Portrait de Sebastientien

Bonjour,

Je suis tombé de vélo (traumastisme lombaire simple sans fracture) et jai eu des douleurs lombaires qui se sont accentuées au fil des semaines. Mon medecin m'a prescrit Lamaline + Miorel + kiné.
Ce traitement m'a soulagé et la kiné m'a fait du bien mais par la suite les douleurs ont persistées au point que je ressentais des fourmillements, comme un courant électrique qui passait dans la fesse et le long de ma jambe gauche jusqu'au pied.

Mon medecin m'a dit qu'il s'agissait d'une sciatique gauche d'où ces douleurs neuropathiques (parestesies) et m'a prescrit un IRM dont le résultat est :

"discrete protrusion discale globale harmonieuse L4-L5 sans conflit discoradiculaire"

Ma question est : s'il n'y a pas de conflit radiculaire donc de pression du nerf comment se fait il que je ressente ces symptômes (fourmillements, picotements, décharge electrique....) ? Est il nécéssaire qu'il y ait une compression du nerf pour ressentir ces symptômes liés au nerf sciatique si j'ai bien compris ?

J'avoue que je n'y comprend plus rien, je sais qu'une hernie est la cause d'une sciatique (pression sur le nerf sciatique) mais ma protrusion est un début d'hernie donc pas encore une vraie hernie et en plus sans pression du nerf ????

S'il y a des neurologues ou des gens qui s'y connaissent bien sur ce forum, je le les remercie par avance pour les explications qu'ils pourraient m'apporter.

Bien cordialement.

Portrait de Sebastientien
J'aime 0

43 vues sur mon post et personne ne peut m'aider ?

Participez au sujet "Sciatique sans conflit radiculaire, c'est possible ?"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.

Articles à lire concernant "Sciatique sans conflit radiculaire, c'est possible ?"

  • ... qui serait consécutif à une sécrétion excessive d’hormones somatotropes pendant les grossesses. L’hormone somatotrope ou hormone de croissance (désignée par les Anglo-saxons par GH) stimule la croissance et ...
  • ... permet à notre corps de fabriquer puis d'utiliser les hormones thyroïdiennes qui assurent le bon développement de notre organisme. Il joue un rôle majeur dans la croissance du fœtus, mais aussi à l'adolescence et, chez la femme à ...
  • ... plusieurs malformations entraînant : Un retard de croissance survenant après la naissance. Un retard de développement ... l'appareil urinaire. Une insuffisance de sécrétion des hormones thyroïdiennes (hypothyroïdie). Une malabsorption. Des maladies ...
  • ... (alvéolite) après la sécrétion des facteurs de croissance, les cytokines, responsables de la stimulation ... au-dessus de chaque rein). L'aldostérone fait partie des hormones appelées minéralocorticostéroïdes. Elle est sécrétée dans ...
  • ... primitif. Dès cet instant apparaît une sécrétion d'hormones lutéinisantes que l'on appelle hormone gonadotrophine chorionique ... placentaire commence à fonctionner permettant ainsi la croissance de lembryon qui deviendra un foetus. Commenter 0 ...