Portrait de AMIJO

Bonjour, Le 25/12/07, à la suite d'une violente chute en ski, j'ai été transportée aux services des urgences de l'hôpital du lieu où je passai quelques jours de vacances. Je ne pouvais plus marcher et je souffrais énormément du bassin, du rachis lombaire, du vagin, du bas de la fesse du côté où je me suis réceptionnée...
Après des heures d'attente et très peu d'humanité de la part du personnel soignant, une radiographie de la colonne vertébrale puis du bassin ont été passées. On m'a annoncé qu'il n'y a aucune fracture et rien de neurologique. On m'a prescrit un analgésique morphinique et on m'a demandé de partir alors que je ne pouvais pas m'appuyer sur mes jambes sans hurler de douleurs.

J'ai fait appel à ma mutuelle pour me faire rapatrier. Arrivée chez moi, je me suis retrouvée livrée à moi-même puisque je vis seule. N'étant pas du genre à m'écouter et d'un caractère très endurante à la douleur, je me suis déplacée comme j'ai pu combattant mes douleurs. Je faisais entièrement confiance au diagnostic qui était contusion vertébrale non précisément localisée et contusions multiples de la ceinture pelvienne.

Le délai de l'analgésique morphinique qui me soulageait bien les douleurs sauf en appui de mes jambes, étant limité, j'ai du le remplacer par des antalgiques traditonnels. Les douleurs se sont révélées être très violentes même en position de repos. Après des semaines de patience, j'ai demandé des examens complémentaires et le scanner a diagnostiqué multiple fractures du bassin (fracture du coccyx, du sacrum, de la symphyse publienne, de l'aileron sacré, du l'ischion gauche).

D’après le médecin qui m’a annoncé le verdict du scanner, en cas de fractures multiples, il est nécessaire d'empêcher le bassin de supporter le poids du corps placé au-dessus de lui pour lui permettre une consolidation convenable. J’aurai donc du être hospitalisée, immobilisée dans une coquille durant des mois.

Mon rhumatologue m’a dit qu’étant donné que je n’ai pas été au repos total, mes fractures peuvent très bien mal se consolider au risque de souffrir de complications ensuite, style douleurs chroniques, ou autre...

Peut-on considérer qu’il s’agit là d’une erreur voire même d’une négligence médicale ?

Je suis tout à fait conscient que l’examen standard principal des traumatismes en urgence est la radiographie. Mais je ne pense pas qu’il soit professionnellement raisonnable, médicalement parlant, de demander à un patient qui se plaint de nombreuses douleurs intenses dont certaines bien localisées et qui se trouve dans l’incapacité de se mouvoir, de sortir des urgences sans avoir préalablement complété le diagnostic avec des examens complémentaires comme l’IRM et le scanner (tomodensitométrie) qui reste l’examen clé.

Il ne m’est pas venu à l’esprit un instant de mettre en doute le diagnostic qui m'avait été fait. On a bien souvent une confiance aveugle en la médecine.

Si des personnes se sont trouvées dans le même cas et qu'elles ont osé faire une démarche auprès de l'hôpital, je serai ravie d'avoir des conseils.

Amicalement.

Portrait de gul
J'aime 0

bonjour

tout d' abord je vous souhaite un bon retablisemment et bien du courrage

je trouve que l' on fait trop confience en la medecine
et je pense que les medecin des hopitaux sont plus preocuper par leur tasse de cafe que de l' etat de leur pasient

Ma mere se plaignais de douleur a l' eplole apres plusieure exament radio ,ecographie, et scaner il lui on dis qu'il n' y avais rien '' c'est a cause des changement de climat'' lui a t'on dis.
nous somme aller voire un specialiste qui nous a dis qu'il y avais une calsification ( depos de calcaire) tres importent.
Apres une lourde operation le laser etant ineficase il on carement fait recour a un marteau .
il nous a confier qu' il n'avais jamais vue ça.

Je trouve vraiment que cetain medecin ne devrais paa faire medecine.
ils ne comprenne rien.

je vous souhaite beaucoup de courrage et un bon retablissement

desoler pour l' hotrographe mais je n' ai pas de clavier français et il me menque quelque lettre de l'alphabet

Portrait de so007
J'aime 0

bonjour moi j'ai un poignet douloureux depuis plus d'1 ans et on a découvert un ligament déchiré donc opération puis j'ai fait une chute sur ce meme poignet et fracture de l'os crochu donc immobilsation et maintenant j'ai toujours fort mal et apres radio scanner et echo mon chirurgien dis que ca partira dans plusieur moi que c'est le temps qui influances mes douleurs donc heureusement que j'ai un bon généraliste qui me fais passer un irm pour voir ce qui ne vas pas ce n'est pas normal qu'un medecin qui ne voit rien au radio vous disent qu'il n'y a rien surtout si vous avez mal
bon courage

On a beau avoir une santé de fer, on finit toujours par rouiller

Participez au sujet "Que faire en cas d'erreur diagnostic"