Portrait de bendany

Bjr à toutes et à tous.
Voilà, SVP, depuis presque un an je souffre énormément de douleurs abdominales en même temps d’un mal de dos. J’ai été consulté et fais une échographie mais on me dit que tous va bien, aucune anomalie détecté mais malgré tout de temps en temps ces douleurs reviennent et c intenable. Ce n’est pas accompagné de diarrhée ni de constipation, mon appétit est le même, en résumé aucun des symptômes que j’ai lu sur les sites de médecines.
J’ai déjà essayée de prendre « eucarbon, spasfon injection et spasfon lyoc…. » mais sans résultat les douleurs persistent et même pendant 3 ou 4 jours de suite.
Est-ce bien le colon qui fait des siennes (avec un mal au bas du dos aussi insupportable) et si oui que me conseillez-vous de prendre ? Ou bien pourrait-il que ca soit autre chose que l’échographie n’aurait pas détecté ?
Svp répondez moi vite, je souffre réellement de tout ca et tout s’en ressent.
Un grand merci d’avance

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Une échographie ne peut pas démontrer des problèmes osseux.

Si vous avez une inflammation des lombaires ou du sacrum, cela se répercute dans l'abdomen.
Donc demandez un scanner ou IRM des lombaires et du sacrum au cas, où une sacro-iliite soit en cause.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de bendany
J'aime 0

Bonjour Christiane
Merci pour votre réponse.
Je voudrais une petite précision, si possible. Si réellement c’est le sacrum qui est atteint, est-ce qu’en parallèle j’aurais aussi mal du coté droit directement sous les cotes ?
D’autres symptômes : beaucoup de « pets » (désolée) et une envie d’aller aux toilettes trois à quatre fois par jour ; alors qu’en temps normal j’y vais chaque matin ! bien sûr en oubliant pas le mal de dos en même temps !!!
Pour être tout à fait franche avec vous, je ne fais pas du tout confiance au docteur marocain. Pour moi ce sont plus des charlatans plus qu’autre chose, donc je préfère me documenter un max avant d’aller en consulter un.
Très bonne journée et merci pour tout.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

L'inflammation qui se transpose aux intestins peut provoquer ce type de problèmes.
Mais tenter de dire quoique ce soit de plus maintenant, ce ne serait que suppositions.

Quant à la douleur sous les côtes, le côlon passe par là.
Mais dans ce cas c'est une coloscopie qui est nécessaire.

L'échographie a été faite en position couchée et position debout ou juste couchée ?

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de bendany
J'aime 0

Couchée sur le dos et sur les deux cotés, mais pas debout. Et comme je l’ai dis, pour eux tout était normal, aucune inflammation ou grosseur anormal.
Sachant que, et je viens de le constater, que je commence à sentir des sortes de crampes d’estomac alors que je viens de prendre mon petit déjeuner il y a pas plus de 2h voire 2h30 !! Et sur certain forum cela fait partie des symptômes cités.
Sincèrement un grand MERCI de prendre la peine de me répondre.

Portrait de blanche69200
J'aime 0

bonjour,

J'ai exactement les memes symptomes que vous avec une fatigue interminable, les jambes sont tres lourde et je m'essouffle tres vite. le mal de dos est constant, j'ai l'impression qu'on ma battu je n'arrive meme pas a toucher mes jambes mon ventre ou meme le dos. j'ai un scanner de prevu et j'appriende vraiment ce que l'on va me dire.

avez vous aussi entre autre ces symptomes la? merci

Portrait de bendany
J'aime 0

Bonjour,
Pour moi je ne ressens qu’une forte douleur au coté droit et un mal de dos insupportable.
Pas de jambes lourdes ni d’essoufflements.
C’est vrai qu’au moment des crises je n’arrive même pas à me pencher !!! Dur dur !!!!
Ce que j’ai lu sur certains forums c’est qu’il faut éviter la bière, le café, le lait, le pain (à remplacer par des biscottes), et certains fruits et légumes (à cause des substances gazeuses qu’ils contiennent) et surtout le stress.
Je n’ai pas tout suivi à la lettre mais ça va nettement mieux.
Si vous avez d’autres questions n’hésitez surtout pas.
Bien à vous.

Portrait de blanche69200
J'aime 0

avez vous subit des examens, est ce le medecin qui vous a demande de manger tel fruit ou feculent? car pour ma part mon medecin ne m'a rien dit. c'est moi qui est demander a faire ces examents....

