Portrait de Louane

Bonjour à tous.
Mes parents sont divorcés et j'ai grandi avec mon père. Ma mère ayant vécu hors de la France depuis mon plus jeune âge. Récemment, j'ai appris qu'elle revenait et elle vit chez moi actuellement.
Depuis toujours, je savais qu'elle était fragile psychologiquement mais je viens de connaître le nom donné à sa maladie : SCHIZOPHRENIE PARANOIAQUE.
Depuis j'ai été confronté à son changement de personnalité, à ses moments d'absence, à ses chuchotements où elle semble parler à quelqu'un et ma venue l'interrompt.
Je dois vous avouer que être en contact avec sa maladie m'a secoué dans le sens que j'en suis venue à me demander, est-ce héréditaire ?!
Alors j'ai tapé sur google car j'avais besoin d'être rassurée. Mais à mon grand regret, je viens d'apprendre qu'elle est en partie héréditaire !!!!
Alors du coup j'ai peur d'avoir des enfants!!!! J'ai lu aussi que plusieurs gènes en sont à l'origine. Alors je me demande est-ce quelque chose que l'on peut dépister chez le bébé.
Je suis un peu beucoup débousolée et inquiète.
J'essaye de faire face à sa maladie devant elle mais derrière, j'ai une peur atroce. Et si mes enfants développait cette maladie mentale.
Je ne sais plus si être mère en ce qui me concerne est une bonne chose surtout si c'est héréditaire. Là je fais un blocage, j'ai si peur, je suis dépassée!!!!!!!!!!!!

Portrait de sam9066
J'aime 0

Bonjour,
je ne saurais t'aider, en revanche, ma mere souffre de paranoia, c'est sur. Shcizophrenie me parait etre un gros mot en ce qui la concerne. Elle na pas dhalucination, ne parle pas toute seule. Mythomane, certainement pas.
La paranoia me semble etre le seul mot juste. Convaincue detre surveillee en permanence par dobsucr gouvernement, ecoute telephonique , filature,messages cahes dans les journaux et JT, etc...

Pourtant , je nai absolument pas peur en ce qui concernerai une eventuelle heredite, ni pour moi ou deventuelle descendance.
Je pense que dans ton cas, le fait de tinquieter est tout a fait naturel, mais le fait est que tu auras le temps de toccuper de tes enfants. Ces troubles n'arrivent pas du jour au lendemain, et se soignent, surtout si on sy attaque tres tot. A mon humble avis. Je nai ni formation psychiatrique ou medicale.

Courage, tu tinquiete de" trop".

Portrait de patient121
J'aime 0

bonjour louane
voila,je vois que vous etes trés inquiette par rapport a votre avenir surtout en ce qui concerne l'eventuelle apparition de cette maladie chez vos enfants puisque elle est heriditaire;néanmoins je crois que vous avez tort si j'ose dire,
je ne vous juge pas en vous disant ceci, car moi meme j'avais ce mode de pensee négatif,vis-vis de tout ce qui concerne le future j'attendais le pire, je croyais que telle chose va m'arriver de telle sorte que cela m'empèche de progrésser,cela dit,je vous conseille d'enlever cette mauvaise idee de ta tete et de regarder l'avenir avec plus de positivite, et meme si il éxiste 40% pour que vos enfants auraient cette maladie cela ne doit pas vous pousser a renoncer a 60% de chance qu'ils soient tout a fait normaux.
j'espere que j'orais bientot de bonne nouvelles de toi louane
abientot

Portrait de Louane
J'aime 0

Merci pour vos messages. A ce niveau, je vais mieux.
J'ai essayé de m'occuper au mieux d'elle de combler ses moments d'absence ou autre en parlant avec en essayant de la faire rire. Et je trouvait que son comportement allait de mieux en mieux et hier soir, je me suis dit allé je l'amène au resto et j'ai senti son absence toute la soirée. Je lui posais des questions et ses réponses n'étaient pas de celles que je la sais répondre. Et de fil en aiguille, ça m'a fait très mal. J'ai réalisé que même si des fois ça va, les rechutes font parties du quotidien, on croirait repartir à la case zéro. Je n'étais pas préparer à être en contact avec sa maladie un jour, je pensais ne jamais la connaitre. Elle revient et je dois affronter ça et accepter que ma mère est ainsi. C'est si dur, j'en ai les larmes aux yeux et je suis si triste. Mon fiancé qui a appris en même temps que moi à la connaître me dit pourquoi je n'accepte pas, qu'elle le ressend, qu'elle est déjà triste et que ça n'arrange rien. Que je la rejette. C'est vrai que même si c'est un mot dur, cela décrit mon état depuis hier soir.
On a déjeuné toutes les 2, quand elle me parlait je lui répondais sinon rien, je lui demandais ce qu'elle voulait et lui préparais tartines, café et autres point.
J'aimerais lui dire qu'il faut m'excuser, que c'est dur pour moi mais j'ai peur d'empirer les choses, je sais que si je lui dis je vais pleurer mais ça me soulagerai de lui dire. Là elle est seule en bas et je ne suis même pas pres d'elle. Je ne sais ce qui est le mieux bien que rien n'est mieux : être près d'elle et qu'elle ressente que je ne vais pas bien et fasse le lien avec elle ou restez loin d'elle pour pas lui faire subir mon état. Je sais plus et je m'enveux parallèlement de son comportement que j'ai et qu'elle ne mérite.

