Portrait de Audrey-neuropsycho

bonjour, voilà maintenant quelques années que je sais que mon père n'est pas mon père. Ma mère me l'a dit quand j'avais 19 ans. Les relations n'ont jamais été super entre nous mais là, j'ai de plus en plus de mal. Je lui en veut beaucoup et n'arrive pas à lui pardonner. Alors que je sais que ce n'est pas elle mais mon père (de cœur) qui voulait me le cacher. Mon père biologique ne sait pas que j'existe, je suppose, puisqu'il est parti et ma mère avait décidée d'avorter (mais le médecin l'a convaincu de ma garder). Bref, comment faire pour lui pardonner, pour que les choses s'améliorent enfin entre nous? Merci de vos réponses.

Portrait de Wanwongka
J'aime 0

Audrey-neuropsycho wrote:
bonjour, voilà maintenant quelques années que je sais que mon père n'est pas mon père. Ma mère me l'a dit quand j'avais 19 ans. Les relations n'ont jamais été super entre nous mais là, j'ai de plus en plus de mal. Je lui en veut beaucoup et n'arrive pas à lui pardonner. Alors que je sais que ce n'est pas elle mais mon père (de cœur) qui voulait me le cacher. Mon père biologique ne sait pas que j'existe, je suppose, puisqu'il est parti et ma mère avait décidée d'avorter (mais le médecin l'a convaincu de ma garder). Bref, comment faire pour lui pardonner, pour que les choses s'améliorent enfin entre nous? Merci de vos réponses.

çà, c'est une bonne question. Mais une bonne neuro-psychologue doit bien avoir la réponse, non ? Il faut lâcher prise tout simplement et voir les côtés positifs de la chose :

1 - ta mère a écouté les conseil du médecin et t'a gardée

2 - tu as eu un père de coeur qui t'a probablement procuré l'affection dont a besoin un enfant

3 - il a assuré tes besoins matériels alors qu'il n'était pas ton père biologique : c'est un beau cadeau, non ?

4 - les histoires des adultes (en l'occurence celle qui a eu lieu entre ton père biologique et ta mère) ne regardent pas les enfants.

5 - Que te faut-il de plus puisque tu as été aimée, nourrie, logée, éduqée etc... ?

6 - quelque chose t'empêche-t-il de faire des recherches concernant ton père biologique ?

7 - il faut donc lâcher prise et agir.

Portrait de Audrey-neuropsycho
J'aime 0

coucou merci de ta réponse, il est vrai que matériellement, je n'ai pas à me plaindre.mais je n'ai pas eu l'affection dont un enfant peut rêver et ça aussi est un problème car la problématique de rejet et d'abandon revient sans cesse chez moi et je ne sais pas comment arranger ça! Ce qui me gêne dans le fait de retrouver mon père biologique, c'est la peur de l'échec et du rejet! voilà, agir, oui mais pour faire quoi? je ne pense pas que retrouver mon père est mon point de départ, et puis je ne suis pas prête pour ça!

Portrait de Wanwongka
J'aime 0

Audrey-neuropsycho wrote:
coucou merci de ta réponse, il est vrai que matériellement, je n'ai pas à me plaindre.mais je n'ai pas eu l'affection dont un enfant peut rêver et ça aussi est un problème car la problématique de rejet et d'abandon revient sans cesse chez moi et je ne sais pas comment arranger ça! Ce qui me gêne dans le fait de retrouver mon père biologique, c'est la peur de l'échec et du rejet! voilà, agir, oui mais pour faire quoi? je ne pense pas que retrouver mon père est mon point de départ, et puis je ne suis pas prête pour ça!

Il est certain que toi seule connais les tenants et aboutissants de tes problèmes. Pour ce qui est des solutions, c'est à toi de parler de ceux-ci à des personnes de confiance et si possible à un spécialiste et de choisir parmi les solutions qui te seront suggérées. De toutes façons, sache que la peur est un frein et non un moteur et tu as plus besoin d'un moteur que de freins. Bref, parles en !!!!

Portrait de Audrey-neuropsycho
J'aime 0

j'ai commencé une psychothérapie mais je trouve que ça ne va pas assez vite! mais je te remercie de tes réponses. A bientôt!

Portrait de Invitée1971
J'aime 0

Wanwongka wrote:
Audrey-neuropsycho wrote:
bonjour, voilà maintenant quelques années que je sais que mon père n'est pas mon père. Ma mère me l'a dit quand j'avais 19 ans. Les relations n'ont jamais été super entre nous mais là, j'ai de plus en plus de mal. Je lui en veut beaucoup et n'arrive pas à lui pardonner. Alors que je sais que ce n'est pas elle mais mon père (de cœur) qui voulait me le cacher. Mon père biologique ne sait pas que j'existe, je suppose, puisqu'il est parti et ma mère avait décidée d'avorter (mais le médecin l'a convaincu de ma garder). Bref, comment faire pour lui pardonner, pour que les choses s'améliorent enfin entre nous? Merci de vos réponses.

çà, c'est une bonne question. Mais une bonne neuro-psychologue doit bien avoir la réponse, non ? Il faut lâcher prise tout simplement et voir les côtés positifs de la chose :

1 - ta mère a écouté les conseil du médecin et t'a gardée

2 - tu as eu un père de coeur qui t'a probablement procuré l'affection dont a besoin un enfant

3 - il a assuré tes besoins matériels alors qu'il n'était pas ton père biologique : c'est un beau cadeau, non ?

4 - les histoires des adultes (en l'occurence celle qui a eu lieu entre ton père biologique et ta mère) ne regardent pas les enfants.

5 - Que te faut-il de plus puisque tu as été aimée, nourrie, logée, éduqée etc... ?

6 - quelque chose t'empêche-t-il de faire des recherches concernant ton père biologique ?

7 - il faut donc lâcher prise et agir.

C'est bien de secouer un peu les gens mais je trouve que le côté "souris à la vie - de quoi te plains-tu" est un peu marqué ici... enfin cela a l'air d'éveiller des choses positives pour audrey. chacun son tempérament. mais faites attention à tomber sur la "bonne" personne avec des discours aussi tranchés. dire ce genre de choses à un dépressif par exemple, c'est vraisemblablement très contre-productif. voilà c tout. bonne suite à tout le monde.

Participez au sujet "secret de famille"