Portrait de lo.broc

Bonjour

tout a commencé il y a 8 mois........d'un coup : net

(désolé pour les détails)
- mes selles sont devenues molles, glaireuses, volumineuses, avec des aliments non digérés
- des douleurs abominales sont apparues quasi permanentes irritant les intestins
- perte de poids avec stabilité maintenant (j'étais en surpoids de toute manière)
- et une fatigue qui s'est installé et qui ne me quitte plus

les douleurs abdominales vont un peut mieux : je prends du lyrica

les examens se sont succédés : examen de sang dans les selles (ras), coloscopie, gastro idem, examen de sang (partiquemment tout) , scanner, écho et radio, ecbu, transit du grêle, vérification de la non tolérance au gluten, etc etc

tout ces examens n'ont révélé qu'une chose : transit acceleré (transit du grêle en 20 minutes). Je retrouve dans mes selles du matin ce que j'ai mangé la veille au soir alors que normalement le transit est plus lent.

Conclusion de tout cela : rien rien d'organique : le gastro et le médecin en arrivent aux conclusions suivantes :

- stress/anxiété ou
- colopathie (terme poubelle)

Je suis retourné les voir et leur ai demandé :

- aucune biopsie n'a été faite durant la coloscopie : est-ce normal ? ils m'ont répondu que oui car aucune lésion (mais il paraît qu'on peut avoir des maladies decelées que par une biopsie ???)

- mes selles sont lourdes et pateuses : ne serait-ce pas un syndrome de malabsorption, leur précisant que je ne prends pas de poids alors que je mange comme avant et qu'avant je prenais facilemment du poids : ils m'ont répondu que non

j'ai donc de mon propre chef fait dosé ce que j'ai pu faire doser sans difficulté à savoir la vitamine b12 (vu sur le net) : valeur dans la norme (un peu vers la norme inferieur mais dans la norme)

Maintenant je ne sais que faire ?

D'autres personnes sur ce forum ont-ils été confrontés à cela ?

merci pour vos témoignages

Portrait de minouche01
J'aime 0

bonsoir ..
avez vous dejà pris des probiotiques ??..on peut trouver un complement alimentaire qui retape la menbrane du grele (vous pouvez me contacter en mp) il suffit de faire un mois de probiotique en alternance avec 1 mois de ce complement
avez vous fait doser vos hormones thyroidiennes ??

cordialement

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Bonsoir lo.broc,

Avez-vous eu un bilan hépatique complet ( = foie, pancréas, voies biliaires,... ) ? Dosage des lipides ?

Pas de pathologie du rachis ? Soucis appareil génital ?

Plus voir thyroïde ( même pour un homme ) comme le prècise minouche.

Bon courage. Bien cordialement.

Portrait de lo.broc
J'aime 0

merci de l'interêt porté à mes petits problèmes (si j'avais une jambe cassée, le diagnostic serait plus simple)

pour minouche :

oui j'ai pris des probiotiques deux mois ca n'a rien changé et suite à une coproculture on m'a dit que ma flore intestinale etait parfaite

pour le dosage des hormones tyroidiennes, je préferes ne m'a m'étaler car aprés lectures des posts su le site je sais ce que vous en pensez; ma tsh est à 3,40 avec es t3 t4 dans les normes mais dans ma moitié basse des normes avec anticorps epo négatif. J'ai vu deux endocrino qui me disent que tout est ok. Je sais ce que vous en pensez donc je préfère encore une fois ne m'a m'attardé la dessus.

pour la fée :

j'ai eu un bilan hépatique au début de mes troubles il y a 4mois et demi (biliburine, sgpt, sgot, pal etc etc) : ras
pour le dosage des lipides, est-ce le dosage de la stehaorée, si c'est le cas mon gastro n'en voit pas l'interêt et je n'en ai donc pas fait.

Pour le rachis, j'ai passé des radios du rachis en raison des douleurs abdo : ras à part un petit déséquilibre pelvien

pour l'appareil géntital en général : test positif à la présence de sang dans les urines, j'ai fait un uro-scanner négatif, et doit faire un cystoscopie par prudence dans une semaine.

Donc toujours rien de valable dans ces résultats.

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Re-, lo.broc,

Peut-être rien de valable, pour l'instant, mais les questions que je vous ai posé font l'objet d'examen la semaine prochaine donc pateince et longueur de temps valent mieux que...

Pour la stéatorrhée, oui, c'est de ceci, en partie, dont je voulais parler, et moi, je ne penserai pas que ce soit inutile d'en faire l'analyse puisque vous la mentionnez....Une stéatorrhée n'est pas normale.

Pour l'appareil urinaire, il semble effectivement nécessaire de faire cette investigation scopique, tant de chose peuvent être liées.

En ce qui concerne le petit déséquilibre pelvien, je ne mettrai pas non plus " ras ", un léger déséquilibre peut avoir une grande incidence sur l'apparel intestinal et vésical. Avez-vous la dimension du déséquilibre mentionnée ?