Portrait de jory-lou06
J'aime 0

Bonjour Louane,

Que c'est difficile de comprendre cette maladie sournoise et méconnue de beaucoup de gens et je crois que c'est en partie parce qu'ils ont peur de voir la réalité en face et d'avouer que oui c'est vrai que cette maladie existe et que oui il est difficile d'aider et de comprendre ceux qui en souffrent.
Parce que ce qui arrive bien souvent c'est qu'au début, on crois davantage à de la manipulation qu'à une vraie maladie. On se dit que c'est plus facile de jouer la carte de malade que de celui qui veut se prendre en main et avancé. Que c'est une façon d'arriver à ces fins pour avoir ce qu'ils veulent et à n'importe quel prix.
Juste de dire le mot fait peur alors, il est beaucoup plus facile de se mettre la tête dans le sable et de faire celui ou celle qui ne voie et n'entend rien.

Je comprends ce que tu vis car j'ai un frère qui est décédé il y a 2ans½ et qui souffrait de cette maladie en plus de beaucoup d'autres choses.
Il faut dire qu'il a toujours été un garçon insécure et qui avait peur de tout ce qu'il y a de violent et en groupe il ne se sentait pas à l'aise mais sans plus. Un jour il y a eu un évènement qui a tout déclenché. Il s'est fait attaqué et après il est resté avec une certaine crainte face aux gens.
Ça semblait s'être atténué mais je crois que ce n'était qu'endormi temporairement dans son cerveau. Et puis un jour il a commencé à se refermer doucement qu'on n'a pas vu les signes évidents qu'il était au bord de la dépression. Tant et si bien qu'il a été hospitalisé parce que plus ça allait et plus il restait immobile à ne rien faire et les yeux vides.
Il est ressorti quelques temps après et même avec la prise de médicament, ça ne s'est pas amélioré. Il se sentait menacer constamment, il parlait tout seul, il devenait agressif et il se renfermait dans sa chambre pendant des heures. C'était carrément l'enfer et invivable pour lui comme pour ma soeur et mon autre frère avec qui il vivait. Il a dû être à nouveau hospitalisé et hop, on aurait dit que finalement il allait mieux. Parce que c'est ça la maladie, tu es bien et tout à coup tu deviens paranoïaque. Tellement qu'à un moment donné, on ne savait pas trop si il ne faisait pas semblant certains jours pour avoir ce qu'il voulait et attiré
Si tu savais comme je m'en veux encore d'avoir douter de lui à l'occasion car vois-tu je ne connaissais pas cette maladie et je crois qu'au fond je préférais mieux ne pas y croire.
Après qu'il soit décédé, j'ai vu un reportage à la télé qui parlait justement de cette maladie et c'est là que j'ai compris le calvaire qu'il vivait quotidiennement et j'ai tellement pleuré.......

Mais j'ai aussi compris que quoi que l'on fasse, on ne peut rien changer, car la plupart du temps, ils sont dans leur monde et ne vois et n'entende que ce qui représente ce monde. Mais que lorsqu'ils sont lucides, il faut le plus possible leur dire combien on les aime et les entourer de nos bras pour leur apporter le plus de notre réconfort possible car on sait que ce n'est que temporaire et que demain, ils seront quelqu'un d'autres.

Je suis de tout coeur avec toi par la pensée et je t'entoure de mes bras pour apaiser la peine que tu ressens. Dis-toi que tu n'es pas seule et surtout ne te sens pas coupable car tu n'y peut rien et que ce n'est pas ta faute.

Donne de tes nouvelles et reste radieuse le plus possible afin qu'elle sente que tu es là et profites des journées où elle est vraiment elle.

gros bisous et gros câlins remplies de tendresse
Jory-lou

Portrait de marinage
J'aime 0

bonjour tout le monde, j'ai lu avec interet le sujet que vous avez exposé louane, et je tiens à vous informer que cette maladie n'est pas héréditaire.
J'ai un membre de ma famille proche qui souffre de cette maladie depuis 25 ans maintenant, je dois dire que la vie n'est pas facile au quotidien, et pour lui, et pour l'entourage. Cette maladie psychiatrique est vraiment compliquée à vivre et les personnes qui en sont atteinds, difficile à cerner. De mon côté, j'ai décidé de la vivre en essayant de me préserver au maximum de cette personne, lors des ses crises. Ce n'est pas de l'egoïsme, comme certain vont le penser, mais le corps médical nous a conseillé ce mode de vie. Des bons moments, j'en n'ai également avec cette personne, mais les mauvais moments sont trop douloureux, et dificilement gerables.
Courage louane

