Portrait de shakka971

bonjour,
j'ai une question qui me tracasse et je ne sais pas comment reagir.
j'ai un ami qui aime creer des conflits et qui nie en bloc les consequences. Il se braque et se met lui meme en depression; il cree cet etat et se complait la dedans , le but etant qu'on s'apitoie sur son sort; il fait croire qu'il est suicidaire, or, ce n'est vraiment pas le cas; je ne suis pas medecin, mais les suicidaires ne font pas de projets d'avenir; l'avenir est justement assez sombre pour eux en general; il cherche la moindre petite chose pour creer des disputes que ce soit avec ses amis ou sa famille; j'ai parfois l'impression qu'il a une double personnalité; est-il schizo? c'est la question que je me pose;
releve-t-il de la psychiatrie ou pas?

Portrait de Invitée1971
J'aime 0

je ne connais pas votre ami mais attention aux apparences quoi qu'il en soit.
"il fait croire qui'l est suicidaire" - "il a des projets d'avenir".
ce matin, dans ma propre famille, qqun qui disait être suicidaire - ou le faisait croire ? certains ont pu le penser - s'est réellement suicidé. sciamment, en préparant tout pour que ça marche. comme sans doute de nombreux suicidaires, il a pu, avant cet horrible événement, donner l'impression de "faire croire". il avait raté plusieurs tentatives. je crois qu'il avait peut-être juste peur de la mort malgré tout. et il faisait semblant d'avoir des projets d'avenir. mais juste pour essayer de s'en sortir ou qui sait peut-être aussi par peur de nous décevoir. en voilà un qui a bien mis sa menace à exécution et j'aimerais tellement mieux m'être trompée. alors même si votre ami "plaisante", le suicide n'est jamais un sujet à prendre à la légère. mais forcément je réagis vivement vu ce qui vient d'arriver.

cela n'empêche pas votre ami de présenter des troubles. voit-il un psychiatre ? ou même un psychologue ? est-il marié, a-t-il des enfants, réussit-il dans la vie ? un vrai déprimé n'arrive plus à s'occuper de ses enfants, n'arrive plus à aller travailler le matin, il perd son boulot, ce qui lui ôte le peu d'estime de soi qui lui restait, se lève à 4h du mat pour ruminer des idées noires mais n'arrive pas à s'endormir le soir. alors qu'à vous lire on a un peu l'impression d'avoir affaire à un manipulateur.

ceci étant, encore une fois, le suicide est un sujet trop peu "glorieux" pour qu'on puisse en faire état "pour faire semblant" enfin c'est mon avis.

Participez au sujet "psychiatrie ou pas"

Articles à lire concernant "psychiatrie ou pas"

  • ... c'est-à-dire d'une stérilité qui n'est pas expliquée ou qui ne s'explique pas. Ce type de stérilité pathogène (maladie de) serait, selon les spécialistes en psychologie et en psychiatrie, du à l'inconscient qui ne satisferait pas les désirs de ...
  • ... Chorée de Huntington, neurologie et psychiatrie ... huntingtine. Il s'agit d'une protéine dont on ne connaît pas avec précision la fonction exacte. Quoi qu'il en soit les neurobiologistes ...
  • ... comme des déboires sentimentaux, des difficultés sexuelles ou encore un isolement affectif, voire un rejet par les autres. Les échecs ... de la personnalité. Pour certains spécialistes en psychiatrie et en psychologie la névrose d'échec est assimilé à certains ...
  • ... comme des déboires sentimentaux, des difficultés sexuelles ou encore un isolement affectif, voire un rejet par les autres. Les échecs ... profond de la personnalité.Pour certains spécialistes en psychiatrie et en psychologie la névrose d'échec est assimilé à certains ...
  • ... En psychiatrie les troubles bipolaires, anciennement appelés psychose ... par l'alternance de périodes d'excitation d'intensité plus ou moins importante et de périodes de dépression d'intensité modérée ou ...