Avez-vous déjà eu une parasitose intestinale ( antécédents ) ? Avez-vous des problèmes cardiaques ? Pulmonaires ? ( récemment )

Et ne croyez pas, hélàs, qu'une jambe cassée est plus simple...Rien n'est jamais simple en médecine et jamais rien n'est exact...Tout de suite.

Bon courage. Bien cordialement.

Portrait de lo.broc
J'aime 0

merci

pour la stéatorrhée cela peut se faire en labo sans ordonnance (le test semble être un peu dirons-nous "degeu")

déséquilibre pelvien de 12 millimètres (rien de spécial à faire selon mon médecin)

Avez-vous déjà eu une parasitose intestinale ( antécédents ) ?
--> de ma connaisance non, on m'a fait une parasitologie des selles : rien de trouver.

Avez-vous des problèmes cardiaques ? Pulmonaires ? ( récemment )
--> cardiaques non et pulmonaires non plus (d'ailleurs mon médecin m'a fait faire un ecg d'effort chez un cardiologue : ras, et une radio des poumons : ras, comme quoi il s'intéresse quand même à mon cas).

Je cherche encore un rapport entre tout cela !!!!

merci

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Re-,

Effectivement, il s'intérresse à votre cas et vous pouvez en être heureux.

Tout ceci a en rapport que des pathologies intestinales peuvent avoir ce genre de conséquence = cardiaque, pulmonaire,... et bien plus grave. Il est donc bien voire élémentaire que votre médecin l'ai vérifié.

Déséquilibre de 12 mm au niveau du pelvis = si vous rapportez cette dimension en cm, vous vous rendrez mieux compte de l'incidence que cela peut avoir sur les os iliaques. 1.2 cm est un écart suffisant pour créer un déséquilibre postérieur, là où "se rejoignent" ces os, au niveau de la colonne et là où passe ( lombo-sacré ) les nerfs des membres inférieurs qui ont une incidence sphinctérienne et organique. Peut-être pourriez-vous joindre un kiné pour lui demander ce qu'il pense de ce déséquilibre et ce qu'il peut faire.

Seriez-vous prêt à faire ce test, qui pour les laboratoires est normal et pour vous, un peu..."dégeu", ce serait peut-être bien de pouvoir le faire, qu'en pensez-vous ? Si vous en avez la possibilité.

Rien n'est " dégeu " pour le milieu médical, il y a juste des diagnostics essentiels à vérifier...

Bon courage. Bien cordialement.

Portrait de lo.broc
J'aime 0

merci

vous pensez alors que je devrais faire le test de la stéatorrhée ? ça peut être utile ? je vois mon gatsro de nouveau cette semaine et je vais me le faire prescrire s'il est d'accord

pour le déséquilibre : mon médecin m'a dit que cela devait être de naissance, le kiné m'a dit qu'il faudrait peut-être voir un podologue mais que lui ne peut rien faire.

en tout cas, personne n'a fait un quelconque lien entre cela et les pb intestinaux.

on m'a dit aussi que tout les tests possibles au niveau gastrique ont été effectuées.......et que mes problèmes n'étaient pas gastriques.

mais ........mais......... c'est peut-être pas une bonne idée mais en parcourant le net, j' m'apercois que tout n'a pas été fait, à savoir :

- syndrome carcinoïde de l'intestin : aucun des examens que j'ai fait ne l'aurait detecté

- lymphome intestinal : idem

bref bref.........les médecins sont blasés ou quoi. Dés que la coloscopie est normale, c'est dans la tête.......mais moi je suis certain d'avoir qqchose de bien réel.......

à suivre

Portrait de lo.broc
J'aime 0

re

ils ont aussi vérifié le pancréas en dosant lipase et amylase + écho et ras car apparemment les pathologies du pancréas peuvent donner lieu à des diahrées.

et je suis en cours d'attente de résultats pour des dosages de la gastrine, dérivés methoxyles plasmatiques, calcitonine, et pour finir cortisol à 8 heures.

on verra bien aprés ce nouveau bilan.

je ne sais pas trop ce qu'il cherche, eux non plus peut-être.

Juste une dernière question : peut-on éliminer la maladie de crohn, les colites ulcereuses, rch etc etc en ayant eu une gastroscopie et coloscopie sans biopsie négative et un transit du grêle négatif ? (il ya 4 mois) ?

Portrait de lo.broc
J'aime 0

rebonjour

j'ai eu des résultats d'examens

sérotonine : 159 (norme 50 à 300)
gastrine : 19 (norme 15 à 110)

j'ai lu que des taux elevés de gastrine et de sérotonine n'étaient pas toujours de bonne augure.

je suis dans les normes heureusemment

par contre je n'ai rien trouvé sur les taux de gastrine bas (le mien l'est un peu); cela signifie-t-il quelquechose de particluier ?

merci

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Bonsoir lo.broc,

Tout d'abord, pour le dosage de la sérotonine, vous a-t-on prévenu de ne pas ingérer quelques jours avant des aliments contenant de la sérotonine = tomate, banane, ananas,... Votre taux a pu être un peu faussé ?

