Portrait de Malecia

Voilà mon problème;

Je m'invente depuis plus de 3 ans des symptômes de maladies mentales quelquconques, sans aucun but précis ni rien. Je n'sais pas pourquoi j'le fais, surtout que je déteste l'attention. Ca m'vient tout seul on dirais...

J'ai cherché sur le sujet, et j'me suis reconnue tout d'abord dans la mythomanie, puisque ca l'a commencé avec le fait de m'être inventé un passé bien plus tordu et dramatique que celui qui a véritablement eu lieu du côté de mon psychique, mais il y a quelques détails qui clochent et ne concordent pas avec la mythomanie en tant qu'telle, ayant eu un copain mythomane il n'y a pas très longtemps.

J'ai aussi trouvé des trucs liés à la pathomimie, aux désordres factices, etc. Mais rien ne s'applique vraiment au fait que je persiste à vouloir me créer une véritable maladie mentale malgré moi.

Ex: Je me force à avoir des hallucinations, des crises de larmes, à être anorexique, boulimique, à m'auto-mutiler, etc.

L'auto-mutilation est la seule chose qui aie vraiment réussis à devenir un problème, et qu'une fois prise avec ce problème, c'est là que j'ai réaliser que c'était entièrement de ma faute et que j'm'y était forcée malgré moi. Et ca fait bientot 2 ans de ca que je l'ai réalisé, mais on dirait que j'suis juste trop stupide pour apprendre de mes erreurs, et je continu de m'inventé des trucs, de lire tout c'qu'il y a à savoir sur la santé mentale (sujet qui m'intéresse fortement trop, d'une manière non saine) pour me convaincre que j'ai certaines maladies, et ensuite de les développer inconsciement pour peu après m'appercevoir qu'encore une fois, je ne voulais que me ramasser avec un problème, pour une raison mystérieuse que j'ignore totalement.

Je suis pleinement consciente que je n'ai pas à me chercher de maladie, puisque le simple fait de m'en chercher en est une elle-même, mais pourtant, mon subconscient semle persister à vouloir s'en trouver une...

Simplement, j'me demandais si vous auriez déjà entendu des exemple similaires, et que vous pourriez m'éclairer un peu sur c'que ca peut bien être...

J'irais bien voir un psychiatre, mais il s'adonne que je me sens présentement incapable d'avouer tout ca en pleine face à quelqu'un, de peur qu'il croit seulement que j'suis une menteuse et que ca aussi c'est juste pour me trouver une autre maladie, c'qui est loin d'être le cas cette fois-ci...

PS: Désolé d'en avoir autant écrit.

Portrait de jory-lou06
J'aime 0

Bonjour Malecia,

Premièrement, je crois qu'il serait plus sage de consulté, tu n'es pas obligé de voir un psychiatre, par contre un psychologue ou encore une travailleuse sociale t'aiderais beaucoup.

Je te dirais que la majorité du monde c'est un jour où l'autre inventé une vie différente juste pour voir la réaction des gens et parfois même à plusieurs reprises. À ce stade là, il n'y a rien de bien catastrophique.

Où cela devient plus grave, c'est lorsque cette même personne s'inflige des blessures. À ce moment-là, cela dénote une détresse plus profonde, voire même une blessure plus profonde.

Laquelle, je ne saurais le dire, puisque tu es la seule qui puisse le savoir. Tout ce que je peux remarqué c'est que tu cherche à attiré l'attention quoique tu dises le contraire.

Je crois surtout que tu es malheureuse et mal dans ta peau, ce qui fait que tu t'invente toutes sortes de maladies pour combler ce mal être. Dis-moi, tu n'as pas d'amies(s) sincères et fidèles qui peuvent t'apporter l'amour et la confiance en toi ( je ne parle pas d'un petit ami )

Je ne suis pas spécialiste, mais tout ce que je peux ajouté c'est ne continue pas à gâcher ta vie ainsi, elle est déjà trop courte alors pourquoi ne pas la vivre en étant toi-même et je suis certaine que tu n'as aucunement besoin d'être quelqu'un d'autre pour te sentir importance et intéressante.

Je suis certaine que tu possèdes déjà toutes ces belles qualitées. Il te suffit de laisser la chance aux autres de les découvrir aussi !!!

Je te souhaites tout le bonheur que tu mérites et mord dans la vie à pleines dents. Crois-moi, le bonheur ne fais pas mal !!!

gros bisous
amicalement
jory-lou

Portrait de melissa33
J'aime 0

Bonjour Malecia,
Je pense avant tout qu'il est important de dedramatiser la situation dans laquelle tu te trouves. Les symptomes que tu décris me font penser à de "l'hypocondrie". Je pense qu'il est trés important que tu consultes un specialiste (un psychologue serait trés bien) sans appréhender la rencontre que tu auras avec lui car c'est son travail et il n'est pas là pour te juger mais pour t'aider à comprendre ce malaise que tu ressens. Quand je te dis qu'il faut dedramatiser c'est parce que vu le discours que tu tiens, malgrè ce mal etre que tu ressens tu sembles trés consciente de tes troubles et ça c'est quelque chose de trés important car cela veut dire que tu as déjà commencé à faire un travail sur toi, c'est pas le cas de tout le monde. Un psychologue t'aidera pour la suite du travail et te proposera peut-etre une therapie qui t'aidera à faire baisser cette forte angoisse que tu ressens. Courage!

Portrait de Cunemaladie
J'aime 0

Malecia, je te comprends, j'ai 19ans, et j'ai commencé à mentir depuis l'enfance (au départ pas de très gros mensonges, mais très vite ils sont devenus plus importants) j'ai eu énormément de mal à en parler notamment à mes parents. Mais si je ne dépendait pas d'eux a ce moment là, je ne l'aurais jamais fait. En effet depuis que mon père est au courant il n'a plus la même confiance. Cest très dure sachant que je fais d'énorme effort pour m'en sortir. Mon frère netait pas au courant de ma maladie mentale mais voilà plusieurs semaine qu'il minsulte de menteuse a chaque fois qu'une information lui paraît fausse (bien qu'elle soit vrai) ... c'est très dur . Je ne sais pas comment regagner leur confiance... Et et je ne peux pas en parler avec mes amis qui n'ont pas conscience du caractère pathologique... fais toi aider par un psychiatre ( c'est un docteur expert en maladie mentale) les psychologues n'ont pas les même qualification. Mais si personne na vraiment remarqué ta maladie je te déconseille de leur en faire part. Si au contraire ce sont eux qui tont fais la remarque, dis leur que tu te fait aider. Je suis la si tu as besoin.

Participez au sujet "Qu'est-ce que j'ai?!"

Articles à lire concernant "Qu'est-ce que j'ai?!"

  • ... neurologique doit avant tout être libre. Ceci signifie que le patient doit exprimer librement ses plaintes.Ensuite l'interrogatoire ... motricité (difficulté à effectuer des mouvements) est-ce que ces troubles sont stables ou bien s'aggravent-t-il avec le temps ?Une des ...
  • ... En effet, beaucoup d’entre elles surviennent si tôt que la personne touchée ne savait même pas encore qu’elle était enceinte. ... touché par ce drame. Certains spécialistes considèrent que plus de la moitié des ovules fécondés meurent ou sont avortés avant ...