Portrait de bendany
J'aime 0

ben non comme dis plus haut c'est ce que j'ai lu sur plusieurs forums et je me suis dis que de toute façon je ne perds rien à essayer (sauf quelque kilos LOL)
et ça a marché !!!
moi aussi d'ailleurs le medecin ne m'a rien dis!!!! ni examen ni régime

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

On ne supprime pas ces aliments, ils sont nécessaires.

Bien sûr qu'il ne faut pas exagérer mais supprimer les produits laitiers c'est une chose qui n'est pas à faire.
Le café oui peut agir sur les intestins en provoquant des diarrhées, normal puisque le café est diurétique donc il entraine l'eau avec lui.
Mais les produits laitiers non.
Et les gens qui disent qu'ils sont responsables d'intolérance, il faut savoir déjà qu'une intolérance aux produits laitiers est connue normalement dès les premiers jours de la vie.
Ce n'est pas quelque chose qui s'attrape. L'intolérance ou les problèmes de digestions sont dûs à un manque de lactase (l'organisme n'en produit pas suffisamment mais on peut y remédier par un traitement) qui permet de digérer le lactose.

Attention aux propos tenus à ce sujet car bien des choses sont dites, mais tout cela est partit d'une idée commerciale afin de vendre des produits à base de soja.
On ne supprime pas ainsi des aliments, là je parle donc surtout pour le lait, qui apportent des éléments nutritionnels indispensables à l'organisme.
Il faut savoir par exemple que le lait a un apport important en iode. Iode qui est absolument indispensable au bon fonctionnement de la thyroïde. L'absence de cet apport en iode, peut provoquer à long mais même à moyen terme, une diminution de la production d'hormones thyroïdiennes ce qui vous mettra en hypo et là pour le coup avec une hypo, la prise de poids risque de revenir à la vitesse grand V.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de blanche69200
J'aime 0

je vous remercie de m'avoir repondu et a toute votre attention. ces conseil me sont precxieux je ferait attention dorenavant. merci encore.

Portrait de Moustiquette
J'aime 0

Bonjour Bendany, j'espère qu'il n'est pas trop tard pour vous répondre. Votre description ressemble tout a fait à mes symptôme je crois. Depuis 1 an: 1er symptôme, une horrible douleur en bas du dos, proche coccyx, coté droit, accompagnée de douleur dans les intestins. Depuis décembe 2014, je n'ose meme plus marcher tellement le douleur du dos me déchire.

Je ne peux plus manger de gluten. Le riz et les pommes de terre me bloque la digestion. Je dois remplacer les pâtes de blé par des pates de maïs, sarrazin ou autre. J'utilisais des béquille depuis décembre 2014, jusqu'en Juillet cette année.

Mon intestin semble irrité + muscle et nerf autour du sacrum irrités

J'ai repris la marche lente sur courte distance depuis quelques semaines. des séances de chiro semble avoir aligné correctement la bascule de mon bassin+colonne+sacrum+hanche. Donc, j'ai repris un peu plus confiance à la marche. Mais j'ai toujours des douleurs dans le ventre qui me donnent des légères sensation désagréables mais pas trop douloureuse dans le haut des fesses+bas dos.

Avez-vous trouvé la source de votre problème ?

Je n'ai pas encore passé d'IRM, mais c'esrt dans les tuyaux.

Je suis impatiente d'entendre votre point de vue. Merci !

Portrait de Moustiquette
J'aime 0

Re- !
après qq recherche sur le sujet, je pense que c'est une sacro iliite... effrayant, non ?

