une prise de poids importante 8 kg en une année des vertiges et j en passe ...
Aujourdhui en plein sevrage j'ai commencé à réduire progressivement depuis un mois et je sentais bien que je dormais de moins en moins bien.
Voilà aujourd'hui 3 jours que j'ai complètement arrêté d'en prendre et aujourd'hui je dors très très mal mais surtout ce qui m'inquiète ce sont ces grosses douleur dans mes cervicales cette sensation qu'elles vont se briser à tout moment et cette tension constante qui me fait vivre un calvaire à côté de ça je retrouve un équilibre au niveau de mon corps et je sens bien que mon corps dégonfle mais arriverais-je à supporter ces douleurs??
Je ne sais pas... j essaie de positiver en me disant que c'est un cap à passer et qu'après avoir supporté ce sevrage ces tensions disparaîtront .. j'essaierai de vous tenir au courant pour la suite car il est dommage que les personnes qui ont partager leur vécu de cette expérience ne donne pas plus de nouvelles sur le long terme.

Portrait de Kikcg
J'aime 0

Bonjour Jesica, Merci pour votre témoignage, je suis en sevrage je n’ai plus que 25 mg le soir et tout comme vous difficultés pour dormir et douleurs. Sur les conseils du médecin essayez de marcher 45 mn minimum tous les 2 jours ou si vous pouvez tous les jours .. cela déjà vous change les idées et aussi libère des endorphines qui vont vous aider à réguler douleurs et endormissement. ( ou vélo elliptique). Ne mangez plus de sucre Raffiné comme le pain blanc préférez pain complet seigle céréales .. car le sucre accroît les douleurs ! J’avais pris 20 kg et grâce aussi à un rééquilibrage alimentaire j’ai perdu 11 kg depuis février ça devient bon ! Essayez de trouver peut être un energeticien ou maître reiki grâce à cette médecine alternative je vois enfin le bout du tunnel car traitement depuis 2010 et on m’avait dit à vie .... bon courage à vous et donnez des nouvelles

Portrait de Kikcg
J'aime 0

Bonjour Jesica, Merci pour votre témoignage, je suis en sevrage je n’ai plus que 25 mg le soir et tout comme vous difficultés pour dormir et douleurs. Sur les conseils du médecin essayez de marcher 45 mn minimum tous les 2 jours ou si vous pouvez tous les jours .. cela déjà vous change les idées et aussi libère des endorphines qui vont vous aider à réguler douleurs et endormissement. ( ou vélo elliptique). Ne mangez plus de sucre Raffiné comme le pain blanc préférez pain complet seigle céréales .. car le sucre accroît les douleurs ! J’avais pris 20 kg et grâce aussi à un rééquilibrage alimentaire j’ai perdu 11 kg depuis février ça devient bon ! Essayez de trouver peut être un energeticien ou maître reiki grâce à cette médecine alternative je vois enfin le bout du tunnel car traitement depuis 2010 et on m’avait dit à vie .... bon courage à vous et donnez des nouvelles

Portrait de Kikcg
J'aime 0

Bonjour Jessica, Merci pour votre témoignage, je suis en sevrage je n’ai plus que 25 mg le soir et tout comme vous difficultés pour dormir et douleurs. Sur les conseils du médecin essayez de marcher 45 mn minimum tous les 2 jours ou si vous pouvez tous les jours .. cela déjà vous change les idées et aussi libère des endorphines qui vont vous aider à réguler douleurs et endormissement. ( ou vélo elliptique). Ne mangez plus de sucre Raffiné comme le pain blanc préférez pain complet seigle céréales .. car le sucre accroît les douleurs ! J’avais pris 20 kg et grâce aussi à un rééquilibrage alimentaire j’ai perdu 11 kg depuis février ça devient bon ! Essayez de trouver peut être un energeticien ou maître reiki grâce à cette médecine alternative je vois enfin le bout du tunnel car traitement depuis 2010 et on m’avait dit à vie .... bon courage à vous et donnez des nouvelles

Portrait de Papyjo78joel
J'aime 0

Bonjour,
Un an après ma tentative d’arrêter le lyrica ( 125/jour) et la reprise après 1 mois :
- je ne dors p’us, vers 3h-4h un endormissement jusqu’à 9h
Même en attendant et en espérant que le sevrage se fasse, c’est impossible dans mon cas.
Et la sanction est toujours d’ac Un an après : je n’ai pas retrouvé le sommeil d’avant ma tentative de sevrage.