Votre taux de gastrine bas pourrait s'expliquer par le transit accélèré, la gastrine est sécrètée au contact du bol alimentaire pour, en résumé, obtenir production de l'acide chlorydrique de l'estomac pour la digestion des aliments, d'où présence d'aliments non digérés dans les selles.

La coloscopie aurait décelée quasiment toutes les pathologies intestinales par observation de la muqueuse intestinale = épaississement, absence de villosités, saignements, inflammations et irritations,il n'est pas toujours nécessaire de faire une biopsie. Donc maladie de Chron, malabsorption, colite inflammatoire,...

La sérotonine très élevée apparaît dans le syndrome carcinoïde de l'intestin, et les cardiopathies et pneumopathies que je vous ai demandé étaientt liées à cette piste. Votre taux est moins de deux fois plus élevé, vous pourriez de toute façon en parler au gastro la semaine prochaine.

Avez-vous pris, il y a huit mois des laxatifs ? Antispasmodiques ? Antibiothérapie prolongée ?

Ce serait peut-être bien de consulter ce podologue pour ce déséquilibre, mais avez-vous passer une IRM ou un scanner du rachis lombo-sacré ? Dont les images en coupe pourraientt montrer une incidence de ce déséquilibre à ce niveau... S'il y a déséquilibre au niveau de la "jonction" pelviene est surtout s'il est congénital, la charnière lombo-sacrée a pu souffrir et donc incidence sur les intestins. Puis-je me permettre de vous demander votre âge ? Je sais, j'insiste sur ce lien déséquilibre-intestin, mais il faut de toute manière faire les investigations plus poussées comme le dosage dans les règles de la sérotonine, la recherche de stéatorrhée qui est à différencier de la présence de mucus,...

Les médecins ne sont pas blasés, ils ont juste un peu plus de difficultés à diagnostiquer car la population à changer ses modes de vie, par exemple, d'où le fait de rabâcher " c'est dans votre tête ", à vous de leur montrer et démontrer que ce n'est pas dans votre tête, et de leur donner des pistes à exploiter ou à exclure, certains n'aiment pas mais d'autres se sentiront en collaboration, à eux de comprendre pourquoi un patient donne des hypothèses...Ne serait-ce pas parce qu'il est actif dans sa santé ???

Ressentez-vous beaucoup plus de ballonnements et de douleurs lors de l'ingestion de certains aliments ? Indication pour la non digestion.

Ressentez-vous une envie impérieuse d'aller aux toilettes pour les selles ? Pas d'antécedents d'hémorroïdes douloureuses, extériosées ou non et/ou hémorragiques ?

Bon courage. Bien cordialement.

Portrait de lo.broc
J'aime 0

Bonsoir la fée,

cela fait du bien d'en parler on se sens moins seul, les rendez-vous avec les médecins sont si rapides .........
pour répondre à vos questions

Tout d'abord, pour le dosage de la sérotonine, vous a-t-on prévenu de ne pas ingérer quelques jours avant des aliments contenant de la sérotonine = tomate, banane, ananas,... Votre taux a pu être un peu faussé ?
**************************
non a m'a juste demandé de venir a jeun, voulez-vous dire que si j'avais consommé les aliments dont vous parlez, mon taux serait surestimé ou sous-estimé ?
**************************

Votre taux de gastrine bas pourrait s'expliquer par le transit accélèré, la gastrine est sécrètée au contact du bol alimentaire pour, en résumé, obtenir production de l'acide chlorydrique de l'estomac pour la digestion des aliments, d'où présence d'aliments non digérés dans les selles.
*******************************************
je préfère un taux de gastrine bas que trop elevé car apparemment cela peut etre le signe de tumeur à l'intestin grêle........ par contre je ne sais pas pourquoi il est si bas; savez-vous ? est-ce pathologique ? j'en parlerai au gastro la prochaine fois que je le vois - je connais sa réponse par avance : vous êtes dans les normes etc etc
ceci pourrait expliquer les aliments effectivemment - une piste donc
une déficience de fonctionnemment de quelquechose - le net est peu parlant sur les déficits en gastrine
********************************************
La coloscopie aurait décelée quasiment toutes les pathologies intestinales par observation de la muqueuse intestinale = épaississement, absence de villosités, saignements, inflammations et irritations,il n'est pas toujours nécessaire de faire une biopsie. Donc maladie de Chron, malabsorption, colite inflammatoire,...
*****************************************
ras pour moi : deux coloscopies et ils ont même pas eu besoin de faire une biopsie : rien n'a été vu mais cela date de quelques mois et cela a pu évoluer, quoique çà ne vas pas aussi vite et j'avais les mêmes symptomes lors des coloscopies
*******************************************

