Portrait de emilie84

bonjour j'ai une question a vous poser qui m'angoisse beaucoup ca concerne la neurologie et aussi la cardiologie
j'ai 25 ans et quasiment tous les soirs je suis angoissée et cela depuis avril 2009 suite a un oedeme de quinck
mes questions: une rupture d'anevrisme se voit elle sur un scanner cérebral ? si oui peut on en avoir une plusieurs années apres le scanner ou est ce que c'est unique et que ca se voit sur le scanner ???
question cardio j'ai souvent mal au bras gauche une sensation de lourdeur jusqu'au doigts je pense que c'est du a l'angoisse mais ca m'inquiète beaucoup j'ai deja fais 2 éléctrocardiogramme 1 en avril 2009 et 1 en aout 2009 tout etais ok alors si un avc se prepare le voit on sur l'electro ou ca peut arriver a tout moment
en fait mes 2 questions se ressemblent malgrés les examens peut on quand meme en etre victime
je suis tres angoissée
merci de me répondre au plus vite
bonne soirée

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Non on ne peut pas observer ce phénomène de rupture, puisque un anévrisme peut se rompre à tout moment.

Mais a-t-on observé chez vous un anévrisme ?
Et cela dit les anévrismes peuvent se trouver dans diverses zones de l'organisme en fonction de l'artère en difficulté.
Donc vos sensations sont sûrement plus de l'ordre de l'angoisse et surtout d'une mauvaise information du problème.

Lisez : http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/anevrisme-arteriel-generalites-422.html
Vous y trouverez surtout aussi les principales causes de l'anévrisme.

Et cela dit ce n'est pas un problème neurologique mais un problème cardio-vasculaire.

Portrait de emilie84
J'aime 0

non aucun anevrisme décelé a ce jour je pense que c'est plutot des idées noires pour mon cas par contre depuis hier soir j'ai tjs mal au bras gauche c'est plus intense pendant un effort j'ai essayé de joindre mon medecin traitant il es injoignable et meme ses secretaire n'arrive pas a le joindre et m'on conseillé de me rendre aux urgences alors je vais y aller cet apres midi en esperant qu'il me prenne
merci de votre réponse

Portrait de emilie84
J'aime 0

j'ai été aux urgences cet apres midi ils m'ont fait une radio du bras et un electrocardiogramme mais rien d'anormal je suis un peu plus rassuré mais je me demande d'ou vient cette douleur

Participez au sujet "rupture d'anevrisme"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.

Articles à lire concernant "rupture d'anevrisme"

  • La surveillance de la qualité de l'allaitement repose avant tout sur la courbe de croissance (voir une courbe de croissance) et sur le bien-être du nourrisson.

    Ainsi, si le bébé est calme, détendu, a un bon sommeil, n'est pas agité, ne pleure pas et surtout si sa courbe de poids est régulièrement ascendante (c'est-à-dire s'il prend du poids : en moyenne de 25 à 30 g par jour durant les trois premiers mois), cela signifie qu'il n'y a pas de problème particulier. En ce qui concerne la prise de poids, une pesée une à deux fois par semaine est largement suffisante.

    Idéalement, le rythme des tétées doit être d'environ 6 à 7 / 24 heures, du moins au début. Ensuite, rapidement 5 tétées le jour, toutes les 4 heures (plus ou moins 1 heure) et 1 tétée la nuit, de manière à arriver si nécessaire à cinq tétées par jour et aucune la nuit vers 2 à 3 mois.

    La durée de la tétée n'excède pas généralement 10 minutes (pour un sein) et si besoin 20 minutes si la maman juge nécessaire de donner les deux seins. D'autre part, la pesée avant et après chaque tétée n'est pas indispensable parce que cela n'est pas vraiment le reflet exact de la quantité de lait avalée par le nourrisson ni d'ailleurs de sa qualité (pour laquelle une analyse chimique est inutile).

    Si toutefois on constate que l'allaitement est insuffisant et en particulier si le délai entre chaque tétée est inférieur à 3 heures, si l'on constate également une prise de poids insuffisante ou encore si l'enfant semble perturbé (pleurs fréquents par exemple), il est alors nécessaire de compléter l'allaitement par un lait adapté, généralement un lait hypoallergénique.

     

    Lire également :

    Allaitement (contre-indications)
    Sous-alimentation par l'allaitement au sein