Donc que de mauvaises nouvelles.
Le lyrica dans mon cas me crée beaucoup d’effets secondaires que vous connaissez tous :
On grossit, ejaculation retrograde, problème cognitif, excitabilité insomnies, baisse de la vue

Alors que faire ?

Portrait de Papyjo78joel
J'aime 0

Bonjour,
Un an après ma tentative d’arrêter le lyrica ( 125/jour) et la reprise après 1 mois :
- je ne dors p’us, vers 3h-4h un endormissement jusqu’à 9h
Même en attendant et en espérant que le sevrage se fasse, c’est impossible dans mon cas.
Et la sanction est toujours d’ac Un an après : je n’ai pas retrouvé le sommeil d’avant ma tentative de sevrage.

Donc que de mauvaises nouvelles.
Le lyrica dans mon cas me crée beaucoup d’effets secondaires que vous connaissez tous :
On grossit, ejaculation retrograde, problème cognitif, excitabilité insomnies, baisse de la vue

Alors que faire ?

Portrait de Papyjo78joel
J'aime 0

Bonjour,
Un an après ma tentative d’arrêter le lyrica ( 125/jour) et la reprise après 1 mois :
- je ne dors p’us, vers 3h-4h un endormissement jusqu’à 9h
Même en attendant et en espérant que le sevrage se fasse, c’est impossible dans mon cas.
Et la sanction est toujours d’ac Un an après : je n’ai pas retrouvé le sommeil d’avant ma tentative de sevrage.

Donc que de mauvaises nouvelles.
Le lyrica dans mon cas me crée beaucoup d’effets secondaires que vous connaissez tous :
On grossit, ejaculation retrograde, problème cognitif, excitabilité insomnies, baisse de la vue

Alors que faire ?

Portrait de Papyjo78joel
J'aime 0

Bonjour,
Un an après ma tentative d’arrêter le lyrica ( 125/jour) et la reprise après 1 mois :
- je ne dors p’us, vers 3h-4h un endormissement jusqu’à 9h
Même en attendant et en espérant que le sevrage se fasse, c’est impossible dans mon cas.
Et la sanction est toujours d’actualité
Un an après : je n’ai pas retrouvé le sommeil d’avant ma tentative de sevrage.

Donc que de mauvaises nouvelles.
Le lyrica dans mon cas me crée beaucoup d’effets secondaires que vous connaissez tous :
On grossit, ejaculation retrograde, problème cognitif, excitabilité insomnies, baisse de la vue

Alors que faire ?

Portrait de Papyjo78joel
J'aime 0

Bonjour,
Un an après ma tentative d’arrêter le lyrica ( 125/jour) et la reprise après 1 mois :
- je ne dors p’us, vers 3h-4h un endormissement jusqu’à 9h
Même en attendant et en espérant que le sevrage se fasse, c’est impossible dans mon cas.
Et la sanction est toujours d’actualité
Un an après : je n’ai pas retrouvé le sommeil d’avant ma tentative de sevrage.

Donc que de mauvaises nouvelles.
Le lyrica dans mon cas me crée beaucoup d’effets secondaires que vous connaissez tous :
On grossit, ejaculation retrograde, problème cognitif, excitabilité insomnies, baisse de la vue

Alors que faire ?