La sérotonine très élevée apparaît dans le syndrome carcinoïde de l'intestin, et les cardiopathies et pneumopathies que je vous ai demandé étaientt liées à cette piste. Votre taux est moins de deux fois plus élevé, vous pourriez de toute façon en parler au gastro la semaine prochaine.
********************************************************************
je vais lui en parler quoique je ne trouve pas ma sérotonine elevée - la trouvez vous elevée ? vous me faîtes peur, 159 c'est elevée ?
********************************************************************
Avez-vous pris, il y a huit mois des laxatifs ? Antispasmodiques ? Antibiothérapie prolongée ?
********************************************************************

je me souviens que tout a commencé par une constipation; j'ai pris un produit que ma femme m'a donné en gel à avaler contre la constipation pendant deux ou trois jours, et ensuite tout a commencé pour de bon - il me semble que cela coincide assez bien, quand a avoir un rapport entre eux
pas d'antibio (j'en prends trés peu)
j'ai pris des antispasmodiques aprés le début de mes problèmes suite à demande du gastro mais cela ne m'a fait ni chaud ni froid alors je n'en prends plus
***********************************************************

Ce serait peut-être bien de consulter ce podologue pour ce déséquilibre, mais avez-vous passer une IRM ou un scanner du rachis lombo-sacré ? Dont les images en coupe pourraientt montrer une incidence de ce déséquilibre à ce niveau... S'il y a déséquilibre au niveau de la "jonction" pelviene est surtout s'il est congénital, la charnière lombo-sacrée a pu souffrir et donc incidence sur les intestins. Puis-je me permettre de vous demander votre âge ? Je sais, j'insiste sur ce lien déséquilibre-intestin
*******************************************************************
j'ai juste passer une radio du bassin et du rachis dorso lombaire, le déséquilibre a été décelé suite à cela, pas d'irm ou scanner; mon médecin ne veut pas aller plus loin dans les radios, il m'a demandé si j'avais un podologue mais n'a pas insisté et n'a pas donné d'ordonnance;
je ne sais plus vers qui me tourner pour ce déséquilibre pelvien
et si cela était la source de mes problèmes ?????????
la radio ne suffit pas ?
j'ai 41 ans
*********************************************************************
, mais il faut de toute manière faire les investigations plus poussées comme le dosage dans les règles de la sérotonine, la recherche de stéatorrhée qui est à différencier de la présence de mucus,...
*********************************************************************
pour la sérotinine je ne sais pas si je vais la refaire, (voir ma question plus haut)
je fais le dosage de la stéatorrhées semaine prochaine, on verra
*********************************************************************
Les médecins ne sont pas blasés, ils ont juste un peu plus de difficultés à diagnostiquer car la population à changer ses modes de vie, par exemple, d'où le fait de rabâcher " c'est dans votre tête ", à vous de leur montrer et démontrer que ce n'est pas dans votre tête, et de leur donner des pistes à exploiter ou à exclure, certains n'aiment pas mais d'autres se sentiront en collaboration, à eux de comprendre pourquoi un patient donne des hypothèses...Ne serait-ce pas parce qu'il est actif dans sa santé ???

Ressentez-vous beaucoup plus de ballonnements et de douleurs lors de l'ingestion de certains aliments ? Indication pour la non digestion.
***************************************************************************
non je ne ressens en général rien de spécial lors de l'ingestion des aliments; j'ai juste remarqué que certains jours aprés avoir mangé je rote beaucoup et je suis certain que le jour même ou le lendemain les diahrées sont plus présentes que d'habitude, mais je ne suis pas arrivé à determiner si un ou une groupe d'aliments est en cause
je me demande si je ne vais pas faire un régime sans gluten pour voir même si les tests de sang sont négatifs
**********************************************************************
Ressentez-vous une envie impérieuse d'aller aux toilettes pour les selles ? Pas d'antécedents d'hémorroïdes douloureuses, extériosées ou non et/ou hémorragiques ?
***********************************************************************
pratiquement jamais eu d'hemmoroides.
je ne ressens pas sauf cas rare le besoin impérieux d'aller aux toilettes
***********************************************************************

merci pour toute votre attention !!! que de pistes dans cette pathologie et l'impression que la route est encore longue

si je résume

- peut venir du déséquilibre pelvien
- peut venir d'un aliment ou d'un groupe d'aliments que je ne supporte plus
- peut venir de ce manque de gastrine ?

j'ai d'autres examens que je vais faire donné par l'endocrinologue pour vérifier l'hypophyse je crois

merci et désolé d'avoir été aussi long

Portrait de lo.broc
J'aime 0

re

pendant que j'y penses :
que voulez-vous dire au sujet de la sérotonine par "Votre taux est moins de deux fois plus élevé" ??

