Portrait de pepeyelia

En periode de regles depuis 3 ou 4 jours sous pilule depuis un mois,
j'avais de touts petits saignements, presque rien, et puis un soir une douleur tres tres vive commence au niveau des ovaires, les saignements de regles s'intensifient, la douleur arrive par vagues, l'intensite augmente tellement que la douleur arrive a en etre insupportable (comparable a une douleur d'apendicite), la douleur se deplace, maitenent j'ai mal au centre au niveau de l'uterus.
Arrive le pic de douleur, et puis apres plus rien. Il n'y a plus de grosses vagues de douleur, seulement une petite douleur constante (le tout aura dure quelques heures). Je m'apaise. Je me leve, et la je sens une perte au niveau du vagin. Une sorte de poche de peau sanguinolante de 5 cm de diametre.
Le gynecologue de l'hopital n'a pas de reponse, je lui precise que cela faisait deux semaines que j'avais des douleurs aux seins, il me dit simplement que ca aurait pu etre une fausse couche (ce qui me parait peu probable) comme autre chose et que ce n'est pas grave. Il me recommande d'arreter la pilule pour le mois qui suit. Donc je ne m'inquiete pas et ne vais pas consulter apres l'incident.

Un mois passe, mes regles arrivent, de legeres regles, assez douloureuses mais supportables. Tout se passe normalement, je reprend donc la pilule a ce moment la.

Un mois passe, a nouveau sous pilule donc, j'ai remal aux seins pendant les premieres semaines puis arrivent les regles a la fin de la plaquette, de petites regles avec de toutes petites pertes de sang. Puis un soir rebelotte! Je commence a perdre une quantite plus importante de sang, de tres tres tres fortes douleurs arrivent par vagues, jusqu'a en devenir insupportable. Tout recommence pareil que la premiere fois. Je subis la meme perte de cette poche de peau gelatineuse, peut etre un peu plus grosse cette fois.
Le gyneco de l'hopital (pas le meme que la premiere fois), n'a pas de reponse non plus. Les analyses pratiquees ne revelent rien. Il me conseil juste de prendre une quantite d'analgesiques appropriee a ma douleur et de retourner consulter un gyneco de jour (la il etait 5h du mat...).

Seulement voila, la douleur etait vraiment tres tres intense, ce n'est pas simplement une forte douleur de regle (j'y suis habituee, je sais ce que c'est), c'est bien plus fort, et ce qu'ils me filaient a l'hopital sous perf et puis en suppositoires ne m'a a aucun moment soulagee.

Je precise que je suis au japon depuis deux mois et que tout ceci m'est arrive sur le sol nippon, n'ai eu aucune relation sexuelle depuis ces deux mois, mon partenaire etant reste en Europe.
Ma pilule s'apelle Meliane, je n'etais plus sous pilule depuis plus d'un an avant de commencer a la prendre. J'ai fait un frotis juste avant de partir pour le japon (juste un mois donc avant que m'arrive ces incidents) et tout etait en ordre.

J'aimerais pouvoir comprendre ce qu'il m'est arrive, d'ici quelques jours je vais tenter d'aler consulter une gyneco qui parle francais et faire des analyses plus poussees.
Connaisez vous des cas similaires?

Portrait de Salamandre
J'aime 0

Est-ce qu'on vous a fait une échographie au japon ? Je les connais ces pertes de peau sanguinolentes, ça m'arrive quelquefois depuis un an, j'en évacue quelquefois de la taille d'un oeuf (moi j'appelle ça des caillots). Mon gynéco m'a fait une echo pour rechercher un fybrome et il n'y a rien. A-t-on dans votre cas envisagé que celà pouvait en être un ?

Portrait de pepeyelia
J'aime 0

J'ai eu droit a une echo et des radios. Le gyneco n'a rien vu....
Je viens de parler a mon medecin en france par telephone et il pense que c'est une endométriose.

Participez au sujet "Que m'arrive-il?"