Portrait de chipie54000

Bonjour à tous, voila j'ai un petit soucis, depuis 3-4 jours j'ai le bas ventre gonflé et des petites douleurs , une constipation et lenvie fréquentes d'uriner, sachant que j'ai eu mes règles il y a 15 jours mais qui ont durér moins lonptemps que d'habitude (2 jours) et suivi de 4 jours de pertes brunes...

J'ai rendez vous jeudi soir chez gynéco. mais en attendant je mimagine le pire, kyste à l'ovaire ou grossesse extra utérine...

Qu'en pensez vous?? Car je n'arrete pas de cogiter et je ne sais plus quoi pensez....

Portrait de Dr Martzolff Richard
J'aime 0

Voici quelques mots sur la grossesse extra-utérine.
La grossesse extra-utérine se traduit par l'apparition de douleurs abdominales basses qui apparaissent spontanément généralement d'un seul côté et plus ou moins violentes. À cela s'ajoutent des saignements par le vagin plus ou moins abondants et des troubles du cycle.

Les signes d'urgence de la grossesse extra-utérine sont :
L'apparition d'hémorragies internes entraînant l'apparition de douleurs violentes. Apparaissent également des douleurs et des hémorragies qui s'aggravent au fur et à mesure que la grossesse avance, un besoin pressant d'uriner ou d'aller à la selle, des vertiges et des pertes de connaissance.

La grossesse est qualifiée d'extra-utérines quand l’œuf fécondé s'installe ailleurs que dans l'utérus. L’œuf est susceptible de s'implanter sur l'ovaire ou à l'intérieur de la cavité abdominale. Mais dans la majorité des cas, c'est-à-dire environ 90 % des cas, l’œuf s'implante dans la trompe. C'est la raison pour laquelle la grossesse extra-utérine est appelée également grossesse tubaire.

La grossesse extra-utérine est quelque chose de dangereux si elle n'est pas diagnostiquée à temps. En effet, les conséquences sont susceptibles d'être redoutables. C'est l'une des causes principales de décès liés à la grossesse. Habituellement l'ovule et le spermatozoïde se rencontrent normalement à l'intérieur de la trompe ou a lieu la fécondation (pénétration du spermatozoïde dans l'ovule). Ensuite l’œuf fécondé alors que ces cellules se multiplient, va s'implanter à l'intérieur de l'utérus après être descendu dans la trompe jusqu'à la cavité utérine. Il arrive quelquefois, pour des raisons diverses, que l’œuf reste coincé à l'intérieur de la trompe. Dans ce cas son implantation en se fait dans la trompe mais ceci n'est pas normal. En effet il va grossir et commença sécréter l'hormone gonadotrophine chorionique (H.C.G) c'est-à-dire l'hormone de la grossesse. L’œuf va continuer à grossir et devenir un embryon qui lui aussi va grossir. En grossissant 7 embryons va sécréter d'autres hormones qui sont responsables de modification des vaisseaux et de la trompe utérine. La différence essentielle qui existe entre la trompe utérine et l'utérus lui-même est la suivante. La trompe n'est pas adaptée pour recevoir l'embryon est pour lui permettre de grandir. Au fur et à mesure que l'embryon grossit, se développe, la trompe s'étire jusqu'à ne plus pouvoir le faire c'est-à-dire jusqu'à à se déchirer et entraîner des hémorragies.
Si la grossesse se poursuit, la trompe éclate et il s'ensuit une hémorragie interne qui menace la vie de la femme.
Le nombre des grossesses extra-utérines a augmenté depuis quelques années mais on ne sait pas exactement pourquoi. Pour vous donner une idée de ce nombre il s'élève à 1 % des grossesses normales.
Les antécédents d'adhérences, de malformations de la trompe, des trompes utérines, rétrécissement lié à une inflammation due à une infection, une endométriose, appendicite, l'absence d'un ovaire, une salpingite intérieure etc. serait susceptible, en théorie, de favoriser la survenue d'une grossesse extra-utérine.
Le stérilet protège de la grossesse intra-utérine (ayant lieu à l'intérieur de l'utérus) n'est pas de la grossesse extra-utérine.

Pour diagnostiquer une grossesse extra-utérine il ne suffit pas à de présenter une absence de règles ou d'avoir des tests urinaires de grossesse positive. En effet, le taux d'hormone gonadotrophine chorionique que l'on trouve dans les urines de la femme enceinte est beaucoup moins élevé que dans le cas d'une grossesse utérine normale. C'est la raison pour laquelle si vous présenter tous les symptômes de grossesse avec un test négatif il sera quand même nécessaire de faire une prise de sang pour éventuellement y détecter l'hormone gonadotrophique chorionique même à des taux faibles.

L'apparition de saignement foncé associé à des douleurs dans le bas-ventre et des saignements de plus en plus importants alors qu'il était faible au départ. Quand l'un de ces symptômes apparaît il est nécessaire de penser à la grossesse extra-utérine.
Dans ce cas le médecin que vous aurez consulté bien entendu va procéder à un examen afin de rechercher une éventuelle anomalie. Ensuite selon le terme de la grossesse il fera faire un dosage de l'hormone gonadotrophine chorionique ainsi qu'une échographie est le plus souvent les deux. afin de confirmer la présence d'une grossesse à l'intérieur de la trompe et quelquefois une intervention est nécessaire.
Ce type de grossesse ne peut arriver à terme ou même un stade où le bébé sera viable. Le fœtus se développant en dehors de l'utérus ne peut survivre.

Le traitement consiste en une intervention chirurgicale immédiate. En effet, quand l'embryon est de petit volume et que la trompe n'a pas éclaté il est possible de libérer celle-ci en l'ouvrant mais sans la retirer de manière définitive. Certaines équipes chirurgicales retirent la portion abîmée et recousent les deux extrémités libres.
Quand l'hémorragie est trop importante il faut effectuer une transfusion sanguine après avoir arrêté l'hémorragie en intervenant sur les vaisseaux sanguins qui saignent en y plaçant par exemple une pince.
Par la suite, plus rarement, heureusement, il faut procéder à l'ablation de la trompe c'est-à-dire l'enlever et quelquefois même de l'ovaire.
De nos jours, les diagnostics sont effectués de plus en plus tôt, et un traitement médical par le méthotrexate, à condition de contrôler les dosages hormonaux et en faisant des échographies, est quelquefois proposée à la patiente.

Chez les personnes ayant une grossesse intra-utérine il faut savoir que le risque de récidive est de 10 %. Chez les personnes qui ont eu de grossesse extra-utérine le risque est augmenté de 50 %.
Par la suite si les deux trompes sont abîmées il est nécessaire d'envisager la fécondation in vitro.

Portrait de chipie54000
J'aime 0

Merci pour votre réponse mais qu'en pensez vous vraiment, mes syptomes vous font ils penser à une grossesse extra utérine??

Portrait de chipie54000
J'aime 0

personne pour me donner son avis??

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

On ne peut pas répondre pas oui ou par non. Seul votre médecin pourra le faire.

Ces symptômes peuvent correspondre aussi à d'autres problèmes.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de chipie54000
J'aime 0

Ok ben j'attendrais alors mon rendez vous chez mon medecin demain soir...

Merci quand meme...

Participez au sujet "qu'en pensez vous??"