Portrait de thiebus

Non ce n'est pas un diagnostic que je cherche mais bien un peu de soutien...et des conseils! Mon ex femme et moi sommes séparés depuis 6ans. Aujourd'hui elle est âgée de 36 ans. Durant quatre ans elle a fumé des joints avec son nouveau compagnon. Il y a deux ans ils se sont séparés. Choc émotionnel? Difficulté de vivre la rupture? Cela a-t-il mis des souffrances à nues? Joints? En tout cas son comportement a changé à la vitesse de l'éclair: loghorrée, comportements excessifs et surtout fabulations voire délires. Elle vivait la nuit avec la mission d'aider les autres, faisait des rencontres bizarres, mettait la photo de son ex en prétendant que c'était quelqu'un d'autre. A tel point qu'elle a été écartée du travail car ses comportements perturbait toute l'équipe de travail. Elle a été voir son médecin généraliste qui a sécurisé toute la famille et dit que c'était dû au choc de la séparation. J'ai soutenu l'idée d'une thérapie chez un spécialiste mais la famille ne la soutient pas dans ce sens et elle ne veut pas. Depuis elle oscille entre une phase d'extrème passivité et acceptation de tout et une phase d'activité extrème avec des fabulations et parfois des actes extrêmes. Chaque fois les périodes sont presque identiques: en octobre, fabulations et missions impossibles; en mars elle ne se sent plus bonne à rien et tout s'écroule.Depuis je ne cesse de sensibiliser ses proches et elle-même à prendre soin d'elle mais tous me disent que j'éxagère. Depuis l'année passée, le médecin a apparemmment compris que c'était plus qu'une crise et lui a prescrit du solian. La médication semble stabiliser son comportement mais ne me semble pas la soigner. Actuellement, elle vient de changer de logement. Son sentiment de toute puissance est revenu. Lorsque j'ai dû aller la rechercher au poste de police en pleine nuit pour "trouble de l'ordre public", j'ai de suite penser qu'elle avait stoppé sa médication. De fait, elle l'avait fait deux jours avant de retomber dans ses fabulations. Heureusement, j'ai pû la convaincre de les reprendre mais ses jugements sont faux. Elle risque de perdre beaucoup et j'aimerais l'aider. Actuellement, elle est en préavis et n'aura plus de travail dans un mois. Elle parle avec un débit excessif et tout se centre sur elle-même. Chaque fois dans cette période elle se blesse physiquement ce qui est le cas actuellement.... Bref, que peut-on penser faire quand on voit quelqu'un se détruire comme elle le fait et que son entourage ne la soutient pas mais se montre uniquement présent dans sa phase de latence?

Portrait de anonymous
J'aime 0

je vis la même chose avec mon mari, malheureusement comme vs le dites personne de sa famille ne comprend qd je leur explique, ils me disent : il va à son travail, il a des agents ds son service; s'il était reellement malade ils seraient les premiers à le savoir.....
il n ya que moi qui le sais et je me sens seul. Il me fait souffrir moi et mes enfants, il n'arrete pas de me suivre bref il ns rend la vie difficile; j'envisage de le quitter; je n'en peut plus.

Participez au sujet "psychose?"