quel est ce régime à faire avant la prise de sang ? quel impact si aucun régime n'est fait

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Re-,

Ne soyez pas désolé ( ne suis-je pas assez longue moi aussi...), on est jamais assez long quand il s'agit de sa propre santé car un détail pour vous peut être une hypothèse intérressante pour la médecine, c'est normalement pour cela qu'il devrait y avoir des interrogatoires non minutés parce que la salle d'attente est pleine, en moyenne, les rdv de généralistes sont pris pour un quart d'heure...Que l'on me démontre une quelconque compréhension des symptômes chez un patient en si peu de temps...Je crois que tout simplement, à notre époque, les médecins ont oublié qu'ils doivent soigner la personne DANS SA GLOBALITE, ceci est pourtant le maître mot dans les autres cadres d'emploi du médical !!!

Je ne voulais pas vous alarmer, votre taux de sérotonine est bas par rapport à ce qu'il devrait être, par exemple pour un syndrome carcinoïde du grêle ( puisque vous le mentionnez ), le fait d'avoir consommé ces aliment aurait pu élevé le taux puisqu'ils contiennent de la sérotonine ( ce n'est pas un régime à proprement parlé, mais une précaution pour le prélèvement ), il est tout de même dommageable de voir que les prélèvements ne soient pas fait, par certain(e) dans les règles, après vous vous étonnerait que l'on vous disent = " c'est dans la tête "... Ceci est valable pour la prise de Lyrica*... Votre médecin vous a-t-il parlé d'un bilan sanguin avec la prise de cette molécule ? Bilan hépathique, lipidique,...? Je ne pense pas, il n'est jamais prescrit...Lyrica* est un anti-épileptique + un anti-douleur + une molécule contre les TAG ( Troubles d'Angoisse Généralisée )...

Certaines pathologies intestinales évoluent sur des années ( de 5 à 10 ans ) et d'autres sont chroniques en quelques mois handicapantes mais bénignes. Il importe donc de faire les examens exacts pour identifier la pathologie avec certitude, une diarrhée, des douleurs abdominales, des météorismes, des stéatorrhées,... ne sont pas normaux, quoiqu'on en dise, ils peuvent être de cause anatomique ( congénitale et développementale = rachis => et là dessus, je persiste et j'insiste ) ou dus à un dysfonctionnement de la muqueuse, des hormones, parasitaires,...

Je suis bien d'accord avec vous pour le taux de gastrine.

Si les deux coloscopies ont été réputées normales, c'est que le " visuel scopique " n'a pas nécessité de biopsie, elle ne sont pas systématiques, vous pouvez demander un contrôle par la suite, cela se fait, à voir avec votre médecin pour évaluer la stase des symptômes ou leur évolution.

Il serait mieux de mettre à plat avec votre généraliste ce régime sans gluten, cela fonctionne pour certain, pas pour d'autre et comme vous ne savez pas quelle est l'origine de votre désagrèment... Je vous conseillerai plutôt, pour commencer de noter ce que vous mangez et les gênes éventuelles occasionnées après ingestion, ensuite, vous pourrez faire une corrélation entre aliment(s)-symptômes, qu'en pensez-vous ?

L'hypophyse est effectivement à contrôler, comme vous aviez bien appuyez sur le fait de notre considération de la thyroïde, je préfèrai passer par les pistes fonctionnelles propres avant de vous parler de l'hypophyse qui a un grand rôle dans l'endocrino d'un individu.

Vous avez passé une radio de l'étage dorso-lombaire, mais pas un scanner ou IRM de l'étage lombo-sacré, hors c'est à cet endroit que passent les nerfs qui agissent sur les sphincters, la vessie, l'anus et les intestins...Entre autre.
Que votre médecin ne veuille plus faire d'examen supplémentaires, soit, mais alors qu'il vous explique pourquoi s'arrêter à la consultation d'un podologue ( qui peut très bien cerné et remédier au déséquilibre, certes ) mais si le déséquilibre persiste... Parlez de vos symptômes au podologue, peut-être aura-t-il une hypothèse.

C'est à tenter en tout cas.

Bon courage. Bien cordialement.

Portrait de lo.broc
J'aime 0

merci

Je ne vais plus guère chez mon généraliste car trop préssé comme vous le dites, salle d'attente pleine, un rdv nécessite deux semaines sauf grosse urgence.....bref c'est la catastrophe.

Que font les labos ? même pas prevenu au sujet de la sérotonine et les précautions à prendre. J'ai pris rdv pour la stéatohrée et on me dit ce que sont les selles de 24 heures et qu'il n'y a aucun régime particulier à faire alors que sur le net on parle des selles de 72 heures et d'une diététique particulière (ingestion de lipides qques jours avant etc) ?

