Portrait de ALAINDU15

Bonjour,

Je vous écris pour tenter d'obtenir un avis sur ce qu'il m'arrive :
En juin 2017 je me suis retrouvé en quelque secondes paralysé de tout le côté gauche, j'ai été pris en charge par les urgences qui ont d'abord pensé à un AVC examen fait du cerveau : rien de concluant). J'ai donc été hospitalisé en neurologie avec de nombreux examens qui ont plus ou moins donné comme conclusion atteinte du système neuro végétatif avec des tentatives de traitement infructueuses dont pour une suspicion de Lyme, une infection bactériologique etc
Depuis, je suis atteint de brûlures très fortes dans la cuisse gauche à la limite du supportable, et cela commence à venir aussi dans le bassin et sur la cuisse droite. Toujours le m^me phénomène se produit au lever les jambes sont lourdes et gênantes (marche difficile) puis des sueurs apparaissent et disparaissent au bout de 5 minutes. Mais dés que je reste debout en position fixe ou que je marche plus de 5 minutes les brûlures viennent et augmentent jusqu'à que cela deviennent insupportable (seule solution m'asseoir très vite et encore ...) pire encore cela déclenche des vertiges, une baisse de vue et surtout des confusions importantes.

Je suis passé par toutes les conclusions, fibromyalgie, curarlgie, forme de sclérose, infections inconnue du système nerveux , forme d'AVC trop profond pour être vue et j'en passe sans parler des IRM . Plusieurs médecins me disent il y a quelque chose mais on trouve pas mais il ne faut pas rester comme ça !
J'ai vu un psychologue : RAS mais aussi un psychiatre qui m'a demandé ce que je venais faire, et m'a dit : "ce n'est pas parce que la médecine ne trouve pas que vous n'avez rien et c'est encore moins somatique , je suis m^me étonné que vous ne soyez pas dépressif "
La cuisse qui est brûlante quand on la touche ce n'est pas psy...les confusions non plus !

Chose tout de m^me étrange, c'est que depuis j'ai des chiffres en matière de réticulocytes beaucoup trop forts 10500/113000 /118000 au lieu de 75000, le labo me dit que cela n'est absolument pas normal surtout qu'ils ne baissent pas depuis 4 mois, première explication de mon généraliste :ce sont les antibiotiques !!!! Réponse des biologistes : trop ancien pour donner de tels chiffres et surtout cette stabilité des chiffres élevés. Un d'entres eux me dit que cette destruction massive de globules rouges que le corps doit remplacer en permanence peut entraîner des troubles importants du système nerveux et créer ce type de brûlures (j'ai m^me l'impression que cela brûle dans les os ).
La seule énigme pour lui pourquoi surtout le côté gauche !

J'a voue que tout ceci est socialement très perturbant, invalidant et épuisant d'autant plus que cela empire de jours en jours, les brûlures qui étaient présentes 2/3 jours par semaine , elles sont maintenant journalières .

Merci pour votre aide

Participez au sujet "RETICULOCYTES"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.