Portrait de mana13

bonjour, voilà je sécrète du lait quant je presse mes mamelons depuis à peut prés 5 mois mon taux de prolactine est normale, j'ai une hypothyroidie que je traite depuis 6ans et que je contrôle souvent mon genyco n'a pas demander de mamo dois la faire?

Portrait de lavosgienne6
J'aime 0

une galactorée peut avoir également une origine médicamenteuse, voir avec votre médecin si un des médicaments qui vous est donné n'en est pas cause.

Portrait de mana13
J'aime 0

je prend du levothyrox à 50µg d'aprés mon gényco celà ne provoque pas cet sécrétion

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Pourquoi prenez-vous du Levothyrox ou plus précisément quel type d'hypothyroïdie avez-vous ?

Le fait qu'il y ait galactorrhée indique qu'il peut y avoir un dysfonctionnement hypophysaire et donc même si la prolactine est normale.
Il existe plusieurs formes de dysfonctionnement de l'hypophyse. Donc il serait normal de faire des recherches à ce niveau.

Effectivement le Levothyrox ne peut pas être mit en cause.

Mais attention, ne pressez pas systématiquement et souvent les mammelons, sans quoi vous allez entretenir cette lactation.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de mana13
J'aime 0

bonjour
mon endocrinologue ne m'a jamais dis qu'il éxiste plusieurs type d'hypothyroidie, je souhaiterais avoir des précisions sur ce point si c'est possible afin d'en parler à l'endocrinologue ou au génico
cordialement mana13

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Hypothyroïdie :
Plusieurs hypothyroïdies

Hypothyroïdie primaire : la glande thyroïde ne fabrique pas assez d'hormones ou il existe un apport d'iode insuffisant. La thyroïde sera de très petite taille. La TSH est élevée, les hormones T3 et T4 seront très basses voire même hors norme minimale.

Hypothyroïdie secondaire : La thyroïde est de taille normale. L'hypophyse n'envoie pas assez de signaux à la thyroïde. . La TSH sera basse alors que les hormones T3 et T4 seront elles aussi très basses voire même hors norme basse.

Hypothyroïdie tertiaire : L'hypothalamus ne fabrique pas assez de TRH. La TRH est une hormone de l'hypothalamus pour stimuler l'antéhypophyse à produire de la TSH qui elle doit stimuler la thyroïde. La TSH est alors elle aussi basse, comme les hormones.

Remarque : Dans le cas des maladies secondaires ou tertiaires, ce sont les traitements se référent à l'hypophyse qui seront nécessaires, dans la mesure où bien évidemment le problème peut trouver une solution médicamenteuse ou chirurgicale.

Hypothyroïdie d'Hashimoto : Ce sont les anticorps antithyropéroxydase qui détruisent la thyropéroxydase et empêchent donc la thyroïde d'avoir de l'iode et aussi les anticorps antithyroglobuline qui eux détruisent la thyroglobuline qui est nécessaire à la production des hormones. Voir : La maladie d'Hashimoto.

Hypothyroïdie auto-immune :

1. Ce sont les anticorps antithyroglobuline UNIQUEMENT qui sont augmentés et détruisent donc la thyroglobuline. Il manque alors des hormones thyroïdiennes. Lorsque les anticorps ne seront plus actifs ou/et qu'ils diminueront, le traitement substitutif sera diminué voire même arrêté. La maladie peut cependant reprendre à tout moment et même évoluer vers une maladie d'Hashimoto.
2. Les anticorps antirécepteurs de la TSH peuvent être positifs.
Ils bloquent alors le signal de l'hypophyse, la TSH reste alors basse. Mais au contraire des antirécepteurs de la maladie de Basedow, ceux-ci ne stimulent pas la thyroïde. Donc les hormones sont basses. Explication plus détaillée dans la maladie d'Hashimoto.

Le traitement sera un substitut d'hormones thyroïdiennes.

Hypothyroïdie du post-partum : C'est une hypothyroïdie qui survient dans les mois qui suivent un accouchement. Voir : Les différentes thyroïdites.

Hypothyroïdie hépatique ou hypothyroïdie à T3 : La thyroïde n'est pas directement en cause. La TSH, les T4 seront même correctes mais c'est le bilan hépatique qui étant perturbé pour X raisons, gêne la conversion de la T4 en T3.
C'est le traitement du dysfonctionnement hépatique qui sera nécessaire en priorité. Le foie ne convertit pas assez de T4 en T3.

Hypothyroïdie iatrogène : Est une maladie provoquée par un traitement médical, des examens avec injections de produits de contraste ou un geste chirurgical. Peut être passagère ou définitive.

Hyperthyroïdie :
Plusieurs hyperthyroïdies

Hyperthyroïdie primaire : la glande thyroïde fabrique trop d'hormones ou il existe un apport d'iode trop important. La thyroïde sera de taille normale ou légèrement augmentée. La TSH est basse, les hormones T3 et T4 seront élevées à très élevées voire même hors norme maximale.