Pour le lyrica non je ne suis pas au courant qu'il faut controler quoi que ce soit. Je prends du rivotral ou rivotril je ne sais plus depuis un mois.
Et en tout cas, ce traitement me permis de bien dormir et a quand même un peu calmé mes douleurs abdominales.

Pour le pb de rachis et de déséquilibre, cela est-il congénitale ou cela peut-il être du je ne sais pas à une maladie des os, à un tassement ?
qui est le plus à même de me dire ce qu'il faut faire ? pas mon médecin en tout cas, un podologue mais je ne pense pas que cela est de son domaine ? un radiologue mais on ne prend pas rendez-vous avec un rdiologue ?
S'il y avait une pathologie au niveau de étage l'étage dorso-lombaire, y-aurait-il un moyen d'action ?

Je vais commencer un suivi de ce que je mange en le notant pour voir si des aliments sont en cause.

Demain matin à 8h15, Je vais faire un examen de cortisol à 8 heures, de calcium et de calcetonie je crois. La encore le labo ne m'a donné aucune consigne particulière, je vais me renseigner........
et une écho de la tyroide aprés-demain.

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Bonjour lo.broc,

Bon, voilà pourquoi ce déséquilibre pelvien n'est pas suffisamment étudié dans votre cas, si votre généraliste est toujours pressé et indisponible... La seule solution serait de passer cette IRM ou un scanner mais, là, evidemment il vous faut une lettre de votre médecin. Un déséquilibre est soit congénital est peut ne pas se révèler douloureus ou gênant dans les premières décennies, ou soit à une position fonctionnelle ou malposition de la jambe, dans ce cas, le podologue peut la déceler mais il faut vraiment faire des investigations pour explorer la charnière. Et l'action sera rapport au visuel de l'étage lombo-sacré. Et le souci, pour vous, c'est que votre généraliste est le plus à même de prescrire cet examen.

Pour la stéatorrhée, elle se fait sur 24 heures et pas de règime particulier car il y a, en fait, recherche de graisses dans les selles, pour cela, il faut que vous ayez une alimentation normale et habituelle. Mais la non prèsence de graisses n'exclue pas une pancréatite, par exemple. Ce sont des dosages, après il faut explorer par imagerie l'organe, c'est pour cela que les médecins semblent, parfois, être dépassés, il faut faire les examens dans un ordre et dans les règles si possible. Et il ne faut pas confondre non plus des graisses dans les selles ou une production de mucus.

Il n'y a pas que les labos en cause dans le fait des non communications de conditions de prélèvement, c'est d'une domaine de l'IDE praticien(nne) de vous informer au moment de la prise de rendez-vous ; si vous faites le prélèvement directement au labo, là, oui, ils doivent vous informer.

C'est bien de faire une écho thyroïdienne, cela peut être une indication est si normale, au moins, cela aura été fait + l'analyse de cortisol.

Vous n'avez pas de problème de HTA ? d'antécédents de problèmes intestinaux dans votre famillle ? De problèmes rènaux sur le terrain familial ( type reins polykystiques) ?

Désolée, je rajoute des questions...

Bon courage. Bien cordialement.

Portrait de lo.broc
J'aime 0

merci
pour l'irm cela va être dur dur !!
j'ai des douleurs de type sciatique (douleur fessier) à la jambe gauche je vais peut-être en profiter pour lui dire et peux-être l'orienter un peu.

pas d'HTA pour moi, mais mon père oui, donc pour l'instant ça va.
pas de pb intestinaux connus dans ma famille, quoique ce genre de chose on en parle peu.
problèmes rénaux je ne sais pas sauf un oncle décédé d'un cancer du rein il y a 20 ans.

pour le sang dans les urines que j'ai j'ai vu un néphrologue ce matin et en consultant mes analyses et surtout la créatinine, urée, protéinurie dans les urines (dose minuscule), ...........il me dit que mes reins fonctionnent bien et qu'il faut juste vérifier une fois par ans par mesure de prudence.
il me fait quand même faire un bilan sanguin complet de type "néphrologique" qui permettra d'avoir des valeurs de références pour le suivi (je sais pas trop ce que c'est vu que j'ai fait pas mal d'examen de sang).

Je lui ai parlé de mes pb intestinaux et il m'a dit qu'il n'y avait pas de lien.

Je passe cet aprés-midi une cystoscopie pour cloturer le chapitre de "présence de sang dans les urines", là je flippe un peu il faut dire........

l'urologue m'a aussi dit que mes pb intestinaux n'était pas lié à son domaine.

Décidemment...................

L'écho de la tyroide demain et çà suffira comme examen pour l''instant j'en ai un peu marre.

J'espère que mon médecin se penchera sur tout ces examens et ces résultats pour avoir comme il se doit "l'esprit de synthèse"............

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Re-,

Je vous en prie.

Donc, vous avez peut-être un conflit au niveau de l'étage lombo-sacré qui pourrait être en lien avec ce déséquilibre. Essayez de l'orienter totalement et pas qu'un petit peu...

