Portrait de YesWeCan

Bonjour,
Ma femme est atteinte probalblement de schyzophrénie: cela lui est arrivé tardivement vers 30 ans en 2003 après une période de dépression et dans le même temps à une perte d'emploi (lié sans doute à sa dépression).
Il faut souligner qu'elle est originaire d'ex-Urss et vit en France depuis 10 ans.Elle n'a jamais connu son père qui serait encore vivant mais que sa mère a tojours tenu à écarter.
Quand ses crises sont apparues: elle entendait des voix notamment celles de sa mère et de sa grand-mère qui vivent encore à Minsk.
Ces voix semlaient être malicieuses, ricanaient sur son sort, sur un thème moqueur ou narquois.
Ses crises ont pris vers l'été 2003 suffisemment d'ampleur pour être sujette à des crises de nerfs où elle criait et pouvait le cas échéant se débattre en me griffant.
Elle affichait une forme de paranoiâ à l'égard des inconnus conduiant souvent à des malentendus ou des situations conflictuelles.
Après une agression dans l'immeuble où un voisin l'a giflée et où elle tombée par terre, elle était en crise de nerfs.
Elle refusait cependant d'envisager de se faire soigner: je n'ai pas eu d'autre solution de la conduire aux urgences où là un psychiatre a pris la décision de la faire interner d'office dans un Hopital Psychaitrique
Ce moment fut l'un des plus douloureux souvenirs de ma vie: elle s'est tout à coup retrouvée mélangée à des malades spychiatriques dangereux et soumis à l'autorisation d'un psychiatre qui l'a gardée en internement pendant 10 jours avanr finalement de la libérer avec l'obligation de se soigner au Zyprexa.
Les effets secondaires sont vite apparus: prise de poids, envie de dormir. Mais elle semlait cependnat apaisée.
Petit à petit, elle a réduit les prises de médicament jusqu'à les arrêter complètement et elle a cessé d'aller se rendre aux rendez-vous hebdomadaires au centre médio psychologique proche où le médecin psychiatre de l'hôpital la rencontrait pour un entretien.
4 ans après, elle va peut-être mieux en apparence mais continue à entendre des voix (de façon moins agressive) et à mener parfois des propos ou des interprétations sur la société ou la science un peu incohérents.
Je la trouve cependant passionnée par des domaines relevant de l'electronique, des nouvelles technologies mais toujours avec une intention de percer le secret des transmissions de pensées ou de formes d'espionnage technologique.
Récemment, elle s'est à nouveau inscrite à l'univertisté pour apprendre la programmation.
Elle n'est pas assommée par sa maladie: je la trouve créative, elle fait des vêtements originaux avec sa machine à codre, elle réalise de beaux dessins.
En revanche, elle conserve un comportement très peu sociable à l'égard des voisins ou des gens qu'elle ne connait pas: c'est sans doute la rasion pour laquelle elle ne peut pas trouver de travail actuellement, n'importe quel boulot d'hôtesse se termine pour elle par une rupture précipitée de contrat.
il nous est difficile de sortir, de prendre les transports en communs ou même d'aller au restaurant tant elle est rapidement importunée par des gens qui parlent ou qui éclatent de rire, des serveuses qui posent un verre ou une assiette avec maladresse, un passage trop fréquent de gens autour d'elle.
Elle n'aime pas les supermarchés bondés ou faire la queue à la caisse coincée entre des gens: je crois qu'elle est agoraphobe.
Elle est plutôt associale, ne dit pas bonjour, s'écarte des gens, elle n'a plus d'amies, et nous ne pouvons pas en avoir du fait de son attitude peu engageante.
A l'inverse elle adore la campagne, les animaux domestiques (chats, châtons ou petits chiens mais craint les pitbulls et autres chiens féroces), les animaux de la ferme (vaches, chèvres, poules, oies...).
Elle aime beaucoup la nature, la forêt, et surtout la mer (en particulier la méditerranée à cause de sa couleur bleue).
Elle a horreur des couleurs sombres et préfère les couleurs vives; rouge, jaune, vert...
Le problème est qu'elle rejette toute idée de se faire soigner parce qu'elle considère qu'elle n'est pas malade (elle me rétorque aussitôt que c'est moi qui devrait aller consulter un psychiatre) .
après l'expérience traumatisante qu'elle a vécu en hôpital psychiatrique et qu'elle me reproche sans arrêt, elle refuse obstinément l'idée de rencontrer un spécialiste qui risquerait de lui donner des médicaments qui la détraquent et qui la font grossir.
Il lui arrive pourtant de faire des cauchemards et parfois de crier pour avoir le dernier mot lrosque e la contrarie.
Pour conclure, je ne sais plus quel argument utiliser pour la convaincre de faire soigner.On m'a parlé de l'opital Sainte-Anne à Paris.
Est-ce que quelqu'un a une idée.

