Portrait de Maud2

Bonjour,

Je vous expose ma situation :

J’ai 24 ans. Depuis 2 ans environ (pas depuis toujours) j’ai des rapports sexuels assez douloureux. Ca va de l’irritation dû aux frottements, aux douleurs très intenses dans le fond du vagin (quand ça tape). Ceci provoque en général de légers saignements et une sensation de brulure qui passe au bout de quelques minutes.
Ca c’est ce qu’il se passe durant mes rapports (la cause ?).

La conséquence c’est que quelques jours plus tard, j’ai des pertes de couleur et d’odeur inhabituelles. S’en suit le schéma suivant :

Je vais chez le gynécologue, on constate ensemble qu’il y a une prolifération d’ « aspect anormal » (mais inconnu), donc on fait des prélèvements, qui, après analyse, se révèlent toujours négatifs (ni bactérien, ni microbien, etc). Que ce soit pour me faire plaisir ou non, à chaque fois on me prescrit un traitement préventif ou générique (je suppose) assez long (qui plus est). Puis, au terme du traitement, tout repart à zéro : écoulements, consultation, prélèvements, on ne détecte rien et ainsi de suite depuis quasiment 2 années…

Pour les douleurs lors des rapports, j’ai également fait des échographies pelviennes, et rien d’anormal n’a été identifié. On m’a juste dit de faire des radios plus approfondies si ça persistait.

En toute franchise, je suis fatiguée de voir tout ça se répéter et que rien n’aboutisse à un traitement efficace. Psychologiquement, ça devient de plus en plus dur. J’ai décidé de procéder différemment la prochaine fois, et plutôt que d’aller directement voir un gynécologue, je vais d’abord aller voir un médecin généraliste et lui exposer tout ça. Mais j’angoisse à l’idée qu’on me dise qu’il faut qu’on refasse les mêmes tests infructueux. J’ai besoin qu’on se préoccupe de ma santé autant qu’elle me préoccupe, ou tout du moins, qu’elle me gâche la vie.

Pour ma part, je n’ai aucunes compétences dans le domaine médical, je n’ai aucune idée de ce que j’ai et de ce qu’il faut chercher. Je peux juste supposer que c’est hormonal. Peut être une contraception inadaptées ? J’ai une acné hormonale (toujours plus accrues lorsque j’ai ces pertes par ailleurs). Cette acnée s’est atténuée grâce au traitement Tetralysal que je prends depuis 6 mois, mais elle n’a pas disparu, elle perdure plus ou moins. En même temps que Tetralysal, j’ai commencé Minerva 35. Tous mes tests sanguins ne révèlent rien d’anomal. Pourtant physiquement on constate bien une anomalie.

Depuis mes problèmes de peau (qui sont apparu à peu près en même temps que l’apparition des pertes et douleurs), j’ai essayé de changer de mode de vie, je mange plus sain, je bois plus d’eau, j’évite certains aliments (laitages, gluten) ainsi que la mal bouffe et je mange des fruits et des légumes quotidiennement.

Je m’adresse à vous car psychologiquement ça m’empêche vraiment de trouver le sommeil. Je veux guérir, et arrêter de payer pour les mêmes analyses et traitements qui ne mènent à aucuns résultats. Je ne sais juste plus à qui m’adresser. Peut être un endocrinologue ? Si c’est hormonal… Je n’en sais rien… s’il vous plait aidez-moi.

Portrait de Pépita06
J'aime 0

Maud2,

Ne pouvez-vous envisager d'opter pour une contraception autre qu'orale ?

Personnellement, j'ai été confrontée subitement à un problème similaire malgré un vagin très profond.
Intuitivement j'avais pris l'initiative de sortir avec un garçon généreusement doté, et il me pénétrait jusqu'à éjaculer dans mon utérus directement au-travers de mon col en venant taper virilement son gland contre mon col.
J'ai d'abord pensé que les douleurs et les écoulements suspects provenaient de sa façon de me prendre.
Et j'étais partagée car il me procurait de délicieux orgasmes.

Après que ma gynécologue m'ait posé un stérilet, en remplacement de mes pilules, mes ennuis se sont envolés.

Je souhaite que cela puisse être possible aussi pour vous.

Portrait de Maud2
J'aime 0

Merci Pépita06, je pense également que c'est un problème de contraception (davantage que la façon dont mes partenaires m'ont fait l'amour au cours de ces dernières années ^^ même s'il m'ait arrivé d'y songer). Merci d'avoir partagé ton expérience, ça prouve que tout problème trouve sa solution, tout n'est pas perdu pour moi (heureusement) :)

Portrait de Pépita06
J'aime 0

Maud2,

Je suis ravie d'avoir pu apaiser votre angoisse par le simple récit de mon vécu.

Lorsque j'ai lu votre premier message, je me suis souvenu immédiatement que j'avais été confrontée au même désarroi.

D'autant que j'avais ressenti de si fabuleuses extases avec ce partenaire jusqu'à m'évanouir lorsqu'il éjaculait en moi.

J'ai eu plus de chance que vous, en trouvant une professionnelle de santé au fait de ce qui m'est arrivée.

Soyez confiante, et reparlez tranquillement de tout ceci avec votre gynécologue.

J'ai tout juste 22 ans et à mon tour je voudrais en savoir plus sur ce que vous avez vécu, tellement les similitudes sont troublantes.

Vous pouvez si vous êtes d'accord, m'écrire sur mon adresse courriel:

Participez au sujet "Problème qui me gâche la vie (douleurs, pertes)"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.