Portrait de Biloute06
J'aime 0

Bonjour je souffre comme vous de mal de dos comme un tour de reins qui peut monter jusqu'à aux côtés parfois en ceinture , je suis Côme oppressée ainsi que hanche, et mollet gauche comme engourdi
D autre part, j'ai un peu mal comme un point ds la fosse iliaque gauche, suis souvent ballonnée et comme je suis en premenopause bien sonnée , j ai 48 ans ....je ne sais pas trop faire la part des choses
J ai vu un gastro mardî il y a cinq jours' il a échographie partout , tout allait bien sauf un épaississement colique à la limite du sigmoïde localisé avec une paroi a 7 mm sans diverticule visible nettement
Et un kyste ovaire gauche de deux cm
Il. M a demandé des analyses à la recherche d un syndrome inflammatoire ( il n y en a apparemment pas )et fait une recherche de ca 125. ( négative)
J ai vu le gynécologue le kyste est pour lui anodin
Bref , le gastro a aussi demandé une coloscopie et une gastroscopie. Pourquoi ? Ces signes sont ils suspects à l échographie ?
Je n'ai pas d emaladie digestives , sauf une tendançe aux ballonnements depuis ma premenopause
Je suis terrifiée, le gastro entérologue m a dit que ça pouvait être rien du tout , mais alors pourquoi un tel examen ?
Depuis' j ai beaucoup de mal à me rassurer il. Ma. donne du flagyl cinq jours...je ne vois pas trop d amélioration, à part que je suis constipée.
je ne comprends pas pourquoi des examens de dépistage ....et il y A
beaucoup de dépassement pour ces examens (50 et 30 pour anesthésiste) mais bon ...
Bref voilà si vous pouviez m éclairer quant à
La signification d un épaississement de la paroi colique de 7 mm localise
Commént se passe une coloscopie ? Les médecins nous donnent ils le résultat juste après? Font ils systématiquement des biopsies ?
Pourquoi une gastroscopie en plus d une colo ?
Merci beaucoup d avance de vos reponses

Portrait de moifrance
J'aime 0

Bonsoir à tous .

J'ai des symptômes qui s'apparentent aux vôtres . Du moins je crois .

Concernant mon histoire. J'ai 27 ans , je suis de nature très très très anxieuse.

il y a un an , ( septembre 2014 ) je suis allée pour contrôle routinier chez mon gynécologue Suite à cela , j'ai appris par mon docteur généraliste lors d'une simple visite qui n'avait rien à voir ( pour une bronchite ) qu'il fallait que je fasse des examens supplémentaires, et que ça pouvait être très grave. Je me suis sentie assommée d'apprendre ça par mon généraliste, alors que le gynécologue ne m'avait pas donné de nouvelles .

de là s'en est suivi des semaines, et des semaines de stress pour me décider à faire ces examens supplémentaires … d'attendre que les résultats tombent etc . Conclusion : fausse alerte . ÉNORME stress pour RIEN. Je suis restée dans cette angoisse intense 5 mois. ( oui j'ai eu du mal à retourner chez le gynécologue, du mal à reprendre rdv pour avoir les résultats … )

Une fois les résultats tombés, certes un soulagement , mais quelques jours plus tard j'ai commencé à ressentir des douleurs plus ou moins intenses , de façon chronique avec quelques crises + aiguës. Ces douleurs sont situées en dessous des côtes ( au niveau du plexus solaire ) , estomac ? foi ? colon ? elles peuvent se propager dans le dos , les omoplates , il m'arrive également d'avoir les côtes sensibles au touché … Lorsque je touche mon ventre, je trouve qu'il est dur , parfois gonflé , et douloureux. il en est de même sur les côtés ( sous les côtes ) Encore une fois , je précise, il y a certains jours , où la douleur est largement supportable, et d'autres jours où j'ai vraiment mal . Cette douleur + ou - forte , étant toujours présente, au quotidien , psychologiquement j'en ai marre .

je n'ai aucune douleur la nuit . Cependant, dès le réveil le matin en me levant, je sais d'avance si je vais avoir mal ou pas toute la journée… ce qui est DÉMORALISANT.

Il m'arrive parfois d'avoir une légère gêne respiratoire qui s'ajoute aux symptômes évoqués. Comme si certains organes avaient gonflé à l'intérieur, et me comprimé les poumons.

Mon alimentation est totalement équilibrée , je suis suivie par une diététicienne . Je fais donc attention. Je n'exerce pas d'activités physiques par manque de temps . Jusqu'à l'année dernière je n'avais jamais ressenti aucune gêne, aucune douleur au niveau du ventre.

je sais bien qu'il faudrait que je prenne rdv avec mon généraliste , pour connaitre la cause de tout ça … mais j'ai tellement stressé l'année dernière , que je n'ai pas envie de repartir dans cette psychose constante. Les salles d'attente, le stress , les ongles qui y passent , les nuits blanches à attendre ce qu'on va nous annoncer …
Ayant accompagné des personnes atteintes d'un cancer, dans leurs traitements , leur quotidien , leur combat… j'ai une peur en moi incontrôlable, bien que je sache qu'il faut parfois mieux savoir , plutôt qu'attendre.
J'espère une chose, que cette douleur disparaisse comme elle est arrivée .
Depuis une semaine , je prends du sédatif PC pour me "calmer". Je fais également une cure d'un comprimé totalement homéopathique qui a comme action drainage du foi , de la vésicule bilaire etc .
il semblerait , je dis bien , il semblerait , que ce soit légèrement mieux … Mais tant que ça n'aura pas totalement disparu , je ne me sentirai plus jamais comme avant , c'est à dire bien.