Il est clair que l'urologue ne vous donnera pas d'indication car ce n'est pas son domaine et un accord tacite virtuel garde bien les spécialistes de marcher sur les plate-bandes d'autres...

Si le néphrologue pense qu'il n'y a pas de lien, ce n'est pas un échec, c'est une constatation pour se tourner au mieux vers ce déséquilibre pelvien. Par contre, faire des bilans de contrôle...Au moins la prise en charge est présente pour ce praticien.

Bon courage, pour la cysto, c'est normal de flipper, ce n'est pas vraiment un endroit que l'on apprécie de se faire explorer. Il est plus désagréable que douloureux...Je reconnais que cela suffit pour y aller " à reculon "... Mais il est nécessaire.

Je comprends que les examens suffisent pour l'instant, faites une pose en surveillant les symptômes... Une pose, parfois, permet de prendre du recul et peut être bénéfique dans le sens où l'on peut faire la synthèse de ce que l'on a fait par rapport à ce que l'on a pas fait, etc...

Bon courage. Bien cordialement.

Portrait de lo.broc
J'aime 0

ok je revendrai sur le forum un peu plus tard.............

mais un dernier mot pour en terminer pour l'instant.........

(hormis le pb de sang dans les urines qui lui est bien réel), mes amis, mes collègues de boulot (enfin juste ceux qui savent et en qui j'ai confiance), ma femme qui me connait bien................et enfin mon médecin................. m'ont TOUS dit la même chose :

c'est provoqué par le stress et purement psychologique et le signe d'une dépression profonde.

je ne crois pas à tout cela.

il faut dire pour être tout à fait précis, qu'il y a 2 ans j'ai perdu mon père d'une attaque cardiaque, qu'il y a 1 ans j'ai appris que ma mère avait un méningiome au front et qu'elle s'est fait opéré deux fois et que la prochaine fois on lui enlève le nerf optique droit.

il faut dire aussi qu'au niveau de mon boulot, j'ai eu également un choc important (reclassemment du à un changement de direction à un poste sans responsabilités contrairemment à avant).

il faut dire aussi que depuis le décés de mon père, il n'y a pas un jour ou je pense à la maladie, à la mort, à ce que pourrais choper comme maladie mes proches, ma femme, ma fille..........etc

j'ai donc pris conscience de la fragilité de notre présence sur terre

désolé ca fait un peu psycho mais ceci est la réalité.

ma femme pense que l'accumulation de tout cela me provoque ces symptômes.

une piste aussi non ? mais moi je n'y crois pas.

a bientôt aprés quelques examens.
et merci encore

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Re-,

Bien sûr qu'il peut y avoir une incidence psychologique, cela s'appelle la psychosomatisation et côté psychologique, vous avez bien assez donné ; mais il est tout de même préfèrable de faire une recherche physique, se serait dommage de passer à côté d'une pathologie parce que l'on vous aura dit = " c'est dans votre tête "...

En tout cas, les douleurs du rachis ont toujours une explication, elles ne sont pas psychosomatiques... Un dérèglement hormonal, des douleurs abdominales, des diarrhées peuvent être parfaitement dus au psychologique mais vous, cela fait huit mois que cela dure.

Une dépression profonde ne passe pas longtemps inaperçue par la personne qui en est atteinte, mêmesi elle ne veut pas voir, elle sera rattrapper par les symptômes rapidement. Un fond dépressionnel peut passer plus facilement inaperçu car les critères qui le composent sont variables et différents d'un individu à l'autre et peuvent très bien engendrer ces symptômes par cercle vicieux de la psychosomatisation.

La piste est donc bonne mais les diagnostics différentiels restent donc très importants dans ce cas.

A bientôt.

Bon courage. Bien cordialement.

Portrait de lo.broc
J'aime 0

remoi

cystoscopie faite; dire que l'avais lu sur le net que cela ne faisait pas mal; mon oeil !!!
assez douloureux pour moi.
l'examen qui m'a fait le plus peur (20 ans de cigarette derrière moi !!!!)
et quand l'urologue remballe son tune et vous dit : rien tout est parfait, alors on jure au grand dieu, on jure, .......qu'on arrête de fumer et en sortant, pour décompresser on prend un café et ..une cigarette.

bonne soirée

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Bonjour lo.broc,

Bien venu au club... Ah ! je connais ces résolutions spontanées mais elles ne peuvent avoir d'efficacité parce qu'elle ne sont justement pas nourrient de réflexion... C'est pas grave, on aime à penser que l'on peut s'arrêter tout de suite... Mais la résolution s'envole dans une volute de fumée presque immédiatement... Avec ce coktail classique café et ...cigarette.

Oui, tout dépend de son propre ressenti, certains diront que cet examen n'est pas douloureux, d'autres diront que si, tout est affaire de perception de la douleur et d'appréhension aussi avant l'examen... Bon, il est fait, rien, tout est parfait = Allélouia de ce côté.