Portrait de valerie123
J'aime 0

le plus simple je pense que c'est 'en parler avec de vrais specialise

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

SVP pourriez-vous donner le lien direct, duquel provient cet extrait ?

Par respect pour les droits d'auteur, il est nécessaire de toujours donner la source directe.
Merci.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Argrath le Troll
J'aime 0

Il est surtout décent de signaler que le Docteur Whitaker fait partie de la Scientologie et en particulier du CCDH (http://www.ccdh.asso.fr/Liens-utiles_a60.html). Le CCDH est un faux nez de la scientologie qui en France est particulièrement reprsentée par Mr Jean-Sylvestre Thépénier qui contrairement au lien indiqué ci dessus n'a pas UN mais des dizaines de sites qui sont gérés sans doute automatiquement.
On notera avec grand plaisir que ceux ci sont exempts de toute possible réponse (commentaires ou forum). Je me suis inscrit personellement sur un forum de scientologie pour démentir les mensonges éhontés de ceux ci.
Cela fait plus d'un an, et je n'ai jamais eu de réponse...bien sur.

Monsieur faites confiance aux professionnels dont je suis (infirmier), nous connaissons la souffrance psychique des patients et la detresse que celle ci induit chez leurs proches.
Bon courage à vous et à votre femme.

Portrait de Argrath le Troll
J'aime 0

Bonjour
Vous demandez, voici mes résultats.
Je ne suis pas aller chercher bien loin.
http://www.ccdhmtl.org/notre-cause.html
Vous constaterez que le Dr Whitaker fait partie du CCDH; Or si vous cherchez dans les liens du CCDH:
http://www.ccdhmtl.org/profil-ccdh.html
Vous voyez bien que cellui ci a été fondé par la scientologie.
Or entre autres, celle ci prétends guérir les psychoses, qu'elles n'existent pas (en vrac), que les médecins et professionels de la psychiatrie sont tous des charlatans.
Quand aux procès intentés contre celui ci, il faut savoir qu'aux USA, il est possible de dire tout et surtout n'importe quoi. Par exemple, il est possible de diffuser des idées racistes et nazillones...
Ca ne m'étonne donc guère que celui ci n'ait (à ma connaissance) pas eu de procès.
Cordialement

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Ah oui mais attention, l s'agit de Julian et pas de Robert.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Argrath le Troll
J'aime 0

Effectivement mea culpa.
Mais vous trouverez cet article aussi interessant.
http://www.schizophrenia.com/bookreviews/MadinAmerica.htm
Et sur la récupération qu'a fait Whitaker (le journaliste-Robert) des écrits du Dr Breggin (scientologue)
"Many of Whitaker's errors originate in his liberal footnoting of Dr. Peter Breggin, who has acknowledged having received support from Scientology, as a source. "

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Il faut être plus prudent dans les affirmations car dans ce cas précis cela pourrait relever carrément d'un dépôt de plainte en diffamation.

Pensez à mieux vérifier vos informations et surtout les auteurs.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de pierrei
J'aime 0

Bonsoir

Je dois avouer n'avoir pas pu tout lire et je vous écris pour vous parlez du Zyprexa qui est une véritable s****** et ne doit jamais être pris au delà de 25 ans en tout cas pour ceux qui envisage l'immortalité biologique. D'après mes connaissances et certains ouï-dire j'estime qu'il multiplie au moins par 30 la destruction des cellules cérébrales.
De plus, il cancérise la prostate Ce médicament ne doit donc être utilisé qu’ à titre d'essai que sur des prostates déclarées et selon un protocole chrono-biologique mais certainement jamais journalièrement même à des doses inférieures à 2mg.
Pour le cas de votre femme avez vous essayez de petites doses de Benzodiazépine genre Temesta, Seresta quand la nuit on veut dormir a tout pris c'est bien pratique et moins destructif que d'obliger un cerveau qui manifestement ne veut pas dormir. Mais bon ça dépends du caractère de chacun. Il est clair qu’il n’en faut pas pour les personnes extraverties. Slt.

Participez au sujet "Schyzophérnie :comment convaincre une personne malade de se soigner"