Portrait de elisanxieuse

Bonjour,
Je suis restée cinq mois sous Lyrica 300 mg pour des migraines. Je l'ai arrêté sur environ 3 semaines; 48 H après l'arrêt j'ai ressenti une forte tension dans la nuque, puis des brûlures irradiant aussi dans les bras, un peu également dans les chevilles. Les nuits ont été pénibles pendant une semaine, avec sueurs, diarrhée etc... Cela fait un mois maintenant, les brulures des bras se sont estompées mais j'ai toujours une sensation étrange dans la nuque, parfois brûlure et le soir à type de crampes. Cela m'inquiète, le médecin ne sait pas trop et me dit que c'est psychique. Je suis inquiète, est-ce que quelqu'un a eu ces symptomes à l'arrêt du Lyrica et combien de temps ? Je pense que ça s'estompe mais c'est toujours là quand même. J'avais aussi pris un peu de Lexomyl et de Laroxyl. Merci de me répondre car le temps passe et je suis angoissée.

Portrait de elisanxieuse
J'aime 0

personne n'a eu cela ????

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Vous venez de poster le message. Il faut attendre pour avoir des témoignages.

Mais je pense que vous avez été bien trop vite pour le sevrage.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de elisanxieuse
J'aime 0

Merci. Selon vous est-ce bien des réactions de sevrage et en combien de temps aurais-je du cesser le Lyrica ? Est-ce que les symptomes peuvent durer encore longtemps ?

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Oui cela ressemble à des symptômes de manque.

Un sevrage doit durer presque aussi longtemps que le temps de prise surtout si le dosage est important.

Parfois pour atténuer les symptômes il faut revenir à un dosage du traitement et le diminuer à nouveau cette fois-ci plus lentement.
Comme les symptômes commencent à s'atténuer, attendez encore un peu, cela va peut-être s'améliorer tout seul petit à petit. Cela peut encore prendre un mois ou deux cela dit.
Mais en diminuant encore et encore.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de elisanxieuse
J'aime 0

Je vous remercie beaucoup de votre réponse. Je voudrais essayer de tenir sans en reprendre. Les symptomes disparaissent toujours au bout d'un moment ou peuvent ils rester ?

Portrait de elisanxieuse
J'aime 0

J'ai revu le neurologue qui pense aussi qu'il s'agit du sevrage. Elle m'a dit que ça pouvait encore durer quelques temps. C'est un médicament très fort. Je suis étonnée de ne pas avoir eu plus de témoignages... j'ai l'impression d'être seule à avoir cela. C'est bizarre.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Il y a plusieurs messages sur le sevrage de ce type de traitement mais ils se trouvent dans d'autres forums et les personnes ne consultent pas forcément les autres forums dont celui-ci.

Et Benzo a donné plusieurs indications sur le sevrage de ce type de traitement.
Faites une recherche sur les forums en utilisant la fonction Recherche, dans la bande verte en haut des forums.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de lexpa
J'aime 0

Bonjour,
souffrant d'une polynévrite des membres inférieurs, cela fait des années que je prends LYRICA, des doses de 100 matin et soir, puis 150, et actuellement, je prends du 200 le matin et du 200 le soir. Parait-il que ce médicament ferait dormir, ce n'est héla pas mon cas, pas de symptôme particulier, peut-être une irritabilité au niveau du caractère, quant à savoir si ce remède me soulage, je dois avouer qu'avec ou sans, les douleurs sont les mêmes. Il se peut que beaucoup de symptômes soient purement au niveau de l'esprit, et ce"la se comprend. Rien qu'à lire la notice et on se demande si ces cachets sont là pour nous aider ou pour nous achever.

Portrait de elisanxieuse
J'aime 0

Bonjour, moi le Lyrica me faisait effectivement dormir. Par contre il avait l'avantage de supprimer totalement les crises de migraines. Mais le sevrage est dur et je ne pense pas que les douleurs soient psychologiques. Mais peut être que l'anxiété les amplifie.

Portrait de elisanxieuse
J'aime 0

Je suis à maintenant 1 mois et 1 semaine d'arrêt total et toujours (en moins fort) chaleur et brulure nuque et base du crâne. Parfois je doute que ce soit le sevrage. Je suis inquiète.

Portrait de EmiB
J'aime 0

Bonjour,

Je sais que la publication date de plusieurs années déjà mais je suis actuellement dans votre cas.
Je me retrouve totalement dans votre témoignage.

Depuis l'arrêt du Lyrica il y a 1 semaine j'ai des tensions et brûlures irradiantes,chaleurs etc...douleurs atroces....

J'aimerai savoir si les douleurs ont disparu chez vous ?

Je suis très inquiète comme vous avez pu l'être apparemment...

Portrait de KayaD
J'aime 0

Bonjour !
A mon tour d'apporter mon témoignage.
Sous Lyrica (300mg/jour) depuis 4 mois pour hernie discale avec sciatique, j'ai souhaité arrêté le Lyrica, puisque mon état s'améliore et désireuse de me passer au maximum de ce type de médicament.
Je viens de passer à 200mg/j depuis le 22/06. J'ai commencé à ressentir des douleurs plus importantes à partir du samedi soir (mais j'ai connu pire en intensité, du coup je fais avec pour le moment, en attendant de voir comment évolue la situation).
Je ne sais pas si c'est uniquement dû à la baisse de dosage du Lyrica.
En parallèle, mon infirmière m'a recommandé de prendre des plantes (Griffonia et Rhodiola, qui, aident entre autre au sevrage).
A voir...
Courage à vous !

Portrait de Papyjo78joel
J'aime 0

Bonjour,
Je regarde sur le net si mes insomnies ne seraient pas du a ma decisiond'arreter les effets secondaires du lyrica.
Donc Bingo !
Mes insomnies correspondent a la diminution de 150 mg a 50 mg en 2 semaines après 1 an de prise quotidienne suite a une operation du dos ( Arthrodese)

J'ai pensé au début que le lyrica provoquait aussi mes insomnies !
Quoi qu'il en soit, faudrais que j'arrete ce medoc car j'ai pris 18 kg et ma vue a baissée.

Pouvez vous m'aider en me conseillant pour le sevrage ?

Mes doses journalières etant minimes (150) , je ne pensais pas qu'un sevrage soitnecessaire !

Donc de 50 matin50 midi et50 soir , je suis à ce jour :

25 le matin et 25 le midi et rien le soir car je pensais que c'etait le lyrica qui m'emoechait de dormir et non le sevrage !

J'esperais supprimer les 50 mg restant en une semaine mais comme je ne dors plus a cause du sevrage....

Vous feriez quoi Vous qui connaissez pour les avoir vécus ces effets du sevrage ?

Merci pour votre aide
Joel
Ps : je tente une dizaine de gouttes de laroxyl voir plus ou pas ?

Participez au sujet "Sevrage Lyrica"