Portrait de Papyjo78joel
J'aime 0

Bonjour,
Un an après ma tentative d’arrêter le lyrica ( 125/jour) et la reprise après 1 mois :
- je ne dors p’us, vers 3h-4h un endormissement jusqu’à 9h
Même en attendant et en espérant que le sevrage se fasse, c’est impossible dans mon cas.
Et la sanction est toujours d’actualité
Un an après : je n’ai pas retrouvé le sommeil d’avant ma tentative de sevrage.

Donc que de mauvaises nouvelles.
Le lyrica dans mon cas me crée beaucoup d’effets secondaires que vous connaissez tous :
On grossit, ejaculation retrograde, problème cognitif, excitabilité insomnies, baisse de la vue

Alors que faire ?

Portrait de Papyjo78joel
J'aime 0

Bonjour,
Un an après ma tentative d’arrêter le lyrica ( 125/jour) et la reprise après 1 mois :
- je ne dors p’us, vers 3h-4h un endormissement jusqu’à 9h
Même en attendant et en espérant que le sevrage se fasse, c’est impossible dans mon cas.
Et la sanction est toujours d’ac Un an après : je n’ai pas retrouvé le sommeil d’avant ma tentative de sevrage.

Donc que de mauvaises nouvelles.
Le lyrica dans mon cas me crée beaucoup d’effets secondaires que vous connaissez tous :
On grossit, ejaculation retrograde, problème cognitif, excitabilité insomnies, baisse de la vue

Alors que faire ?

Portrait de Papyjo78joel
J'aime 0

Bonjour,
Un an après ma tentative d’arrêter le lyrica ( 125/jour) et la reprise après 1 mois :
- je ne dors p’us, vers 3h-4h un endormissement jusqu’à 9h
Même en attendant et en espérant que le sevrage se fasse, c’est impossible dans mon cas.
Et la sanction est toujours d’actualité Un an après : je n’ai pas retrouvé le sommeil d’avant ma tentative de sevrage.

Portrait de Papyjo78joel
J'aime 0

Impossible de poster erreur

Portrait de Papyjo78joel
J'aime 0

Bonjour,
Un an après ma tentative d’arrêter le lyrica ( 125/jour) et la reprise après 1 mois :
- je ne dors p’us, vers 3h-4h un endormissement jusqu’à 9h
Même en attendant et en espérant que le sevrage se fasse, c’est impossible dans mon cas.
Et la sanction est toujours d’actualité Un an après : je n’ai pas retrouvé le sommeil d’avant ma tentative de sevrage.

Donc que de mauvaises nouvelles.
Le lyrica dans mon cas me crée beaucoup d’effets secondaires que vous connaissez tous :
On grossit, ejaculation retrograde, problème cognitif, excitabilité insomnies, baisse de la vue

Alors que faire ?

Portrait de Papyjo78joel
J'aime 0

null

Portrait de Papyjo78joel
J'aime 0

Bonjour,
Un an après ma tentative d’arrêter le lyrica ( 125/jour) et la reprise après 1 mois :
- je ne dors p’us, vers 3h-4h un endormissement jusqu’à 9h
Même en attendant et en espérant que le sevrage se fasse, c’est impossible dans mon cas.
Et la sanction est toujours d’actualité Un an après : je n’ai pas retrouvé le sommeil d’avant ma tentative de sevrage.

Donc que de mauvaises nouvelles.
Le lyrica dans mon cas me crée beaucoup d’effets secondaires que vous connaissez tous :
On grossit, ejaculation retrograde, problème cognitif, excitabilité insomnies, baisse de la vue

Alors que faire ?

Portrait de Papyjo78joel
J'aime 0

Désolé ce site bug et donne des erreurs.
Apparemment je ne suis pas le seul a ne pouvoir publier facilement

Portrait de solevuf
J'aime 0

Bon endroit pour acheter lyrica sans ordonnance www.medicineronline.net

Pages

Participez au sujet "Sevrage Lyrica"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.