Certains d'entre vous se reconnaissent dans mon poste ? avez vous trouvé une solution à un problème qui semblerait correspondre au mien ?

Au plaisir de vous lire …

PS : svp ne me dites pas " vas chez le médecin " … je vais le faire , quand ? je ne sais pas , mais je sais qu'il faut que je le fasse.

Portrait de lolo2803
J'aime 0

Bonjour,
J'ai 16 ans et je souffre EXACTEMENT des mêmes symptômes que toi depuis le mois de juillet...
Certains jours c'est supportable voire inexistant et d'autres très douloureux....
On m'a dit que c'était du stress. Mais c'est tellement facile de dire cela. Sauf que je suis stressée depuis toujours alors que s'est-il passé pour que ces symptômes se déclenchent? Depuis le mois de juillet donc, j'enchaîne les traitements et les visites médicales que je détestent. Je suis d'abord allée aux urgences alors que ça devenait insupportable.
Pour eux: simple aérophagie et "cinéma nerveux" selon eux. Ensuite j'ai vu 3 gastro-enthérologues: 3 sons de cloches différents . Collite.Aerophagie.Pillule (je suis sous pilule car mes règles sont beaucoup trop douloureuses et je fais souvent des malaises.) J'ai donc tout essayé. Traitements homéopathiques , je suis une adepte des remèdes naturels de toute façon, l'arrêt du gluten , l'arrêt des légumes crus (selon ma pharmacienne ça irrite), spasfon et bedelix selon ma généraliste chez qui j'ai déjà fait 4 visites. Puis j'ai fait une échographie allongée : RIEN. Et là je viens de finir un traitement chez une ostéopathe super qui m'a arrangé pleins de petits maux SAUF celui-ci. Comme je fais de la muscu, j'avais mal au dos et souvent des crampes: là-dessus c'est parfait. Mais elle n'est pas arrivé à me soigner cette saleté. Là j'ai un RDV avec une nouvelle gynécologue la mienne est pourrie pour le mois de février (le temps de souffir: bah ouais quoi c'est les gynécos! Pfff...) et chez une spécialiste de l'acupuncture en espérant que ça marche je deviens folle!!! En plus je fais de la musique et comme tous, je stresse et le stress ajoute encore à la douleur...
J'en ai marre. Bref. Depuis ton message as-tu fais des examens complémentaires? As-tu trouvé d'autres remèdes? Je te tiens également au courant :-)
A bientôt :)

Portrait de nat74
J'aime 0

salut les filles, je m'appelle Nathalie et j'ai 40 ans. J'ai depuis 3 mois les même symptômes que vous avec maux d'intestins ( autour du nombril surtout en haut),inconfort sous les côtes, nausées, maux au milieu du dos ainsi que les omoplates et difficultés pour aller à la selle. Mon médecin m'a prescrit en oct du météospasmine, un désinfectant intestinal car pour lui c'était viral. Le temps a passé et Tjours les même symptômes donc nouveaux traitements Carbo levures et écho abdo et prélèvements de selles. Pas de bactéries ni parasites. Maintenant il m'a prescrit des probiotiques mais je ne voit pas le changement. Pour précisez, je suis d'un tempérament très anxieuse depuis ma naissance et ça c'est gravé depuis le cancer de mon frère. J'ai fait un burn out dans mon boulot, j'ai pris des anti dépresseurs pendant un an à cause de ma glossodynie. Maintenant j'ai changé de profession mais mon anxiété est tours présente suite à différents problèmes de couple. Je pense que nos maux de ventre sont liés avec nos émotions. On dit que l'intestin est un deuxième cerveau!!! J'ai commencé un cure de millepertuis, de l'homéopathie pour les maux de ventre, des infusions de plantes, un changement alimentaire avec diminution de certains légumes qui pourraient créer de la fermentation, plus de café. Mon médecin veut attendre que je parte en vacances pour savoir si ça arrangera les choses sinon en janvier ça sera coloscopie.