Portrait de Préposée X
J'aime 0

Bonjour louane,

Je suis désolée pour ce que tu vit mais il faut arrêter de te culpabiliser pour ta mère, ca ne fera que te détruire. Je connais pleins de gens qui ont cette maladie et elle n'est pas facile a vivre pour l'entourage. Des fois, faut apprendre à se distancer du membre malade pour ne pas tomber malade nous-même. Je ne dis pas qu'il faut abandonner la personne ou désespérer mais bien se distancer émotionnellement quoique c'est difficile à faire. La maladie est hérédidaire malheureusement mais peut sauter une génération ou deux parfois. Une personne qui possède un membre de la famille atteint de la maladie a beaucoup plus de chance de développer la maladie ou d'avoir un enfant qui la développera. Mais cela reste du domaine du hasard. La schizophrénie se dévoile généralement vers l'âge de 18, 19 ans ou reste dormante et se dévoile plus tard après un choc suite à un événement traumatisant. En gros c''est une zone du cerveau qui semble enfler et empiéter sur les autres zones, ce qui provoque les hallucinations. Ceux-ci peuvent provoquer la paranoïa chez le malade puisque celui-ci se sentira memacé par les voix qu'il entend ou les choses qu'il voit et qui n'existent pas. Il existe des médicaments pour contrôler la maladie mais parfois, le bon dosage est difficile à cerner car chaque malade est différent. Pour certains, les médicaments fonctionnent à merveille alors que pour d'autres, c'est la souffrance au quotidien. Je souhaite de tout coeur que ta mère puisse trouver son équilibre un jour. La médication est très importante et doit être prise à tous les jours sans fautes. Il ne faut pas désespérer. Plusieurs personnes atteintes de cette maladie ont des périodes orageuses mais passent au travers et réussisent même à retrouver une vie normale et tout à fait fonctionnelle. Alors, courage

Portrait de GRATTE21
J'aime 0

Bonjour,
Par expérience,en parlant avec des personnes,celles-ci répondent que telle maladie ou pathologie est héréditaire,et cela même de la part de médecins.On dit que c'est héréditaire,car on n'a pas d'explications,alors c'est la réponse facile.
Par exemple,j'ai un oncle qui a fait la guerre d'Algérie,parti en bonne santé mentale,il a connu plus tard ce qu'on appelle de la paranoïa,des absences de points de repères,pertes des valeurs de la réalité,mais comment cela aurait-il pu en être autrement,vu quon a fait faire à ces gens des choses contraires à toute éthique humaine.Combien de soldats français ne sont-ils pas revenus "démolis" par ce conflit,de la même manière que bien des soldats revenus de la guerre d'Irak?
Ce qui a provoqué des drames familiaux,divorces,etc........
Pourrait-on analyser la vie de gens atteints de ce qu'on appelle la schizophrénie ou la paranoïa,et l'on pourrait certainement y voir des traumatismes divers,dus à l'éducation,aux circonstances de la vie?
Je ne crois que l'on naisse avec des souches de maladies qui pourraient se déclarer plus tard,mais pour moi,ce sont bien les circonstances de la vie qui mènent à ces pathologies.Combien une ou plusieurs déceptions amoureuses peuvent détruire un être humain,femme ou homme,comment peut-on savoir ce que deviendra une femme battue dans un foyer,et qui va élever seule ses enfants?
Et l'on va dire que ces personnes sont atteintes d'un mal dit héréditaire,je trouve que c'est aller beaucoup trop vite dans la besogne,allez parler ou discuter avec des responsables de "l'Armée du Salut",ou tout autre organisation humanitaire ,et vous verrez les situations extrêmes dans lesquelles ont été exposées bien des personnes,et pour beaucoup d'entre elles,on pourrait dire qu'elles sont schizophrènes ,le tout aggravé par de la paranoïa.Mais la paranoïa,ça ne vient pas tout seul,il y a bien eu une ou des circonstances traumatisantes pour qu'une personne subisse les conséquences d'une peur,une peur qui a des conséquences fatales dans le comportement.
Héréditaires,les circonstances de la vie?Il ne faut pas tout mélanger!?????J'ai une amie que l'on dit atteinte de schizophrénie,dans son premier mariage,elle a été une femme battue,a quitté cet homme,ensuite en rencontré un autre avec qui elle a eu un enfant qu'elle a pratiquement élevé seule,et aujourd'hui,cette femme est classée par la psychiatrie comme étant schizophrène,d'accord,mais que fait cette même psychiatrie pour l'aider à entamer une thérapie qui lui ferait grand bien,au lieu de cela,on la fige dans une étiquette qui l'écrase complètement,ainsi que des médicaments aux effets secondaires très pesants.Circonstances de la vie,et on lui fait croire qu'elle ne s'en remettra jamais:tout cela est ignoble,alors que bien des personnes s'en sortent avec des thérapies bien menées.
Héréditaire est un mot que l'on prononce trop facilement,et avant de le faire,il y a certainement d'autres choses à envisager.
Regardons aux vies tordues qu'ont subi certaines personnes et l'on comprendra,mais ça,ce n'est pas quelque chose d'héréditaire......
GRATTE21

Participez au sujet "Schizophrénie paranoaique"