Portrait de nadegecelibat

en belgique arracher ses dents n'est pas remboursé, et coute cher, et pour un dentier il faut attendre 50 ans afin d'être remboursé d'une partie mais onm'a dit que si c'est nocif pour l'estomac après examen , la mutuelle rembourse l'arrachage qui peut me renseigner si vrai et quel examen passé et comment faire, je dois tout arracher, car mes dents déchaussées, cariées multiple abcès à répétition, comme je régurgite chaque jour depuis plusieurs années dentiste dit c'est l'acide de l'estomac qui m'a donné cela en plus de la cigarette et des sodas (coca) de graves problèmes mais par arrachage de dent c'est minimum 40 euros et dentier supérieur le moins cher coute 6OO euros et rien ne sera remboursé par la mutuelle, sauf si je souffre encore jusqu'à mes 50 ans la mutuelle remboursera une partie du dentier, que pis je faire merci de vos informations et conseils
bienà vous
nadege

Portrait de jeunasse
J'aime 0

La Sécurité Sociale rembourse mal disparate le dentaire. Pourtant, il s'agit d'un poste médical important qui pèse environ 10 % des dépenses de santé.

Participez au sujet "Remboursement Mutuelle"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.

Articles à lire concernant "Remboursement Mutuelle"

  • L'hypoamphotonie est l'hypotonie (diminution du tonus normal) des deux systèmes qui sont :

    • Le nerf sympathique.
    • Le nerf vague (nerf pneumogastrique).

     

  • Méthode consistant à injecter sous la peau (voie sous-cutanée) une grande quantité de solutés.

  • Terme désignant tout ce qui diminue le taux de sucre dans le sang. Les médicaments antidiabétiques oraux (médicaments à avaler) nécessitent une surveillance étroite à cause de leurs effets indésirables qui sont quelquefois gravissimes.

  • L'hypomimie (en anglais hypomimia), est un trouble neurologique caractérisé par une diminution, voire une perte de la mimique émotive.