Portrait de Graham

Bonjour à tous,

J'ai pris de l'Effexor en 75mg pendant 4 ans pour traiter des crises d'angoisse. Ces crises ont complètement disparu et je suis désormais capable de gérer mes troubles anxieux (youhou!!). Il y a un an, j'ai réussi très progressivement à diminuer la dose de moitié (avec quelques effets de sevrage sympa).

J'ai tenté une première fois d'arrêter le traitement complètement l'hiver dernier (très progressivement, toujours). Seulement, 2 jours après la dernière prise, des vertiges très violents sont apparus. Une sensation d'avoir l'oreille interne toute niquée, vertiges et nausées dès que je tournais la tête où que je me levais... Au bout de 2 jours comme ça, je suis allée consulter mon médecin qui m'a conseillée de reprendre le traitement pour voir si les vertiges étaient effectivement liés au sevrage ou s'il fallait programmer d'autres examens. J'ai repris un de ces sales comprimés le lendemain matin... le soir je n'avais plus aucune sensation de vertiges.

Cette semaine, rebelote. Après 15 jours de préparation, j'ai avalé le dernier comprimé de cette m** samedi matin. Depuis lundi soir j'ai de nouveau des vertiges, assez violents, qui me donnent aussi des nausées et me fatiguent énormément. Exactement comme la première fois, j'ai l'impression d'avoir un problème d'oreille interne (j'ai une sorte de gêne à droite). J'ai aussi des problèmes de vision, avec l'impression que mes yeux tremblent ou tressautent et une vision floue par moments.

Mes questions sont donc les suivantes:

- D'où vient donc cet effet de sevrage? Pourquoi un sevrage d'antidépresseur cause-t-il des effets physiques pareils, qui me semblent tellement loin de la pathologie qu'ils sont censés traiter?

- Y'a-t-il ici des gens dans mon cas qui ont eu ces troubles au moment de l'arrêt du traitement? Est-ce que ça avait fini par disparaître tout seul, ou est-ce que vous avez dû consulter et peut-être prendre quoi que ce soit pour atténuer ça?

Merci d'avance pour vos réponses, et toutes mes pensées de soutien à ceux qui galèrent avec ce médicament. C'est une plaie mais on s'en sort, ça va le faire!!

Portrait de Ginger Spice
J'aime 0

Bonjour Graham.
Je suis ravie de trouver un post récent !

Je suis sous Venlafaxine depuis plus de 10 ans. (À 150mg)
Ça va faire un an qu'on me l'a augmenté (à 225mg) et je suis malade comme un chien.
J'ai des crises de vertiges insupportables, des crises de migraines (j'en ai toujours eu mais c'est actuellement pire), nausées,..
Des effets qui ressemblent fort à ceux du sevrage.
Un rendez-vous ORL qui n'a rien donné.
Et j'ai rendez-vous chez un neurologue en septembre..
Mais la seule chose qui a changé dans mes habitudes de vie c'est l'augmentation de cette m*rde.

J'ai essayé de me sevrer de nombreuses fois, en vain.
Ne fusse que retarder la prise est insupportable dans les heures qui suivent.

La Venlafaxine est l'une des molécules les plus problématiques lors du sevrage.
Il faut y aller tout doucement, ça risque de prendre des mois..
Personnellement, je vais retenter en broyant mes cachets en poudre et en en enlevant qu'un petit peu chaque semaine.

Il n'y a malheureusement rien pour nous aider à faire face aux effets du sevrage.

Mais ! J'ai été, pour la première fois, il y a 19 ans sous la dose minimum (j'avais alors 15 ans) et je m'en était sevrée cash.
C'était horrible mais petit à petit, les effets de sevrage se sont atténués jusqu'à disparaître.
Je sais donc qu'on peut y arriver.

On m'a littéralement forcée à en reprendre des années plus tard.
Et je suis comme vous maintenant..

Je dois absolument m'en sevrer car mon conjoint et moi voulons un bébé.. :'(

Je vous envoie tout mon courage !
Je suis disponible pour échanger si vous le souhaiter.

Participez au sujet "Sevrage Effexor / Venlafaxine - Vertiges"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.