Portrait de dr allali

bonjour à tous, en ce qui concerne le prurigo, c'est qlq peu enquiquinant pour le médecin de se trouver devant une maladie pareille, j'ai ma sœur qui en souffre depuis prés de trois ans, elle a 21 ans et ça empoisonne sa vie, bien qu'elle est de nature très stressée et anxieuse, en plus avec un eczéma atopique le plus souvent récidivant, cela ne m'étonne pas quelle pouvait contracter une maladie pareille vue aussi son déséquilibre hormonal et les cycles irréguliers, c'est vrais que c'est le stress et l'anxiété le moteur commun de toutes ces affections, un soutien psychologique? oui, un traitement miracle n'existe pas encore, ce traitement est en nous, surtout qu'il n y a aucune cause évidente et objective à cette maladie qui est malheureusement fréquente chez les femmes.
moi je viens de la découvrir et je suis désolé d'être incapable de trouver la solution bien que je connais le problème.
je cherche les réponses dans les revues françaises et les données anglophones, et c'est les mêmes traitements qui reviennent: corticoïdes locaux, tranquillisants et antihistaminiques, rien de plus.
je réalise autant que médecin qu'il faut prendre aussi en considération majeure la vie privé de chaque malade et qu'est ce qui le dérange le plus. comme les problèmes de la vie amoureuse et sentimental, c'est un point très sensible chez la femme, et merci.

Portrait de warmartine
J'aime 0

je ne souffre pas de prurigo mais cotoie un "porteur" de cette "maladie"
cependt je me permets d'intervenir car je vois des interactions possibles entre alimentation - environnement et prurigo.
Je suis consom-actrice assidue de produits alimentaires de qualité et bio ds la mesure du possible, évitant le plus possible les produits contenant du gluten et du lactose (globalement lait de vache et farine de blé surtout blanche et industrielle). Du fait de ce choix de consommation, je m'approvisionne ds des magasins bio et je lis régulièrement des articles qui paraissent dans une excellente revue mise à disposition (gratuite) dans ce type de réseau de distribution : BIO CONTACT-
cette revue permet d'envisager une conception plus globale et responsble de notre santé ou non-santé : il apparait entre autres nombreuses pistes de réflexion que des rejets de notre corps de certains types d'aliments (je reparle de lait de vache et farine de blé , mais aussi d'autres pbs : déséquilibre alimentaire, manque de certains éléments permettant de mieux métaboliser,etc... ) peuvent induire certaines pathologies bénignes ou graves : j'ai constaté chez des amis la disparition de troubles de santé avec l'exclusion de ce type d'aliments ( certains organismes ne savent pas les assimiler) :
c'est une piste à envisager pour des problèmes dermato : il y a des ouvrages sur ce sujet qui sauront bien mieux que moi donner des informations étayées

J'ajouterai également que n'utiliser pour les soins corporels que des produits ne contenant pas de substances chimiques dont on connait -mal- les effets peut être une piste simple et interéssante (il existe des produits peu chers et sans danger : savon d'alep, produits de soins bio
(certains sont peu chers et excellents, mais je ne veux pas citer de marques) et penser à des traitements à base d'argile entre autres.

Penser également à l'homéopathie qui peut aider à la résolution du prurit, des lésions, mais aussi contribuer au nettoyage de l'organisme

Portrait de jiji2
J'aime 0

Bonjour

Je souffre de purigo depuis plusieurs mois. La cortisone permet d'atténuer les symptômes mais développe le système pileux.
Je mène une vie saine et sans stress, je mange principalement bio, je n'ai pas d'allergies alimentaires.
J'ai essayé l'homéopathie qui fonctionne mais il faut continuer tout le temps, sinon ça revient. Et le traitement devient fastidieux et cher finalement.
L'excellent dermatologue que j'ai consulté hier, déconseille les crèmes pour le corps bio.
Il dit avoir constaté beaucoup d'allergies provenant de ces crèmes à base de plantes.
Les plantes peuvent être allergogénes.
Il conseille les crèmes sans parfum, cold crème principalement.
Im m'a prescrit une pommade à base de tacrolimus monohydrate à 1% sans cortisone.

Participez au sujet "prurigo"

Articles à lire concernant "prurigo"

  • Prurigo simplex chronique ... Variété de prurigo se caractérisant par la survenue de prurit (démangeaisons) important ... Favoris Imprimer Le prurigo désigne (par un nom générique) certaines affections de la peau, se ...
  • Prurigo ... Le mot prurigo (terme générique) désigne certaines affections de la peau ... est parfois très intense. Relativement fréquente, le prurigo est une réaction cutanée, dont on ne connaît pas la cause avec ...
  • Prurigo pigmentosa ... sur le tronc et le cou. Une des caractéristiques du prurigo pigmentosa est le fait qu'il régresse en quelques jours, laissant une ... sont inefficaces. Lire la suite : Traitement Prurigo pigmentosa ...
  • ... Dermatite atopique Eczéma constitutionnel de Koch Prurigo diathésique de Besnier Prurit à forme eczémato-lichénienne de Brocq Eczéma-asthme de Jadassohn Eczéma prurigo de Sabouraud Eczéma exsudatif de Schreus Eczéma neuropathique ...
  • ... Lichen simplex aigu de Vidal Lichen urticatus Prurigo simplex aigu de Brocq Prurigo-strophulus Urticaire papuleuse ...