Portrait de bourlet marie helene
J'aime 0

Bonsoir,
Je viens de traverser 16 ans de problèmes graves ( malades dans ma famille , décès de mon mari, situation familiale triste) et j'ai l'impression que mon corps me présente la facture: mal au ventre ( de l'estomac au bas du ventre) et au bas du dos. Demain je vais passer une échographie abdominale.Ma prise de sang est normale.Les douleurs vont et viennent depuis un mois. J'ai lu le Science et Vie qui traite du deuxième cerveau qu'est l'intestin. C'est passionnant.

Portrait de Moustiquette
J'aime 0

J'ai lu avec une grande attention tous vos témoignages. Plus le temps passe et plus je pense que nos symptomes sont en effet causés par notre stress... c'est sur, c'est facile a dire, mais pour une fois, je pense que c'est bien vrai. J'ai largement espacé mes séances de chiro, colone et bassin ont été réalignés. séances de kiné rééducation à la marche, renforcement du bassin depuis fin aout. Je ne suis pas prete pour la grande rando. mais j'ai repris la marche, courte, lente, sans les béquilles depuis fin aout, je pense que ma couleur s'estompe. que c'est il passé ? Je pense de plus en plus que tout cela a été causé par: 1) stress 2) sport intensif pour elimner le stress, cercle vicieux 3) arret du sport car trop de boulot 4) trop boulot donc stress 5) plus de sport, affaiblissement des muscles du bassin + dos 6) l affaiblissement à laisser apparaitre une faille peut etre éxistante cachée. Aujourd'hui, intestins, digestions ca commence à se remettre. aucun doute les ventre et le bas du dos sont liés: lorsuqe je masse la zone de mon coccyx, les intestins gargouillent immédiatement. Un livre à lire, il m'a bcp aidé: "et si c'était le ventre" de Pierre Pallardy. Je commence à sortir la tete de l'eau, j'ai repris une activité "normale" petit à petit", mais la crainte que le douleur revienne un jour ne me lâche pas. Mon plus gros combat: relacher les stress des dernieres années, relacher mon ventre et vaincre ma peur de remarcher un jour normalement. dans l'attente de vous lire, car chaque nouveau message est un soutien de plus dans notre mysterieux combat.

Portrait de nat74
J'aime 0

J'ai regardé hier sur you tube une vidéo qui s'appelle notre ventre notre deuxième cerveau et ça confirme ce que je pensais. Le plus compliqué à mon goût c'est le changement alimentaire. Je suis frustrée car je ne sais plus manger sans me faire du mal, qui donc frustré dit stressée . Je dois partir en voyage et c'est la que j'angoisse car la nourriture et très différentes . J'ai une théorie sur le fait du changement de saison...pour moi ça a commencé au mois d'octobre une saison que je n'affectionne pas spécialement. Est ce que les saisons peuvent avoir une influence sur notre organisme? Comme le ventre est notre deuxième cerveau! Je constate qu'on arrive a aider les gens en leur prescrivent des anti depresseurs , c'est donc bien en relation avec nos émotions . Dans quelques temps j'essayerais l'hypnose car ça a de bon résultat sur l'intestin irritable. Vous en pensez quoi? Avez vous trouvé un traitement efficaces? Peut être que les vacances vont m'aider à lâcher la pression. Et oui je vais commencer une nouvelle thérapie qui s'appelle l'EMDR, ça m'aidera à décharger mes casseroles!

Portrait de bourlet marie helene
J'aime 0

Bonsoir,
J'ai les mêmes symptômes et je vais passer une échographie abdominale demain: j'espère qu'il n'y aura rien comme vous. J'ai aussi mal au bas du dos. les deux maux vont et viennent mais ne passent pas depuis un mois.On m'a fait une prise de sang : tout est normal. Comme cela fait 1§ ans que j'ai ennuis après ennuis, je me dit que c'est peut-être somatique.

