Portrait de livorne

Bonjour/Bonsoir,

Tout d'abord je m'excuse si mon message n'est pas adapté ou n'a rien à faire ici, je suis juste en quête de réponse et aimerais avoir vos avis.

Je me présente : étudiante de 18 ans, poids et taille moyens, assez sportive, je me rends compte que la plupart des médicaments que l'on me prescrit ou que je prends ne fonctionnent pas. Je m'explique :

1)Je ne prends plus de dolipranes/médicaments en vente libre de ce type, car je sais qu'il n'y aura aucun effet.
2)Depuis plusieurs années, j'ai des douleurs dorsales (qui s'étendent désormais jusqu'aux épaules et nuque, et au niveau des hanches, abdominaux et cuisses), qui me font vraiment mal (et aucun médecin jusqu'à présent n'a été capable d'y mettre un nom, car bilan sanguin et radio n'ont rien donnés). On m'a donc prescrit de l'ixprim (un antidouleur assez fort). Bilan : avec une prescription de deux à trois comprimés par jour, j'ai arrêté car je ne voyais pas de changements.
3)J'ai aussi des gros problèmes d'insomnie, je mets 1h à 2h pour m'endormir avec des réveils très très répétitifs (je ne dors que quelques heures par nuit). Et en journée, je suis constamment fatiguée, ce qui fait que je n'arrive pas à travailler. Là aussi, on m'a prescrit divers traitements, entre la mélathonine et mélange de médicaments aux plantes, aux anxyolytiques (Atarax et Alprazolam), jusqu'à récemment un somnifère (lormétazépam). Avec ce dernier seulement, je vois quelques changements (je me réveille moins souvent), mais je dors tout de même très peu (je mets toujours aussi longtemps à m'endormir et je me réveille tout de même la nuit). Je dois dormir environ entre 4 et 5h lorsque je m'estime passer une "bonne nuit", parfois moins. J'accumule donc la fatigue, et je n'arrive pas à tenir la journée car je suis dans un état constant de "veille". Les médecins ne savent pas quoi faire, je crois qu'ils commencent à douter, et moi aussi... Je précise aussi que je ne fume pas, ne bois pas et ne me drogue pas. Cependant, j'ai essayé de voir ma limite à l'alcool à une soirée, et j'ai là aussi dû arrêter, car je ne sentais pas l'ivresse venir (je me tenais debout sans problème et était tout à fait normale, attentive et concentrée), ainsi que la drogue (j'y suis allée mollo, mais là aussi aucun effet). De plus, je ressens la douleur, mais j'ai l'impression que mon seuil s'est élevé ces dernières années ... Je ne comprends pas ce qui m'arrive, et j'ai besoin de dormir car j'ai bientôt des examens... Est-ce que le problème est d'origine neurologique, ce qui fait qu'au niveau cérébral je ne réagis pas aux toxines?
Je précise aussi que je ne suis PAS stressée, et non anxieuse, ce qui fait que je n'ai pas forcément réagi aux anxyolytiques. Si je mets autant de temps à dormir, c'est que le soir je suis plus réveillée, et me mets à réfléchir. Je combine donc (je crois) deux types d'insomnie.

Je vous mets les différents traitements que l'on m'a prescrit :
Pour la douleur :
-Ibuprofène
-Kétoprofène
-Dolipranes
-Ixprim (=Tramadol/Paracétamol)

Pour le sommeil
-Circadin (à combiner avec Magvit, Somnusia et mélathonine)
-Omésélis
-Euphytose
-Alprazolam
-Atarax (pour celui-là j'étais plus fatiguée, mais uniquement le matin d'après, donc il réagissait bien trop tard)
-Lordmétazépam

(Je vous épargne les médicaments complémentaires, tels que ceux qui sont contre les nausées dûes au kétoprofène, par exemple..)
Je crois avoir à peu près tout dit, je sais que j'ai sans doute dû mal m'exprimer, en cas de question j'y répondrais bien volontiers !
Merci de votre patience,

Participez au sujet "Résistance aux médicaments?"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.