Portrait de Guillaum

On vient de me placer une prothèse unicompartimentale intérieure au genou gauche.
Cause : disparition du cartilage et frottement du fémur sur le tibia , d'os à os directement...avec les douleurs très fortes.

On a découvert, trois semaines après l'opération que le plateau en polyéthylène placé sur le tibia - après incision de l'os pour créer une cavité - s'inclinait peu à peu vers l'extérieur.
Cause : l'os se dérobe sous la pression du plateau en polyéthylène (+/- 8mm)

A noter qu'une radio réalisée après un mois, révèle une inclinaison de plus en plus forte allant jusqu'à voir le plateau ne plus être en contact avec la paroi intérieure de la cavité dans le tibia.
L'os montre des traces si pas d'"d'effritement", du moins d'usure de sa structure.

Conséquence : douleurs insupportables au repos comme en mouvement, inflammation et gonflement du genoux.

Remède préconisé par le chirurgien : placer un plateau en polyéthylène plus épais.

Mes interrogations :
Quatre items fondamentaux sont impliqués dans le placement de la prothèse : le FEMUR - LE TIBIA - le plateau en polyéthylène - l'implant condylien - .
POURQUOI ne pas s'être assuré de l'état osseux du TIBIA et du FEMUR via une ostéodensitométrie préalable à l'opération?

L'effrittement observé au niveau du tibia peut-il être dû à un travail de "sciage" pour former l'incision d'accueil du plateau?
Si faiblesse de l'os il y avait était-elle observable en cours d'opération?

Peut-on parler en cette matière de non investigation de la qualité des os de manquements et donc d'engagement de la responsabilité de l'équipe médicale?

Participez au sujet "Prothèse du genou et densité/faiblesse osseuse"