Portrait de Sauvé

Depuis 15 ans je souffre de fatigue chronique, douleurs très fortes dans tout le corps, et petit à petit d'une paralysie s'installant avec le temps qui passe, et diminuant l'amplitude de tous mes mouvements.
Analyses approfondies : Mr vous n'avez rien, ce doit être de la fibromyalgie.
Comme traitement, Nexen et Ixprim, car les douleurs augmentant, je suis devenu impotent (du lit au fauteuil, du fauteuil au lit )sans ces médocs...
Lors de la visite chez mon opthalmo, il me décèle une blépharite (yeux rouges, inflammation des paupières) allergique me dit il. A quoi, il n'en sait rien et me cite : les champignons, les poussières les acariens, les médicaments, l'alimentation, le gluten ....etc ...

Consommant beaucoup de laitage par habitude (stupide d'ailleurs) je décide de supprimer ceux ci : plus d'yeux rouges. Je recommence les yaourts, lait : yeux rouges.
Je décide donc d'arrêter les laitages.
Au bout de 5 jours, plus de douleurs, et j'arrête le Nexen et Ixprim. Et cela continue depuis 1 mois : plus rien du tout. Je faisais donc une intolérance aux laitages ......
Si cela peut servir à quelqu'un, cela lui évitera 15 ans d'anti inflammatoires et anti douleurs nocifs pour les reins, foie, ... etc.

Je suis redevenu un jeune homme, et je revis ! ! ! normalement ! ! !

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Ce n'est pas forcément les laitages qui étaient mauvais pour vous, mais la quantité.
D'après ce que vous en dites vous étiez gros consommateur.
Or la consommation d'un aliment quel qu'il soit n'est un problème que dans le cas, ou elle est très importante. Ce sont les excès qui sont nuisibles pas l'aliment lui-même.

Ensuite évidemment il y a les intolérances. Dans le cas du lait on parle d'intolérance et pas du tout d'allergie. Ce n'est pas pareil.
L'intolérance l'organisme ne peut pas gérer la digestion d'un aliment.
L'allergie c'est le système immunitaire qui réagit à un aliment.
Et l'intolérance au lactose peut très bien se traiter. Les personnes qui y sont intolérantes sont des personnes dont l'organisme ne produit pas suffisamment de lactase qui permet de digérer le lactose.

Ce type d'intolérance peut entrainer bien des soucis évidemment, mais le problème peut aussi comme vous, être un problème de quantité.
Votre organisme est saturé et le restera sûrement à vie.

Cela dit les produits laitiers ne sont pas nocifs comme on peut bien souvent le lire.
Ils apportent beaucoup d'éléments nutritionnels très importants.

Petite question : pourquoi ce titre "sauvé des eaux" ? Je ne vois pas le rapport.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Sauvé
J'aime 0

Bonsoir et merci pour l'intérêt porté à mon témoignage........
Quelques précisions pour éclairer mon texte.
Je ne sais pas s'il s'agit de quantité absorbée : je mangeais environ la quantité équivalente à 400/500 grs de fromage blanc quotidiennement si j'additionne le lait, les yaourts, les desserts lactés, les fromages à pâte pressée et à pâte molle. Je ne crois pas qu'il s'agisse d'intolérance au lactose, car, d'après mes renseignements le lactose est fortement dégradé dans les yaourts et autres laits fermentés, et le phénomène est le même avec l'ingestion de yaourt. Je pense plutôt à une intolérance aux protéines du lait. Je dois vous dire que le bébé mesure 1.92 m et pèse 110 kgs, donc les doses ingérées peuvent être normales (???)

Je suis sidéré qu'en 15 ans la réponse du corps médical (généraliste, spécialiste de médecine interne, rhumatologue) n' été que de me bourrer de médocs, sans aborder une seule fois l'hypothèse.

Enfin, je dois vous dire que ma consommation d'Ixprim était, les derniers temps, de 3 par jour, de Nexen d'un tous les deux jours, et j'avais l'impression de me noyer dans une fleuve de médicaments, sans apporter de solution réelle à mon problème, et c'est pour cela que j'ai osé cette métaphore biblique.. . .

Ancien sportif (tennis) je supportais très mal cette situation

Je vis un véritable renouveau, je refais du sport (marche nordique), et je revis normalement alors que j'étais devenu une larve, incapable de se mouvoir sans les médocs. Heureusement, le reste des organes de l'individu est bien conservé et d'un dynamisme excellent, et n'a pas été altéré par les médicaments (notamment les reins)..

Maintenant, vous arriverez difficilement à me convaincre que le lait de vache est un aliment innocent pour l'homme. Sommes nous vraiment faits pour digérer toute notre vie un aliment qui a été crée pour nourrir le veau, surtout que les hormones données au vaches à lait pour augmenter le sacro saint rendement doivent passer dans le lait que nous consommons ?.....

PS : bien sûr j'ai encore quelques douleurs, mais que j'accepte volontiers (après 50 ans, quand on a pas de douleur en se réveillant le matin c'est qu'on est mort, dit le dicton ! ! ) mais elle sont d'une autre nature que celles que je ressentais. J'ai eu toujours beaucoup de difficultés à expliquer aux médecins mes douleurs : un mélange de courbatures fiévreuses, avec des crampes, et une paralysie progressive, altérant l' amplitude de mes mouvements....

Portrait de Asyrys
J'aime 0

Certes, le lait des vaches peut être dangereux pour certains gens. Toute la chimie présente dans le lait des vaches peut influencer le corps, il y a des personnes qui réagissent plus que les autres. Même si l'on prend du lait sans chimie, du vrai lait, ce n'est pas sûre qu'il peut être bien digeré par votre organisme. Il y a toujours des débats de ce sujet.

Il y a un article très intéressant sur ce sujet http://www.guadadvent.org/sante_article_lait_de_vache.php

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour

Vu la quantité de produis laitiers prise au quotidien, il est évident que si une intolérance au lactose peut être la cause. L'organisme produit du lactase en quantité limitée dirais-je, et donc si vous vous avez mangez autant de produits laitiers, il se peut qu'il n'y en avait pas assez et à la longue les problèmes se sont accentués.
Et ce même si dans les yaourts effectivement le taux est moins important voire inexistant que dans le fromage.

Le débat sur le lait, est venu à la suite de détracteurs afin de vendre leur propre produit. Les produits à base de soja, sont pour beaucoup dans cette polémique.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Participez au sujet "Sauvé des Eaux"