Reposez-vous maintenant. A bientôt.

Bon courage. Bien cordialement.

Portrait de lo.broc
J'aime 0

rebonjour

voila pour la partie tyroide :

pour rappel :

TSH à 3,40 (norme labo

T3 5,80 la norme labo est de 3,10 à 6,80
T4 14,80 la norme labo est de 12 à 23
ANTICORPS ANTI TPO négatif

J'ai passé l'échographie demandée et voila les résultats :

écho d'hier :
http://www.casimages.com/img.php?i=090227114741304097.jpg

en 2005 lors d'une précédente écho
http://www.casimages.com/img.php?i=090227114555525320.jpg

j'espères que vous pourrez-voir les images correctement.

il semblerait que le lobe droit ait un petit peu grossi depuis 2005 mais selon le radiologue tout est normal, pas de nodules, paroies fines etc etc

que vous disent ces résultats de sang et d'écho ?

merci encore

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

L'échographie montre un goitre modéré les lobes mêmes si dans les normes sont tout de même grands, donc la thyroïde est bien en train de se fatiguer ce qui est mit en évidence avec la TSH élevée et les hormones T4 très basses.

Les ganglions à proximité montrent bien l'inflammation de la thyroïde et l'écho de 2005 montre que le problème n'est pas nouveau du tout, mais n'a apparemment pas été prit en compte à l'époque. Mais peut-être que les résultats sanguins étaient alors corrects ?

Petite question : êtes-vous un homme ou une femme ?

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de lo.broc
J'aime 0

bonjour

je suis un homme.

l'echo de 2005 a conclu à une tyroide normale. le taux de tsh de l'époque était de 1,780 donc normale pour mon médecin. Donc rien n'a été fait de plus car tout était normal ---> aucune suite.

pourquoi dites-vous que la tyroide se fatigue. Parce qu'elle grossit un peu ?

J'ai appelé l'endocrino ce matin (elle travaille le samedi) et lui ai faxé le résultat de l'échographie.

Mon médecin a confirmé.

Pour elle RAS même s'il faudra surveiller dans un an.

Donc tout se termine maintenant concernant les investigations sur la tyroide.

Selon vous, les conclusions ne sont pas bonne ?
Qu'est-que je risque ?
Devrais-je avoir un traitement même en l'absence de nodules ?

merci

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Oui parce qu'elle grossit et que surtout la TSH est trop haute haute.

Et effectivement pour moi le médecin ne fait pas la bonne conclusion car une TSH aussi élevée et des T4 aussi basses, donnent la tendance à l'hypo et vos symptômes y font également penser.

J'ai voulu savoir si vous étiez un homme car, il faut savoir que les maladies de la thyroïde se développe plus rapidement chez les femmes que chez les hommes car les fluctuations hormonales sont plus fréquentes chez les femmes que chez les hommes.

Donc faites effectivement le contrôle échographique et sanguins dans un an ou avant si les symptômes venaient à s'aggraver.
Lors du prochain bilan sanguin demandez l'analyse des anticorps antithyroglobuline. Car les anti TPO sont eux négatifs mais vu le taux bas des hormones ont peut penser que les antithyroglobulines peuvent, eux, être élevés.

En tout cas, il ne faut pas stopper la piste de la thyroïde.
Pour le moment vous ne risquez rien, si ce n'est que de voir des symptômes d'hypo s'intensifier ou d'autres survenir.

Les nodules ne sont pas un élément déterminant pour prescrire un traitement. Ils peuvent l'être dans certains cas, mais ce qui importe surtout c'est le bilan biologique.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Pages

Participez au sujet "selles"

Articles à lire concernant "selles"

  • ... limitée. Dans ce cas la bile et plus précisément les sels biliaires ne sont plus totalement résorbés ce qui entraîne la ... 3D sur le foie et la vésicule biliaire)La fabrication des sels biliaires par le foie (synthèse hépatique) est augmentée. L'émulsion ...
  • ... à cause d'une pigmentation diffuse liée à des dépôts de sels d'argent. Pour en savoir plus : Intoxication par les sels d'argent. Commenter 0 J'aime 0 ...
  • ... L'intoxication par le plomb (en anglais lead), ou par les sels de plomb est l'ingestion d'un métal lourd d'un gris bleuté et toxique ... professionnelle ou domestique, le plomb ses vapeurs, ou ses sels pénètrent dans l'organisme par voie digestive, ou ...
  • ... Les sels biliaires sont l'acide cholique et l'acide chénodéoxycholique, ils sont ... gagné des électrons) sodium et potassium, ils donnent les sels biliaires.   Commenter 0 J'aime ...
  • ... (de façon semblable à la glycine) pour donner les sels biliaires. Les sels biliaires sont des acides constitués dans le foie à partir du ...