Hyperthyroïdie secondaire : La thyroïde est de taille normale. L'hypophyse envoie trop de signaux à la thyroïde. La TSH sera élevée alors que les hormones T3 et T4 seront elles aussi très élevées voire même hors norme haute.

Hyperthyroïdie tertiaire : L'hypothalamus fabrique trop de TRH. La TRH est une hormone de l'hypothalamus pour stimuler l'antéhypophyse à produire de la TSH qui elle doit stimuler la thyroïde. La TSH est alors elle aussi élevée, comme les hormones.

Remarque : Dans le cas des maladies secondaires ou tertiaires, ce sont les traitements se référant à l'hypophyse qui seront nécessaires, dans la mesure où bien évidemment le problème peut trouver une solution médicamenteuse ou chirurgicale.

Maladie de Basedow : Les anticorps antithyropéroxydase et les antithyroglobuline seront augmentés soit l'un ou l'autre ou les deux mais n'ont pas la même action que dans la maladie d'Hashimoto.
La maladie montrera surtout des anticorps antirécepteurs de la TSH supérieurs à la norme, et leur action est de bloquer le signal de la TSH mais aussi de stimuler la thyroïde. C'est sous l'impulsion de cette stimulation que la thyroïde produit en excès les hormones. Voir : la maladie de Basedow.

Thyroïdite subaigue de DE Quervain ou dite grippe de la thyroïde : C'est une hyperthyroïdie virale. Elle survient généralement dans les suites d'une maladie des voies respiratoires (grippe, bronchite,...etc). C'est une maladie qui peut se traiter, mais par uniquement un traitement anti-inflammatoire ou corticoïde mais JAMAIS de traitement anti-thyroïdien type Néo-mercazole. Voir : les autres thyroïdites.

Hyperthyroïdie du post-partum : C'est une hyperthyroïdie qui survient dans les tous premiers mois qui suivent un accouchement. En général, on ne traite pas car l'évolution sera naturellement et très rapidement vers l'euthyroïdie mais aussi vers l'hypothyroïdie. Dans ce cas, on traitera uniquement la phase d'hypothyroïdie. Voir : Les différentes thyroïdites.

Hyperthyroïdie hépatique ou hyperthyroïdie à T3 : La thyroïde n'est pas directement en cause. La TSH, les T4 seront même correctes mais c'est le bilan hépatique qui étant perturbé pour X raisons, gêne la conversion de la T4 en T3.
C'est le traitement du dysfonctionnement hépatique qui sera nécessaire en priorité. Le foie produit alors trop de T3.

Hyperthyroïdie iatrogène : Est une maladie provoquée par un traitement médical, des examens avec injections de produits de contraste ou un geste chirurgical. Peut être passagère ou définitive.

REMARQUE IMPORTANTE :
L'hyperthyroïdie a tendance à survenir après les fêtes de fin d'année ainsi que pendant les vacances d'été ou à la suite de celles-ci.
La raison en est généralement l'apport parfois excessif d'iode dans ces périodes.
Les fruits de mer, crustacés sont comme on le sait très prisés au moment des fêtes.
Lors des vacances, les départs vers le bord de la mer, l'alimentation par les produits de la mer, également entraînent donc une accumulation d'iode dans l'organisme et cela peut donc provoquer une hyperthyroïdie qui sera alors en principe passagère.

Donc avant de commencer un traitement freinateur thyroïdien si votre hyperthyroïdie survient après l'une de ces périodes, mieux vaut attendre 2 ou 3 mois et voir si le taux d'iode diminue et ainsi l'hyperthyroïdie s'éliminer.

D'où l'importance de faire les examens complets afin de ne pas traiter une hyperthyroïdie qui n'a pas à l'être.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de mana13
J'aime 0

merci pour ce cours sur la thyroide et les différents types d'hyper et d'hypothyroidie je contacterais mon endocrino pour voir quel type d'hypothyroidie aije mais dans tous celà quel je vous renvoie la question quel serais donc le type d'hypothyroidie qui provoquerai l'écoulement mammaire
merci

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Une hypothyroïdie hypophysaire.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de mana13
J'aime 0

encore une fois merci,
je souhaite savoir aussi si ce type d'hypothyroidie provoque une certaine stérilité chez la femme ou une lenteur de grossesse
bonne journée

Portrait de Christiane59
J'aime 0

C'est l'hypophyse qui régule les hormones.

Donc oui il est très fréquent que lorsqu'il y a un dysonctionnement hypophysaire il y a alors stérilité passagère.
Cela peut être d'autant plus important lorsque la thyroïde est touchée par ce dysfonctionnement de l'hypophyse.

La thyroïde, l'hypophyse seule, ayant un dysfonctionnement peuvent provoquer des difficultés pour une grossesse. Les deux peuvent donc également s'associer et donc compliquer encore un peu plus les choses.

Mais généralement des traitements sont possibles.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Participez au sujet "sécrétion lactée"