Portrait de maud29
J'aime 0

Bonsoir,

Je viens de lire vos témoignages qui me font plaisir(!!!) car je me rends compte que je ne suis pas un cas isolé.
Je vous explique en quelques lignes : depuis un an, je souffre de douleurs lombaires qui relient en même temps les intestins et la région pelvienne. En général, les douleurs commencent par le dos dès le réveil. Sans la prise de médicament, la douleur s'installe et grimpe en puissance dans la journée.
En février, j'ai vu mon médecin traitant qui a pensé à une constipation sérieuse dûe au stress. Résultat une semaine d'arrêt avec décontractant et doliprane. Entre temps, j'avais effectué une radio du bassin qui n'a rien révélé bien sûr.
En parallèle, je me disais que çà pouvait être dû à mes cycles et à mon changement de contraception ; donc, j'ai consulté ma gynécologue qui n'a rien trouvé sur l'échographie. En avril, elle m'a orienté vers un spécialiste de la douleur chronique.
Résultat de l'entretien avec cet expert, çà serait dû à mon utérus rétroversé. Du coup, il me donne un espèce d'anneau pour atténuer les douleurs et des séances de kiné. Bilan, rien de mieux.
En octobre dernier, il m'oriente vers un mésothérapeute ; son but c'est soigner la douleur sans la prise de médicament directe dans les organes comme le foie ou l'estomac qui sont malmenés par la prise répétée de médicaments. Première séance ; un vrai calvaire car les piqûres sur le dos sont un vrai supplice. Du coup, j'ai droit à de l'acupuncture pour me détendre avant la mésothérapie. D'après le mésothérapeute , je vais devoir sans doute revoir mon alimentation car mes intestins sont très douloureux et faire des séances d'hypnose pour m'aider à être moins anxieuse.
Aujourd'hui, je ne vais pas mieux ; néanmoins, j'ai une IRM de prévu en janvier pour la région pelvienne et une autre pour le dos en février. J'avoue que des fois, j'ai envie de crier quand je vois tout le temps qui s'est écoulé depuis ma première consultation.
Honnêtement, j'attends beaucoup de mes IRM.
Voilà mon parcours depuis plus d'un an.....

Je me rends compte qu'il est difficile d'être prise au sérieux lorsqu'on ne sait pas vraiment d'où vient la douleur. Surtout c'est fatiguant de toujours raconté son histoire à quelqu'un de différent.

Portrait de tmeny
J'aime 0

salut
bendany des nouvelles ?
rien de grave j'espère?

Portrait de tmeny
J'aime 0

parfois je me dis qu'il ne faut pas trop tripoter,les médecins ,pas tous en tout cas,sont la pour vous mettre sur un brasier de doutes et vous stresser...je ne les aime pas trop.Ils ont tué mon mari.
ces douleurs et crampes abdominaux et douleurs dorsales j'en souffre depuis des années,aujourd'hui les crises sont plus pesantes sans doute avec la ménopause,les choses s'accentuent encore plus et c'est le désordre la dedans.
Mais bon.
Je crois que le colon est le fouteur de merde par excellence dans le corps,j'en ai toujours souffert ,le stress aidant il devient l'horreur...il fait tout pour nous faire chier et nul organe n'est épargné...et du coup nous avons tous les symptomes et les diagnostics sont décuplés...
Que faut il faire ?
chercher du coté de la nature,boire des infusions séparées et voir la réaction du corps,s'observer quoi...bah oui,il faut se faire une raison et trouver le temps de s'observer...
Les manifestations des douleurs en temps et en nature ne sont continues,c'est donc en relation avec notre alimentation ,notre environnement et surtout avec notre psychique.
C'est bien qu'on en discute sur de tels espaces...il suffit parfois d'un mot pour tout changer.

Portrait de MichelleSo
J'aime 0

Bonjour,
J'ai les mêmes symptomes mais aujourd'hui les douleurs ont disparu à 70 % et les fréquences sont moindre.
Mon gastro m'a diagnostiqué une colopathie, syndrome du colon irritable.
Au début j'ai suivi les recommandations de mon gastro : médocs qui devaient être à vie et une diète FODMAP.
Les médicaments me détraquaient alors je les ai complètement arrêté. Mais je suis un régime fodmap en faisant quelques entorses mais je vais vraiment mieux. Toutefois je vais quand même voir mon gastro car je be suis pas médecin et qu'un contrôle est important.

Portrait de rico2009
J'aime 0

Bonjour,

Depuis une semaine, j'ai un mal de dos très très important au niveau gauche des reins. Dans un premier temps mon medecin généraliste m'a donné de la codéine et une séance de kiné. Résultat après un énorme crac, j'ai encore plus mal mais du coté droit maintenant.
je suis sous morphine depuis 5 jours et changement de Kiné pour des massages et surtout plus de "crac".
Me sentant légèrement mieux, je viens d'arrêter la morphine.
Mais en conclusion, je me demande si ce mal de dos ne vient pas du colon....
Je ne sais pas si certains d'entre vous ont essayé les pro biotiques, ou d'essayer de soigner leur colon ?
Y a t il une relation possible entre le colon qui pourrait appuyer sur le muscles lombaires ?

Participez au sujet "relation entre mal de dos et colon"