Portrait de Fink

Bonjour à tous,

Il y a un mois, j'ai fait deux crises d'angoisses très intenses pour la première fois de ma vie (hyper ventilation, spasmophilie, peur de faire une crise cardiaque) et depuis, je me retrouve dans un état constant d'irréalité, comme si je n'étais plus dans le moment présent, que je n'étais plus que spectatrice de ma propre vie, une sorte de mode automatique. A cela s'ajoute divers symptômes : tête très lourde lorsque je ne suis plus allongée, vision trouble (l'orthoptiste m'a dit que c'était un problème de convergence) survenu qu'à la suite de ses crises ; grosse douleur aux cervicales qui m'empêche de faire des mouvements trop brusques avec la tête, elles craquent très souvent et restent parfois bloquées ; douleur thoracique ; je sens aussi mon pouls dans mes jambes très souvent, dans les bras et constamment dans la tête aussi ; dernière chose, plusieurs fois dans la journée, j'ai les veines de la main qui gonflent et qui sont douloureuses, cela remonte jusque dans le coude mais le phénomène ne durent pas plus de cinq minutes avant de passer, puis recommencer aléatoirement ; j'ai aussi souvent des maux de tête en fin de journée et le visage qui devient très chaud et rouge ; la nuit je me réveille plusieurs fois et je me réveille assez tôt aussi.

Dans tout cela, je suis allée voir trois médecins généralistes différents qui m'ont tous dit que je faisais des crises d'angoisses, peut être aussi un burn out. Je suis allée voir un cardiologue qui m'a fait un électrocardiogramme et une échographie du cœur, il n'y a rien d'anormal. Je suis également allée un ostéopathie qui m'a dit que mon cou et mes cervicales étaient relativement bloquées, m'a fait une manipulation mais rien n'a changé. J'ai fait des analyses sanguines plutôt correctes (vitesse de sédimentation un peu rapide et je fais de l'hypochelesterol) selon mon médecin généraliste. J'ai commencé à suivre un psy, mais j'ai plus l'impression de me faire dépouiller qu'autre chose. J'ai pris aussi un rdv avec un psychiatre que je vois bientôt.

Il faut savoir que je ne fais plus de crises en tant que telle, mais que je reste bloquée dans cet état qui me pourrit la vie, je suis étudiante et j'ai peur pour mon semestre car je suis incapable de rester concentrée pour réviser ou même en cours ou je suis obligée de sortir prendre l'air toutes les heures.

Avez-vous des explications ou des témoignages à me faire parvenir pour m'aider ?

Je vous remercie d'avance !

Participez au sujet "Sensation d'irréalité / douleur veine / insomnie"